En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-0.34 %
5 372.50
-0.21 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-0.31 %
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 670.25
-0.12 %
7 288.78
+0.84 %
Nikkei PTS
22 555.43
-

JO-2018: la bobsleigheuse russe Nadezhda Sergeeva officiellement contrôlée positive

| AFP | 278 | Aucun vote sur cette news
La Russe Nadezhda Sergeeva lors d'une session d'entraînement à Pyeongchang, le 7 février 2018
La Russe Nadezhda Sergeeva lors d'une session d'entraînement à Pyeongchang, le 7 février 2018 ( Mark Ralston / AFP/Archives )

La bobsleigheuse russe Nadezhda Sergeeva a été officiellement reconnue coupable d'infraction à la règlementation antidopage et disqualifiée des Jeux olympiques de Pyeongchang, a annoncé samedi le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Nadezhda Sergeeva, 12e de l'épreuve de bob à deux des JO-2018, a été contrôlée positive au trimétazidine (utilisé pour prévenir les angines de poitrine ou des baisses de l'acuité visuelle), et a "accepté une suspension provisoire", écrit l'instance dans un communiqué.

Auparavant, une source proche du dossier avait indiqué à l'AFP que la Russe, sous bannière olympique en raison de la suspension de son pays, avait renoncé à l'analyse de l'échantillon B.

La Fédération russe de bobsleigh avait annoncé vendredi qu'un test antidopage de la pilote de l'équipe russe Nadezhda Sergeeva effectué le 18 février avait donné "un résultat positif pour un médicament pour le coeur inscrit sur la liste des substances interdites".

Un précédent contrôle, le 13 février, n'avait pas décelé de substance interdite pour Sergeeva.

Cette annonce intervient alors que la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) doit décider samedi de lever ou non la suspension du Comité olympique russe (ROC), décidée en décembre dernier en raison de la mise au jour d'un vaste système de dopage institutionnalisé en Russie, notamment pendant les JO de Sotchi-2014.

Un premier cas de dopage concernant un sportif russe a été annoncé en début de semaine. Le curleur russe Alexander Krushelnitsky, médaillé de bronze en curling mixte, a été contrôlé positif au meldonium.

Le sportif a lui-même admis le contrôle positif tout en niant s'être dopé volontairement.

La médaille du double mixte gagnée avec son épouse Anastasia Bryzgalova leur a été retirée, et revient à la Norvège, initialement 4e.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…

Publié le 20/06/2018

Les partenaires vont proposer une solution de dosage d'insuline complète s'inscrivant dans le continuum des soins...

Publié le 20/06/2018

Deux acquisitions dont le montant n'est pas dévoilé...

Publié le 20/06/2018

A la suite de cette opération, le capital social d'Eiffage s'élève à 392.000.000 euros...

Publié le 20/06/2018

Les salariés ont bénéficié d'une souscription à 8,8 euros...