En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

"Journée de Jérusalem": les Iraniens manifestent en soutien aux Palestiniens

| AFP | 232 | Aucun vote sur cette news
Des manifestants brûlent une effigie du président américain Donald Trump habillé du drapeau israélien lors d'une manifestation à Téhéran pour la
Des manifestants brûlent une effigie du président américain Donald Trump habillé du drapeau israélien lors d'une manifestation à Téhéran pour la "Journée de Jérusalem" en soutien aux Palestiniens, le 8 juin 2018 ( STR / AFP )

Des milliers d'Iraniens ont manifesté vendredi pour la traditionnelle "Journée de Jérusalem" en soutien aux Palestiniens, sur fond de crise cette année sur le dossier nucléaire provoquée par les Etats-Unis et leur allié israélien.

"Les Etats-Unis, l'Arabie saoudite et Israël veulent acculer l'Iran, mais ils ne savent pas qu'en agissant ainsi ils mettent en danger leur propre sécurité", a averti le chef du Parlement Ali Larijani devant la foule à Téhéran.

Dans la capitale et dans d'autres villes d'Iran, les manifestants ont crié les habituels slogans "Mort à Israël" et "Mort à l'Amérique" et brûlé les drapeaux des deux pays. A Téhéran, des manifestants ont aussi brûlé une effigie du président américain Donald Trump couverte du drapeau israélien.

La "Journée d'Al-Qods" (Jérusalem en arabe) est marquée tous les ans depuis la révolution islamique de 1979 en Iran, lors du dernier vendredi du ramadan, le mois de jeûne musulman.

Cette année, elle est célébrée en pleine crise sur le dossier du nucléaire iranien après la décision des Etats-Unis de se retirer de l'accord de 2015 et de rétablir des sanctions contre Téhéran. Ces annonces ont été saluées par Israël, ennemi juré de l'Iran, et l'Arabie saoudite, son rival régional.

L'accord de 2015 a permis de réintégrer l'Iran dans le concert des nations en permettant une levée partielle des sanctions internationales qui asphyxiaient son économie. En échange, Téhéran a accepté de brider pour plusieurs années son programme nucléaire afin d'apporter l'assurance que celui-ci n'a aucune visée militaire.

Alors que les Européens tentent de sauver l'accord, le guide suprême Ali Khamenei et divers dirigeants iraniens ont prévenu que leur pays pourrait quitter l'accord s'il n'y trouve plus son compte, notamment en matière de retombées économiques.

Faisant monter la pression, Téhéran a annoncé en début de semaine la mise en route d'un plan visant à augmenter sa capacité à enrichir l'uranium.

"Le guide suprême nous a dit de venir en grand nombre pour montrer au monde que les actions des Etats-Unis et d'Israël n'auront aucun effet sur notre peuple", a dit Hassan Dorabi, un enseignant de 30 ans qui participait à la manifestation à Téhéran.

Plus loin, des enfants lançaient des fléchettes sur des portraits du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et celui du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane.

Des manifestants iraniens brûlent un poster du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de la
Des manifestants iraniens brûlent un poster du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de la "Journée de Jérusalem", célébrée à Téhéran, le 8 juin 2018 ( STR / AFP )

"Nous voulons que tous vivent en paix. Nous ne voulons pas qu'un Etat attaque l'autre, nous ne sommes pas des animaux (...) Mais aujourd'hui Israël veut détruire les pays autour de lui", a dit Afateh Salehi, un employé de l'armée âgé de 58 ans, lui aussi présent à la manifestation.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…