5 270.27 PTS
+0.27 %
5 269.5
+0.32 %
SBF 120 PTS
4 227.30
+0.32 %
DAX PTS
12 420.62
+0.28 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.00 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
21 925.10
-1.01 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

JO-2018: un hymne à la paix en ouverture à Pyeongchang

| AFP | 247 | Aucun vote sur cette news
Allumage de la vasque olympique lors de la cérémonie d'ouverture des JO-2018, le 9 février 2018 à Pyeongchang
Allumage de la vasque olympique lors de la cérémonie d'ouverture des JO-2018, le 9 février 2018 à Pyeongchang ( Mark RALSTON / AFP )

Un hymne à la paix: deux heures durant, la cérémonie d'ouverture des JO-2018 de Pyeongchang en Corée du Sud vendredi soir a consacré un message pacifiste, symbolisé par une colombe géante, sous les notes de la chanson de John Lenon, Imagine.

Les organisateurs en avaient fait l'une de leurs promesses: les JO-2018 de Pyeongchang seront ceux de la paix, dans un pays qui est encore techniquement en guerre avec son voisin du Nord, l'armistice signé en 1953 n'étant pas un traité de paix.

Signe d'un rapprochement, du moins pour la période olympique, Kim Yo Jong, soeur du dictateur nord-coréen Kim Jong Un, a serré la main du président sud-coréen Moon Jae-in. Un geste symbolique, historique et fort, encore totalement inimaginable il y a quelques semaines.

"Vous allez tous nous inspirer, pour vivre en paix et en harmonie, malgré nos différences", a lancé le président du Comité international olympique, l'Allemand Thomas Bach, à l'attention des sportifs réunis derrière lui en tribunes.

Le décor de paix a été planté dès le compte à rebours, avant même le début de la cérémonie, effectué par des vagues remontant vers le centre du stade en forme de pentagone, où se situait une cloche, représentant la cloche du temple de Sangwon, surnommée la cloche de la paix, qui a été frappée d'un jet de lumière pour lancer le spectacle.

Orientée autour de cette quête de paix à travers les âges, la cérémonie a mis en scène cinq enfants, en référence au nombre des anneaux olympiques, et prénommés d'après les éléments créateurs de l'univers -l'eau (Ara), le feu (Haenarae), le bois (Puri), la terre (Nuri), l'acier (Bichae)- qui se sont baladés.

- Les deux Corées ensemble pour l'avant-dernier relais -

la patineuse artistique Kim Yu-na se prépare à allumer la vasque olympique, lors de la cérémonie d'ouverture des JO-2018, le 9 février 2018 à Pyeongchang
la patineuse artistique Kim Yu-na se prépare à allumer la vasque olympique, lors de la cérémonie d'ouverture des JO-2018, le 9 février 2018 à Pyeongchang ( MOHD RASFAN / AFP )

Le suspense toujours extrêmement bien gardé, du nom de l'athlète qui a embrasé la vasque olympique a pris fin lorsque la patineuse artistique Kim Yu-na, championne olympique en 2010 à Vancouver et vice-championne olympique à Sotchi il y a quatre ans, est apparue après une pirouette.

Mais ce que l'on retiendra de 2018, ce sont probablement les deux hockeyeuses coréennes, une du Nord, Jong Su Hyon, et une du Sud, Park Jong-ah, engagées dans la même équipe à Pyeongchang, pour une première aux JO qui ont passé ensemble une main sur la torche, le relais à Kim Yu-na. Symbole de plus de la connotation pacifique de la cérémonie.

Le défilé des athlètes a duré une petite heure, avec des porte-drapeaux prestigieux comme le biathlète Martin Fourcade pour la France, ou la skieuse Anna Veith pour l'Autriche. Seule nation qui n'avait pas de porte-drapeau, la Russie qui a été suspendue par le CIO pour dopage institutionnalisé et qui a défilé sous drapeau olympique.

