En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 403.41 PTS
-0.16 %
5 418.00
+0.11 %
SBF 120 PTS
4 329.99
-0.16 %
DAX PTS
12 358.87
+0.00 %
Dowjones PTS
25 303.48
+0.46 %
7 444.35
+0.58 %
1.134
-0.54 %

L'EI fait six morts dans un attentat anti-chiite à Kaboul

| AFP | 399 | Aucun vote sur cette news
Des policiers afghans après un attentat suicide contre une mosquée chiite, le 29 septembre 2017 à Kaboul
Des policiers afghans après un attentat suicide contre une mosquée chiite, le 29 septembre 2017 à Kaboul ( NOORULLAH SHIRZADA / AFP )

Le groupe Etat islamique a revendiqué un attentat-suicide qui a fait six morts et une trentaine de blessés vendredi devant une mosquée chiite du centre de Kaboul, frappant de nouveau cette minorité d'Afghanistan en pleine période de célébrations religieuses.

Le bilan aurait pu être bien plus lourd car, selon le ministère de l'Intérieur, trois suspects ont été arrêtés en plus du kamikaze qui, repéré, a été forcé de déclencher sa charge prématurément.

"Un kamikaze à pied qui faisait mine de faire paître ses moutons a déclenché sa charge avant d'atteindre sa cible, à 140 m environ de la mosquée chiite Hussainia" dans le quartier résidentiel de Qala-e-Fatullah, a indiqué à l'AFP le chef de la police le général Salim Almas, faisant état de six morts et 16 blessés.

Attentat-suicide à Kaboul
Attentat-suicide à Kaboul ( Simon MALFATTO / AFP )

De son côté, l'ONG italienne Emergency, dont l'hôpital à Kaboul est spécialisé en chirurgie de guerre, a annoncé sur Twitter avoir reçu "33 blessés dont six enfants".

Les premières images saisies juste après l'explosion, peu après 14H00 locales (9H30 GMT) ont montré un corps ensanglanté et des morceaux de corps humains devant des voitures et des vitrines dévastées, plusieurs moutons éventrés dans une rue jonchée de débris et une foule dense, en train de quitter la mosquée à l'issue de la grande prière du vendredi.

En cette journée fériée, la plupart des échoppes étaient cependant fermées.

Selon Ali Sija, un commerçant riverain de la mosquée, l'une des principales mosquées chiites de la capitale, "le kamikaze a essayé de franchir le barrage dressé par des civils à 200 m environ de la mosquée Hussainia mais il a été repéré et a déclenché sa charge. Il voulait essayer d'arriver à la mosquée pendant que la prière était encore en cours" a estimé ce témoin.

Des policiers afghans devant la mosquée chiite ul-Uloom, le 25 septembre 2017 à Kaboul
Des policiers afghans devant la mosquée chiite ul-Uloom, le 25 septembre 2017 à Kaboul ( NOORULLAH SHIRZADA / AFP )

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur Najib Danish a annoncé l'arrestation de "trois autres suspects, toujours détenus, sur le site de l'explosion".

- Démenti taliban -

L'acteur afghan Salim Shaheen se trouvait pour sa part à l'intérieur de la mosquée. "Nous étions en train de prier quand nous avons entendu un grand boum: nous avons cessé la prière pour nous ruer au-dehors; j'ai vu plusieurs corps et nous avons emmené quinze personnes à l'hôpital" a-t-il raconté à l'AFP.

Toutes les victimes "sont des civils et des habitants du quartier" a précisé le chef-adjoint de la police de Kaboul, Sadeq Muradi.

Des policiers afghans après un attentat suicide contre une mosquée chiite, le 29 septembre 2017 à Kaboul
Des policiers afghans après un attentat suicide contre une mosquée chiite, le 29 septembre 2017 à Kaboul ( NOORULLAH SHIRZADA / AFP )

L'EI a revendiqué quelque heures plus tard l'opération dans un communiqué, a rapporté le site spécialié "Site".

Les talibans avaient déjà prévenu qu'ils n'étaient pas impliqués: "Cette attaque à Kaboul n'a rien à voir avec nous, nous ne sommes pas concernés " a assuré à l'AFP leur porte-parole Zabihullah Mujahid.

La minorité chiite d'Afghanistan et les autorités redoutaient des attentats du groupe jihadiste Etat islamique (EI), composé d'extrémistes sunnites, en cette période de l'Achoura, la plus importante commémoration du calendrier chiite.

Pour cette raison la sécurité a été renforcée devant les lieux de prière chiites à Kaboul et des riverains, entraînés et armés, ont été recrutés pour assister les forces de l'ordre et repérer les suspects : ce sont eux, selon le patron de la police, qui ont barré la route du kamikaze et des autres assaillants à Qala-e-Fatullah.

Depuis l'été 2016, l'EI vise systématiquement les chiites d'Afghanistan à l'occasion des grandes célébrations religieuses.

Après plusieurs attentats sanglants à Kaboul, Herat (ouest) et Mazar-e-Sharif (nord), la foule et les responsables religieux avaient accusé les autorités de négligence, d'où ce nouveau dispositif de sécurité adopté en concertation avec les imams.

L'Achoura commémore la mort de l'imam Hussein, petit-fils du prophète tué en 680, dont la fin tragique constitue un épisode fondateur du chiisme.

L'an dernier, cette date essentielle du calendrier chiite avait été endeuillée par trois attentats et la mort d'une quarantaine de fidèles au moins dans des mosquées à Kaboul et Mazar-i-Sharif (nord).

Dans un communiqué, le président Ashraf Ghani a célébré "l'unité de la nation", estimant qu'"aucun groupe ni aucun pays ne pourra jamais atteindre ses objectifs vicieux et illégitimes".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

L'international français avait exprimé, à plusieurs reprises, sa volonté d'obtenir un temps de jeu plus régulier...

Publié le 14/08/2018

Innelec Multimedia a réalisé un chiffre d’affaires de 14,2 millions d’euros au titre de son premier trimestre 2018/2018 (clos fin juin). Ce chiffre est en baisse de 7,2% à données publiées et…

Publié le 14/08/2018

Net recul de l'activité caoutchouc, en raison de la baisse des prix.

Publié le 14/08/2018

SII a enregistré au cours de 1er trimestre de l'exercice 2018/2019 un chiffre d'affaires de 147,61 ME, en croissance de 13,9%...

Publié le 14/08/2018

En juillet 2018, le trafic de Paris Aéroport est ressorti en hausse de 3,7% par rapport au mois de juillet 2017, avec 10,4 millions de passagers accueillis, dont 7,2 millions à Paris-Charles de…