En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 852.34 PTS
+0.25 %
4 847.50
+0.21 %
SBF 120 PTS
3 867.87
+0.22 %
DAX PTS
11 089.05
+0.16 %
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.00 %
1.136
-0.14 %

Khashoggi: Erdogan presse le procureur saoudien d'enquêter sur le commanditaire

| AFP | 395 | 3 par 1 internautes
Le procureur général saoudien Abdallah Al-Muajab quitte le consulat saoudien à Istanbul, le 30 octobre 2018
Le procureur général saoudien Abdallah Al-Muajab quitte le consulat saoudien à Istanbul, le 30 octobre 2018 ( BULENT KILIC / AFP )

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exhorté mardi le procureur général d'Arabie saoudite, en visite à Istanbul, à déterminer "qui a donné l'ordre" aux meurtriers du journaliste Jamal Khashoggi, ajoutant que l'enquête ne devait épargner personne.

"Qui a envoyé ces 15 personnes (soupçonnées d'avoir tué Khashoggi)? En tant que procureur général saoudien, il faut que vous questionniez cela, que vous le révéliez", a dit M. Erdogan à la presse à Ankara.

"Il faut maintenant résoudre cette affaire. Inutile de tergiverser, cela n'a aucun sens d'essayer de sauver certaines personnes", a ajouté M. Erdogan.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, le 30 octobre 2018
Le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, le 30 octobre 2018 ( ADEM ALTAN / AFP )

Le procureur général saoudien Abdallah Al-Muajab est depuis dimanche à Istanbul dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Jamal Khashoggi à l'intérieur du consulat d'Arabie dans cette ville le 2 octobre.

Al-Muajab a notamment rencontré lundi et mardi le procureur de la République à Istanbul Irfan Fidan.

Lors de leurs entretiens, le procureur turc a dit à son homologue saoudien que la Turquie était favorable à un procès à Istanbul, a indiqué M. Erdogan.

Le président turc a demandé la semaine dernière l'extradition des 18 suspects arrêtés par les autorités saoudiennes en lien avec le meurtre de Khashoggi, mais Ryad a opposé une fin de non-recevoir à cette requête.

Selon M. Erdogan, Khashoggi, un journaliste âgé de 59 ans qui collaborait notamment au Washington Post, a été tué par une équipe de 15 agents saoudien dans le cadre d'une opération soigneusement préméditée.

Après avoir nié la mort de Khashoggi, puis soutenu que celle-ci était accidentelle, le gouvernement saoudien a fini par reconnaître qu'il avait été tué, tout en avançant que le meurtre avait été commis lors d'une opération "non autorisée" et dont le pouvoir n'avait pas été informé.

Mardi, M. Erdogan est revenu sur des déclarations du chef de la diplomatie saoudienne Adel al-Jubeir selon qui le corps de Khashoggi, toujours introuvable, avait été remis à un "complice local" après le meurtre.

"Qui est ce complice local ? Dites-le nous, que nous le mettions au jour. Nous ne pouvons pas laisser tomber cette affaire à mi-chemin", a déclaré M. Erdogan.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2019

Capzanine, AXA France et AXA Investment Managers ont annoncé aujourd’hui entrer en discussions exclusives pour renforcer leur partenariat et permettre ainsi à Capzanine d’accélérer son…

Publié le 24/01/2019

Nexans gagne 3,36% à 25,24 euros après avoir annoncé un projet pour adapter son organisation et restructurer ses activités en Europe. « L ‘accent est placé sur l’efficacité opérationnelle…

Publié le 24/01/2019

Pernod Ricard a créé la fonction d'"administrateur référent". Ce poste a été confié à Patricia Barbizet. Le conseil d’administration du buméro deux mondial des vins et spiritueux estime en…

Publié le 24/01/2019

STMicroelectronics a réalisé au quatrième trimestre 2018 un résultat net de 418 millions de dollars, en hausse de 35,4%. La marge d'exploitation du groupe "dont les clients couvrent toute la gamme…

Publié le 24/01/2019

COMMUNIQUE DE PRESSE NEXANS ANNONCE UN PROJET POUR ADAPTER SON ORGANISATION ET RESTRUCTURER SES ACTIVITES EN EUROPE L'ACCENT EST PLACE SUR L'EFFICACITE OPERATIONNELLE…