Au son de célèbre tubes de la K-pop sud-coréenne, dont le fameux Gangnam Style de Psy, et de chants plus traditionnels coréens, les 92 délégations ont défilé avant de rejoindre la tribune qui leur était réservée.

- Taufatofua torse nu et huilé -

Le porte drapeau du Tonga, Pita Taufatofua, défile torse nue huilé lors de la cérémonie d'ouverture des JO-2018, le 9 février 2018 à Pyeongchang
Le porte drapeau du Tonga, Pita Taufatofua, défile torse nue huilé lors de la cérémonie d'ouverture des JO-2018, le 9 février 2018 à Pyeongchang ( Roberto SCHMIDT / AFP )

Et à l'applaudimètre, c'est le Tongien Pita Taufatofua, vêtu comme à Rio de son pagne tongien et torse nu huilé, qui a obtenu une première acclamation, avant l'entrée sous des applaudissements nourris des deux délégations nord et sud-coréennes, unie sous le drapeau symbolisant l'unification des deux pays.

Clou du spectacle: la formation d'une colombe de la paix, sous l'air d'Imagine, chantées par quatre chanteurs sud-coréens (Ha Hyun-woo, Lee Eun-mi, Ha Hyun-woo, An Ji-yeong).Emotions garanties.

Le froid sibérien qui a fait une belle incursion en Corée du Sud ces derniers jours (jusqu'à - 27 °C), a finalement laissé la place à des températures certes hivernales, mais bien plus supportables.

A l'intérieur du stade olympique de Pyeongchang, le thermomètre devait afficher autour de - 5°C selon les prévisions, mais un ressenti, avec le vent, qui est descendu jusqu'à - 10°C.

Les organisateurs avaient prévu des kits pour les participants comme pour les spectateurs, se préparant au pire, contenant notamment une couverture, un bonnet ou encore des chaufferettes pour résister au froid.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/02/2018

Airbus a livré son tout premier appareil gros porteur A350-1000 au client de lancement Qatar Airways. Cet appareil est le premier des 37 appareils de ce type commandés par la compagnie aérienne, ce…

Publié le 20/02/2018

La justice américaine a annulé un verdict condamnant la biotech américaine Gilead à payer une amende de 2,54 milliards de dollars à son concurrent Merck & Co pour violation de brevet. Les…

Publié le 20/02/2018

Le terminal 2E de l'aéroport de Roissy à Paris le 23 mai 2004, après son effondrement ( Jack GUEZ / AFP/Archives )Au terme de 13 ans d'enquête, quatre sociétés seront jugées en décembre…

Publié le 20/02/2018

Stéphane Richard, PDG du groupe Orange, le 2 février 2018 à Dakar ( Ludovic MARIN / POOL/AFP/Archives )Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, a franchi une étape supplémentaire vers un…

Publié le 20/02/2018

Qualcomm a relevé le prix de son offre de rachat de NXP, de 110 dollars à 127,50 dollars par action, soit un montant total de 44 milliards de dollars contre 39 milliards auparavant. Le spécialiste…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Airbus a livré son tout premier appareil gros porteur A350-1000 au client de lancement Qatar Airways. Cet appareil est le premier des 37 appareils de ce type commandés par la compagnie aérienne, ce…

Publié le 20/02/2018

ETECSA, l'opérateur national cubain de télécommunications, a signé un contrat de services satellitaires avec SES Networks. L'opérateur de satellites complètera l'infrastructure terrestre…

Publié le 20/02/2018

La justice américaine a annulé un verdict condamnant la biotech américaine Gilead à payer une amende de 2,54 milliards de dollars à son concurrent Merck & Co pour violation de brevet. Les…

Publié le 20/02/2018

Moody’s a relevé de Ba2 à Ba1 la notation de crédit de long terme sur Faurecia, assortie d’une perspective stable. L’agence de notation prend ainsi acte de l’amélioration continue des…

Publié le 20/02/2018

En phase III, l'AR101 a atteint son critère principal...

CONTENUS SPONSORISÉS