En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 316.51 PTS
+0.67 %
5 279.0
+0.95 %
SBF 120 PTS
4 196.33
+0.66 %
DAX PTS
12 011.04
+0.49 %
Dowjones PTS
25 607.01
+0.46 %
7 332.86
+0.34 %
1.121
+0.21 %

Journalistes otages en Syrie en 2013: Nemmouche remis à la France par la Belgique

| AFP | 140 | 3 par 2 internautes
Mehdi Nemmouche au palais de justice de Bruxelles le 12 mars 2019
Mehdi Nemmouche au palais de justice de Bruxelles le 12 mars 2019 ( YVES HERMAN / POOL/AFP/Archives )

Mehdi Nemmouche, condamné en mars en Belgique à la réclusion à perpétuité pour la tuerie du Musée juif de Bruxelles, a été transféré mercredi en France dans l'enquête sur les séquestrations de journalistes français en Syrie en 2013 et 2014, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Le jihadiste français de 34 ans a été remis à la France pour la poursuite de l'enquête sur son rôle présumé dans la prise d'otage de ces quatre journalistes français, confirmant une information de L'Express.

Il a été placé en détention provisoire à la prison de Meaux-Chauconin, à l'est de Paris, selon une source pénitentiaire.

"La remise avait été différée par le procès à Bruxelles" a déclaré vendredi à l'AFP une source judiciaire belge, selon laquelle le jihadiste "en a terminé a priori avec la phase judiciaire" locale.

Le transfert de Mehdi Nemmouche a eu lieu en vertu du mandat d'arrêt européen émis contre lui le 30 juin 2016 par la justice française dans cette procédure, selon la source judiciaire.

Sans attendre l'issue de son procès en Belgique, ce délinquant multirécidiviste, radicalisé en prison et passé par la Syrie, avait toutefois été remis temporairement à la France le 15 novembre 2017. Ce jour-là, des juges antiterroristes parisiens l'avaient mis en examen pour "enlèvement et séquestration en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

A l'époque, Mehdi Nemmouche avait déjà refusé de s'exprimer sur son rôle de geôlier présumé des otages, dont trois se sont constitués parties civiles.

Le juge d'instruction Bertrand Grain s'était ensuite déplacé en Belgique pour l'interroger en juillet 2018, mais le jihadiste avait fait valoir son droit au silence.

Le 12 mars, Mehdi Nemmouche a été condamné aux assises de Bruxelles à la réclusion à perpétuité pour les quatre "assassinats terroristes" commis en 2014 au musée juif de la capitale belge. Malgré ses dénégations, la justice belge a considéré qu'il était bien l'homme ayant ouvert le feu dans le hall d'entrée du Musée juif le 24 mai 2014, tuant deux touristes israéliens, une bénévole française et un jeune employé belge.

Il avait été arrêté six jours plus tard à la gare routière de Marseille.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/05/2019

Liée essentiellement à la présence de Valérian et la Cité des mille planètes dans le line-up de l'exercice précédent...

Publié le 24/05/2019

Rallye annonce qu’il a été mis fin avec date d’effet au 24 mai 2019 au contrat de liquidité conclu avec Rothschild Martin Maurel. Au jour de cette résiliation, les moyens suivants figuraient…

Publié le 24/05/2019

Europacorp a dévoilé un chiffre d’affaires 2018/2019 (exercice clos le 31 mars) de 148,7 millions d'euros (hors activités cédées), soit une baisse de 33% par rapport à l’exercice 2017/2018,…

Publié le 24/05/2019

Les principales causes sont la baisse des cours du zinc et du plomb

Publié le 24/05/2019

NEOPOSTLe spécialiste de l'affranchissage du courrier publiera après Bourse son chiffre d'affaires du premier trimestre.source : AOF