5 269.58 PTS
-0.23 %
5 269.0
-0.17 %
SBF 120 PTS
4 224.74
-0.16 %
DAX PTS
12 442.49
-0.08 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
22 149.21
+1.97 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

JO-2018: Fourcade, une histoire à deux balles

| AFP | 86 | Aucun vote sur cette news
La déception du Français Martin Fourcade à l'issue de l'épreuve de l'Individuel de biathlon, le 15 février 2018 aux JO de Pyeongchang
La déception du Français Martin Fourcade à l'issue de l'épreuve de l'Individuel de biathlon, le 15 février 2018 aux JO de Pyeongchang ( Christof STACHE / AFP )

Dépité: alors que le record français de quatre titres olympiques lui tendait les bras, Martin Fourcade a commis deux erreurs fatales au tir et annihilé toutes ses chances (5e) lors de l'Individuel des JO-2018 qui a couronné pour la première fois son plus grand rival, le Norvégien Johannes Boe, jeudi à Pyeongchang.

Que s'est-il passé dans la tête du Pyrénéen? Le roi du biathlon, d'habitude maître de ses émotions et infaillible quand il s'agit de cueillir les lauriers et de terrasser ses adversaires, a péché au pire moment. Lui qui était à deux doigts de rejoindre les escrimeurs Christian d'Oriola et Lucien Gaudin comme athlète tricolore le plus sacré aux JO, été et hiver confondus, a soudainement eu la main qui tremble et a raté le coche de manière inexplicable.

Cette place unique dans l'Histoire du sport français, dont Fourcade mesure plus quiconque l'importance et dont il a fait son Graal, il devra désormais aller la chercher avec les tripes lors des trois dernières occasions qui s'offrent à lui d'ici la fin des Jeux (mass start, relais, relais mixte).

- 'De la colère' -

Tout s'était pourtant déroulé jusque-là comme dans un rêve au cours de l'Individuel, le Français s'avançant vers sa deuxième médaille d'or de ces Jeux, après la poursuite lundi, avec un 18 sur 18 à la carabine. Il ne lui restait plus que deux cibles à blanchir pour écrire une nouvelle page de sa légende et effacer pour de bon Jean-Claude Killy et ses trois médailles d'or aux JO d'hiver de 1968 (descente, slalom, slalom géant). Et c'est là qu'il a commis deux fautes indignes de son talent. Incroyable.

"Ce n'est pas de la déception, c'est de la colère, parce que ça passe à rien, s'est lamenté le sextuple tenant de la Coupe du monde. Je donne un titre olympique. Je n'ai pas réussi à conserver le niveau d'attention, le niveau de performance que requièrent le haut niveau et un titre olympique. Sur la fin de ce dernier tir debout, je laisse tout partir et tout l'effort que j'ai fait sur le début de la course ne sert plus à rien et je viens échouer au pied du podium."

L'origine de cette défaillance est peut-être à chercher dans la petite trachéite qui l'a handicapé ces derniers jours et qui l'a obligé à prendre des antibiotiques, selon les membres du staff des Bleus.

- Boe relancé -

Le biathlète norvégien Johannes Boe sacré champion olympiquue en individuel, à Pyeongchang le 15 février 2018
Le biathlète norvégien Johannes Boe sacré champion olympiquue en individuel, à Pyeongchang le 15 février 2018 ( FRANCK FIFE / AFP )

Son compteur reste en tout cas bloqué à trois titres olympiques (2 à Sotchi en 2014, 1 en 2018) mais la quête du record va l'obnubiler d'ici le terme de cette quinzaine sud-coréenne. Après son échec sur le sprint dimanche, il avait su réagir 24 heures plus tard sur la poursuite. Son orgueil de nouveau atteint, saura-t-il rebondir de la même manière?

Pour remuer encore un peu plus le couteau dans la plaie et ne rien arranger à son aigreur, Fourcade a offert comme sur un plateau cet Individuel à son meilleur ennemi, Johannes Boe, vainqueur devant le Slovène Jakov Fak et l'Autrichien Dominik Landertinger.

Le Norvégien, qui donne du fil à retordre cette saison au Français avec 8 victoires sur 15 courses, monte pour la première fois à 24 ans sur la première marche du podium malgré un 18/20 au tir, comme Fourcade.

En grande difficulté sur les deux premières courses des JO, le Viking semblait mal vivre son statut naissant dans un pays où le biathlon fait office de religion. Il est enfin débarrassé d'une lourde charge et fera le match dès dimanche avec Fourcade sur la mass start.

Interrogé pour savoir si le duel avec Boe était relancé, Fourcade a toutefois lâché: "Pas à mon goût". L'ogre du biathlon a la rage.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

Du volume en séance...

Publié le 19/02/2018

Lundi 19 février 2018EURONEXTL'opérateur boursier paneuropéen diffusera ses résultats annuels avant l'ouverture de la séance.SOPRA STERIALa SSII détaillera ses résultats annuels avant…

Publié le 19/02/2018

Viacom, via sa filiale Nickelodeon, et Hasbro ont noué un partenariat stratégique autour de la série Top wing, produite par 9 Story Media. Une ligne de jouets dédiée va être prochainement…

Publié le 19/02/2018

Les analystes continuent à faire le point surFaurecia après la publication annuelle de l'équipementier...

Publié le 19/02/2018

Optimisme de mise pour 2018

CONTENUS SPONSORISÉS