Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 611.69 PTS
-1.22 %
5 595.00
-1.42 %
SBF 120 PTS
4 456.08
-1.11 %
DAX PTS
13 787.73
-1.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
-0.73 %
1.207
0. %

Judo: la cure de jouvence de Riner

| AFP | 120 | Aucun vote sur cette news
Le judoka français Teddy Riner pose lors du Sommet sur la Performance Humaine, sponsorisé par Under Armour, le 14 janvier 2020 à Baltimore (USA)
Le judoka français Teddy Riner pose lors du Sommet sur la Performance Humaine, sponsorisé par Under Armour, le 14 janvier 2020 à Baltimore (USA) ( OLIVIER DOULIERY / AFP/Archives )

"C'est comme si je rajeunissais": à bientôt six mois des Jeux de Tokyo, Teddy Riner, battu deux fois en 2020, aborde sa première compétition internationale depuis près d'un an, à Doha mercredi, à son poids le plus bas depuis 2012.

Le fruit d'une hygiène alimentaire nouvelle et un ingrédient décisif pour pouvoir développer son judo.

Sur les tapis internationaux, le double champion olympique en titre des poids lourds et décuple champion du monde n'a plus été vu depuis sa défaite - la première depuis plus de neuf ans - au tournoi de Paris début février dernier.

Le Français Teddy Riner, battu par le Japonais Kokoro Kageura, lors de leur combat (catégorie des +100 kgs), le 9 février 2020 au Judo Paris Grand Slam 2020
Le Français Teddy Riner, battu par le Japonais Kokoro Kageura, lors de leur combat (catégorie des +100 kgs), le 9 février 2020 au Judo Paris Grand Slam 2020 ( Lucas Barioulet / AFP/Archives )

A ce moment-là, loin de sa forme optimale et apparu statique, Riner (31 ans) était tombé dès le troisième tour face au N.2 japonais Kokoro Kageura (ippon en prolongation) et sa vertigineuse série de 154 victoires consécutives avait pris fin.

Fait encore plus inhabituel pour ce champion hors norme: il reste même sur deux revers, puisqu'il s'est ensuite incliné également (aux pénalités) lors des Championnats de France par équipe début octobre à Brest, contre Joseph Terhec.

Entre les deux, la pandémie de Covid-19 a elle forcé au confinement et au report des JO-2020 à l'été 2021.

Autant d'éléments qui ont poussé Riner, très rare sur les tatamis depuis son deuxième sacre olympique en 2016 à Rio, à se reprendre en main.

Repas sur-mesure

"Un enchaînement de défaites, ça fait se creuser les méninges. Et tout ce qui s'est passé ces derniers mois avec le Covid, les compétitions et les stages annulés, ça fait se poser pas mal de questions. +Où on va ? Comment on va faire ?+, explique-t-il. On essaie de trouver des solutions pour continuer à aller vers son objectif".

"Peut-être que ces derniers temps je n'avais pas bossé tous les axes, que j'avais oublié certaines choses", reconnaît-il. "Si je regarde mes deux dernières compétitions perdues, je ne suis pas arrivé avec toutes mes meilleures cartes, déjà j'étais beaucoup trop lourd".

"Je pense qu'il s'est dit: +Je n'étais peut-être pas suffisamment prêt pour faire les Jeux. Maintenant, j'ai un peu plus de temps, je vais me ressaisir+", raconte à l'AFP son entraîneur Franck Chambily. "Il y a eu une prise de conscience: maintenant, il n'y a plus de temps à perdre, le dernier coup de reins, il faut le mettre tout de suite".

Son confinement, plus studieux qu'il l'aurait lui-même imaginé et pour lequel il s'était aménagé une salle de musculation, avait déjà permis à Riner de s'alléger.

Le judoka français Teddy Riner, avant son premier combat au Grand Prix de Montréal, le 7 juillet 2019
Le judoka français Teddy Riner, avant son premier combat au Grand Prix de Montréal, le 7 juillet 2019 ( MARTIN OUELLET-DIOTTE / AFP/Archives )

Mais il a récemment étoffé son équipe pour faire encore mieux. "Depuis trois mois et demi, j'ai un cuisinier qui me fait mes plats sous les ordres de mes nutritionnistes. Ils me disent +tu vas manger tel aliment, tant de grammes, tu auras ça en dessert+... C'est vraiment du sur-mesure", résume cet amoureux du sucré. "Je suis content parce que je vois des résultats et que je me sens mieux: c'est comme si je rajeunissais de jour en jour !"

"Prouver que je ne suis pas mort"

Oubliés les plus de 166 kilos au retour de son année de break fin 2018, les quelque 160 approchés de nouveau un an plus tard après une fracture aux côtes, et surtout, fini le yo-yo: le voilà stabilisé autour de 140 kilos, ce qu'il n'avait plus connu depuis les Jeux de Londres en 2012. "Même à Rio, il était à 142, 143", se souvient Chambily.

"Avant, il pouvait refaire une pointe à 150 kg, ce n'était pas très clair vis-à-vis de sa démarche, aujourd'hui, c'est calé et c'était nécessaire", souligne-t-il.

Le Français Teddy Riner et son entraîneur Franck Chambily, aux Championnats du monde de judo, le 29 juin 2015 à Astana (Kazakhstan)
Le Français Teddy Riner et son entraîneur Franck Chambily, aux Championnats du monde de judo, le 29 juin 2015 à Astana (Kazakhstan) ( JACK GUEZ / AFP/Archives )

"Quand il est plus léger, Teddy a plus de vivacité, de vélocité, d'endurance. Il récupère mieux, et quand on récupère mieux, on se blesse moins. Il est capable d'enchaîner plus de combats à haute intensité", énumère l'entraîneur.

Dans ces conditions, au Masters de Doha, "le vrai enjeu, c'est le comportement et la manière avec lesquels il va combattre", estime Chambily, qui attend "de la prise d'initiative, de l'audace, de la fougue, de l'agressivité, le Teddy Riner qui veut être champion olympique" pour la troisième fois d'affilée, du jamais-vu dans la catégorie reine.

Riner est sur la même longueur d'ondes: "Je compte bien prouver que je suis de retour et que je ne suis pas mort !"

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2021

Sogeclair, concepteur et producteur de solutions innovantes à forte valeur ajoutée pour la mobilité, annonce avoir conclu l'opération d'entrée de...

Publié le 15/01/2021

L'Administrateur Provisoire, assisté de l'Administrateur Judiciaire ont arrêté les états financiers sociaux et consolidés du groupe EEM le 15 janvier...

Publié le 15/01/2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies infectieuses générant d'importants besoins médicaux, a annoncé aujourd'hui une...

Publié le 15/01/2021

A la suite de l'ordonnance de référé du 9 octobre 2020 et de l'arrêt de la Cour d'appel du 19 novembre 2020, ayant ordonné la suspension des effets de...

Publié le 15/01/2021

Valneva a annoncé une modification des termes de son accord de financement avec les fonds américains spécialisés dans le secteur de la santé Deerfield Management Company et OrbiMed. Compte tenu…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne