En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 330.73 PTS
+0.93 %
5 282.0
+1.00 %
SBF 120 PTS
4 207.32
+0.93 %
DAX PTS
12 059.93
+0.90 %
Dowjones PTS
25 490.47
-1.11 %
7 307.93
+0.00 %
1.118
+0.03 %

Juan Guaido : "certains n'ont pas tenu parole" lors du soulèvement militaire raté (interview à l'AFP)

| AFP | 272 | Aucun vote sur cette news
Le leader de l'opposition vénézuelienne Juan Guaido, le 6 mai 2019 à Caracas
Le leader de l'opposition vénézuelienne Juan Guaido, le 6 mai 2019 à Caracas ( Ronaldo SCHEMIDT / AFP )

Le chef de file de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido a affirmé lundi que certaines personnes qui s’étaient dites prêtes à suivre son appel au soulèvement militaire contre Nicolas Maduro mardi dernier "n'ont pas tenu parole", tout en assurant que le changement était "très proche" au Venezuela, lors d’un entretien accordé à l’AFP lundi.

"Certaines personnes n’ont pas tenu parole. (…) Cela ne signifie pas qu'elles ne le feront pas sous peu", a expliqué Juan Guaido au sujet de cet appel lancé le 30 avril aux aurores près d'une base militaire de Caracas, qui s'est finalement dégonflé au cours de la journée.

"Il est évident qu'aujourd'hui, le mécontentement est généralisé et les forces armées n'échappent pas à la règle", a indiqué le chef de file de l'opposition, reconnu président par intérim par une cinquantaine de pays, dont les Etats-Unis.

"Des conversations ont lieu (...) avec des responsables civils et militaires", a assuré le président du Parlement, âgé de 35 ans.

Juan Guaido était apparu mardi dernier dans une vidéo tournée aux abords de la base de La Carlota, aux côtés de l'opposant Leopoldo Lopez. Il avait revendiqué le soutien d'un groupe de soldats entrés en rébellion contre Nicolas Maduro, et avait appelé les forces armées, pilier du système politique et économique au Venezuela, à le rejoindre.

L'armée n'a pas suivi cet appel au soulèvement, mais il a déclenché des manifestations-monstres dans tout le Venezuela mardi et mercredi.

Mardi soir, Nicolas Maduro a affirmé que cette "escarmouche putschiste" avait été déjouée et il a promis de punir les "traîtres".

Selon Juan Guaido, la "faiblesse" du chef de l'Etat vénézuélien devrait "bientôt" mener à un changement de gouvernement dans ce pays qui traverse une crise politique doublée d'une très grave crise économique.

"Je suis très optimiste quant au fait que nous sommes très proches du changement au Venezuela", a déclaré l'opposant lors de cette interview réalisée à Caracas.

"Nous avons bâti une majorité. Nous avons fait tout ce qu'il nous revient de faire comme citoyens", a-t-il poursuivi. "Aujourd'hui, nous disons qu'il reste aux forces armées et à certains employés (du secteur public, ndlr) à surmonter leur peur".

Pour Juan Guaido et ses partisans, Nicolas Maduro est un "usurpateur" qui se maintient au pouvoir sur la base des résultats de l'élection présidentielle "frauduleuse" de l'an dernier.

En retour, le président vénézuélien accuse Juan Guaido de vouloir fomenter un "coup d'Etat" avec l'aide des Etats-Unis.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/05/2019

Delta Air Lines a réceptionné son premier A330-900...

Publié le 24/05/2019

Officiellement, aucun calendrier n’a été arrêté quant au redécollage des 737 MAX de Boeing. Officieusement, il pourrait en être autrement. Selon Reuters, des représentants de l'administration…

Publié le 24/05/2019

Renault qui a perdu beaucoup de terrain ces dernières semaines en Bourse, tente un rebond timide de 1% ce vendredi à 50,50 euros, après une longue...

Publié le 24/05/2019

C'est le grand écart entre Rallye et Casino...