En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.66 PTS
+0.26 %
5 415.5
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 349.31
+0.21 %
DAX PTS
12 405.43
+0.17 %
Dowjones PTS
25 822.29
+0.25 %
7 397.23
+0.00 %
1.157
-0.01 %

JO-2018: le temps d'un match de hockey, un rêve est passé...

| AFP | 489 | Aucun vote sur cette news
(g à d) L'épouse du président sud-coréen Moon Jae-in, Kim Jung-sook, le président, le président du CIO, Thomas Bach, le président de Corée de Nord, Kim Yong Nam, et la soeur du leader coréen Kim Jong Un, Kim Yo Jong, assis devant les pom-pom girls nord-coréennes, à Gangneung, le 10 février 2018
(g à d) L'épouse du président sud-coréen Moon Jae-in, Kim Jung-sook, le président, le président du CIO, Thomas Bach, le président de Corée de Nord, Kim Yong Nam, et la soeur du leader coréen Kim Jong Un, Kim Yo Jong, assis devant les pom-pom girls nord-coréennes, à Gangneung, le 10 février 2018 ( Brendan Smialowski / AFP )

"Dans 10 ans nous serons réunies", lance pleine d'espoir Lee Tae-hwan, une Sud-Coréenne dans les travées de la patinoire olympique de Gangneung samedi. Le match de hockey des deux Corées réunies face à la Suisse, a fait naître de fols espoirs pour certains. Pas forcément pour d'autres.

A-t-on vécu un moment clé de l'histoire des deux Corées? L'avenir le dira. Mais pour certains, ce moment fort annoncé des Jeux de Pyeongchang a tenu toutes ses promesses dans une patinoire de Gangneung muée samedi en un théâtre géopolitique.

"C'est un événement historique. Les deux Corées doivent rester ensemble. La Corée est une. C'est une nation ancienne. Ce moment est important pour notre histoire future", s'enthousiasme Lee Tae-hwan, employée de la mairie de Séoul. La dernière fois que les deux Corées s'étaient mêlées pour un évènement sportif remonte à plus de 27 ans lors d'un tournoi de tennis par équipes au Japon... Une longue parenthèse...

Le résultat sportif importait peu. La Corée a d'ailleurs perdu 8-0 face aux Suissesses. L'essentiel était ailleurs.

Car cette partie restera quoi qu'il arrive riche en symboles: la soeur de Kim Jong Un encourageant avec le président sud-coréen l'équipe de Corée réunifiée pour la première fois sur la glace olympique. Une image, une de plus, d'une détente paradoxalement scellée sur la glace...

- Un début ?-

Si le jeu des hockeyeuses coréennes n'a pas fait d'étincelles, dans les tribunes la démonstration n'a enregistré aucune fausse note, avec des pom-pom girls nord-coréennes aux encouragements impeccables. Et une tonalité générale s'inscrivant dans ces Jeux d'hiver de la paix.

"Cette partie, c'est quelque chose de fantastique. Nous sommes une race. Ce moment c'est le début de quelque chose d'important", s'enflamme Chong Choi, un Sud-Coréen d'une quarantaine d'années .

"C'est une super opportunité pour nous parler, pour nous comprendre et communiquer", lâche-t-il avant de nuancer, mais je ne sais pas si une unification peut se faire si vite".

Pour autant, tous dans le public n'ont pas manifesté le même enthousiasme. Peu finalement ont agité le drapeau réunifiée pendant la partie. Preuve que le chemin est encore long vers une réunification qui ne fait pas encore l'unanimité au pays du matin calme.

"Nous ne croyons pas que les deux Corées vont se réunir un jour et nous ne voulons pas que ça arrive", assure Chelsea Byun, une jeune Sud-Coréenne d'une vingtaine d'années. "La majorité des jeunes à qui vous demanderez vous diront la même chose", assure-t-elle.

Avec sa copine Lisa Joung, elles avaient acheté leurs billets pour le match avant de savoir que les deux Corées allaient jouer ensemble.

"La Corée du Sud progresse économiquement et une réunification freinerait ce progrès. Il serait très difficile de changer les choses en Corée du Nord", ajoute Chelsea. A l'image de la relation complexe entre les deux Corées, rien ne semble simple. Mais le temps d'un match, un rêve est tout de même passé...

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/08/2018

Après des premières minutes timides, le CAC40 semble reprendre le chemin de la hausse à l'approche de 9h30, progressant de +0,20% à 5...

Publié le 22/08/2018

Après un mauvais été en bourse...

Publié le 22/08/2018

Soitec grimpe de 4,2% à 66,35 euros en début de séance ce mercredi, contre la tendance sectorielle...

Publié le 22/08/2018

L'Olympique Lyonnais a annoncé l'arrivée du défenseur central international belge de Manchester City, Jason Denayer, qui vient de signer un contrat de 4 ans avec l'OL. Le montant du transfert…

Publié le 22/08/2018

EOS imaging a annoncé l’installation de son système d’imagerie EOS au « Methodist Dallas Medical Center ». Cette dernière mise en service est la 100ème aux États-Unis et la 10ème au Texas.…