En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 221.66 PTS
+0.49 %
5 213.50
+0.38 %
SBF 120 PTS
4 136.81
+0.39 %
DAX PTS
11 473.19
+0.44 %
Dowjones PTS
25 850.63
-0.40 %
7 035.16
-0.38 %
1.134
+0.02 %

Jusqu'à 2 ans et demi de prison ferme pour quatre "gilets jaunes" à Caen

| AFP | 470 | 5 par 1 internautes
Heurts entre manifestants
Heurts entre manifestants "gilets jaunes" et forces de l'ordre, le 12 janvier 2019 à Caen ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives )

Quatre "gilets jaunes" ont été condamnés vendredi en correctionnelle à Caen à des peines allant de neuf mois à deux ans et demi de prison ferme, notamment pour blessures volontaires sur des gendarmes.

L'homme le plus lourdement condamné, un soudeur de 31 ans, a été reconnu coupable d'une tentative d'incendie d'une station essence, de coups et blessures volontaires contre des gendarmes et de dégradations. Il a été maintenu en détention.

Les autres sont condamnés pour les même faits, à l'exception de la tentative d'incendie pour laquelle seul un prévenu était poursuivi. Un intérimaire de 28 ans, père de quatre enfants, est condamné à un an et demi ferme et restera en détention. Un chômeur de 40 ans au casier quasi vierge est condamné à un an et un employé agricole de 20 ans au casier vierge est condamné à neuf mois ferme.

Les prévenus détenus depuis le 11 janvier, "que je ne qualifierais pas de "gilet jaune", étaient "animés par la volonté de faire des dégâts" et "cherchaient à atteindre physiquement ceux qui représentent l'Etat", a estimé la substitut de la procureure Mathilde Defretin.

Le jour des faits le samedi 29 décembre, une action de blocage d'un hypermarché avait dégénéré et des dizaines de pierres, des extincteurs et des chariots avaient été lancés contre des gendarmes. Six militaires, qui se sont vu reconnaître un à trois jours d'ITT, parties civiles au procès, avaient été blessés. Les gendarmes avaient recensé 150 à 200 manifestants dont 10 à 20 virulents.

Quarante impacts avaient été relevés sur un véhicule de gendarmes, une trentaine sur un autre. Une pierre de 100 cm2 avait été retrouvée dans le coffre d'un de ces véhicules après avoir traversé le pare-brise.

Les prévenus sont condamnés à payer solidairement 7.200 euros aux six gendarmes, près de 5.000 euros à la station essence et environ 9.000 euros à l'hypermarché.

"En décembre sur 10 gardes à vue (lors de manifestations de gilets jaunes ndlr), on avait un seul qui avait un casier. Aujourd'hui on a un seul casier vierge (sur quatre prévenus). Voilà l'évolution des profils", a ajouté Mathilde Defretin.

Le parquet "présente les prévenus comme des casseurs. Je ne suis pas d'accord. Ce qui les rassemble ce sont de grandes souffrances familiales et personnelles", a plaidé Sarah Balouka, l'avocate de l'intérimaire.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 22/02/2019

Valeo perd 2,58% à 27,22 euros, après avoir fait part de résultats 2018 dégradés et annoncé qu’il entendait réviser ses perspectives de moyen terme. Pourtant, l’équipementier automobile…

Publié le 22/02/2019

Les joueurs de Chelsea se congratulent après un but contre Malmö en C3 à Stamford Bridge, le 21 février 2019 ( Daniel LEAL-OLIVAS / AFP )Le club de Chelsea a été interdit de recrutement…

Publié le 22/02/2019

NextStage a annoncé avoir engagé 55 millions d'euros en 2018, à comparer à un objectif d'investissement de 50 millions d'euros. En dressant son bilan, la société d'investissement précise avoir…

Publié le 22/02/2019

La commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström lors d'une conférence de presse à Bruxelles le 18 janvier 2019 ( EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives )Paris et Berlin sont divisés sur…

Publié le 22/02/2019

Donald Trump et Kim Jong Un lors de leur première rencontre, le 12 juin 2018 à Singapour ( SAUL LOEB / AFP/Archives )"Il m'aime bien, je l'aime bien". A la moindre occasion, Donald Trump met en…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

La publication de très bonne facture d'Edenred offre au titre l'une des premières positions du SRD...

Publié le 22/02/2019

Airbus Friedrichshafen triple sa surface d'intégration...

Publié le 22/02/2019

Orange et le Japonais NTT ont signé un contrat-cadre de recherche et développement stratégique jusqu'en 2022 afin de mettre en commun les résultats de...

Publié le 22/02/2019

Plusieurs domaines clés, incluant la 5G...

Publié le 22/02/2019

Valeo perd 2,58% à 27,22 euros, après avoir fait part de résultats 2018 dégradés et annoncé qu’il entendait réviser ses perspectives de moyen terme. Pourtant, l’équipementier automobile…