En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 491.00 PTS
+0.72 %
5 493.5
+0.76 %
SBF 120 PTS
4 399.61
+0.77 %
DAX PTS
12 440.23
+0.92 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+0.00 %
1.178
+0.07 %

Koh Lanta: ouverture d'une information judiciaire pour agression sexuelle

| AFP | 178 | Aucun vote sur cette news
Le parquet de Nancy a ouvert une information judiciaire pour agression sexuelle à l'encontre d'un candidat de l'émission Koh Lanta après la plainte déposée par une participante
Le parquet de Nancy a ouvert une information judiciaire pour agression sexuelle à l'encontre d'un candidat de l'émission Koh Lanta après la plainte déposée par une participante ( ALBERTO PIZZOLI / AFP/Archives )

Le parquet de Nancy a ouvert mercredi une information judiciaire pour agression sexuelle à l'encontre d'un candidat de l'émission Koh Lanta après la plainte déposée par une participante, a-t-on appris auprès du parquet.

L'homme, âgé de 33 ans et domicilié en Meurthe-et-Moselle, avait été entendu par la police judiciaire lundi matin à sa descente d'avion à Roissy, en provenance des îles Fidji où se déroulait le tournage.

"Il récusait les accusations portées à son encontre par la jeune femme, même s'il confirmait que la nuit des faits dénoncés, il avait dormi à côté" d'elle, a indiqué le procureur de la République à Nancy, François Pérain, "compétent au regard du domicile du mis en cause".

Une candidate du jeu, mêlant téléréalité et aventure, avait déposé plainte dimanche pour des faits d'agression sexuelle.

La jeune femme, âgée de 20 ans, a raconté aux enquêteurs que début mai, "elle s'était réveillée alors que le mis en cause était en train de l'embrasser sur la bouche, avant de pratiquer des attouchements sous ses vêtements", a relaté le procureur.

Repoussant à plusieurs reprises la main de son agresseur présumé, elle avait indiqué avoir quitté l'abri où dormait le groupe et s'était confiée à d'autres candidates, puis à des membres de l'équipe de tournage.

"L'information judiciaire va permettre de comprendre les raisons pour lesquelles cette jeune fille a pu porter ces accusations calomnieuses", a réagi l'avocat du mis en cause, Me Jérémie Assous. Selon lui, "le principal responsable, c'est l'employeur".

"Les conditions de tournage qui sont illicites, illégales, extrêmement violentes, privent (les participants) de sommeil, de repères temporels, de leur liberté d'aller et venir, de communiquer" et peuvent aboutir à "un discernement altéré", a avancé Me Assous.

Contacté par l'AFP, le conseil de la plaignante ne souhaite pas faire "de commentaires sur une procédure pénale en cours".

"Il revient au seul juge d'instruction d'organiser les investigations à venir et de désigner un service enquêteur", a précisé le procureur.

ALP, la société de production de ce jeu d'aventures, avait annoncé vendredi l'annulation du tournage après des "faits susceptibles de relever d'une agression sexuelle".

Lancé en 2001 sur TF1, Koh-Lanta est l'adaptation française du jeu d'aventures américain Survivor, et doit son nom à l'île thaïlandaise où la première saison s'était déroulée.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Mauna Kea Technologies cède 2,77% à 3,155 euros après l'annonce d'une perte nette semestrielle de 6,836 millions d'euros, contre une perte de 5,787 millions un an plus tôt. Au 30 juin, la medtech…

Publié le 21/09/2018

ECA Group a annoncé une nouvelle vente de drone sous-marin autonome AUV (« Autonomous Underwater Vehicle ») de la gamme A18. Celui-ci sera livré au client fin 2019 en version grande profondeur…

Publié le 21/09/2018

Stéphane Bianchi, ancien dirigeant d'Yves Rocher et actuel membre du conseil du groupe suisse Maus (Lacoste, Aigle...

Publié le 21/09/2018

La belle série se poursuit pour Renault qui grimpe encore de 1% à 68,8 euros en matinée à Paris, et aligne ainsi une huitième séance consécutive dans...