En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 053.31 PTS
-
4 986.50
-1.26 %
SBF 120 PTS
4 049.60
+0.00 %
DAX PTS
11 524.34
-
Dowjones PTS
25 317.41
-0.50 %
7 141.21
+0.00 %
1.146
-0.05 %

JO-2014: 5 nouveaux sportifs russes sanctionnés par le CIO, dont deux champions olympiques

| AFP | 264 | Aucun vote sur cette news
Vainqueur à Sotchi-2014, disqualifié en 2017: le bob Russie-1
Vainqueur à Sotchi-2014, disqualifié en 2017: le bob Russie-1 ( DIMITAR DILKOFF / AFP )

Le Comité international olympique (CIO) a sanctionné lundi cinq nouveaux Russes dont deux champions olympiques de bobsleigh à 4 à Sotchi en 2014, sur la base des conclusions des auditions de la Commission Oswald sur les sportifs impliqués dans le scandale de dopage d'Etat en Russie.

Aleksei Negodailo et Dimitri Trunenkov ont été disqualifiés et ont vu leurs résultats aux JO-2014 annulés, comme l'avaient déjà été vendredi dernier ceux de leur équipe de bobsleigh à 4, dont la star Aleksandr Zubkov.

Lundi, le CIO a également disqualifié les biathlètes Yana Romanova et Olga Vilukhina, médaillées d'argent, ainsi que le skeletoneur Sergei Chudino.

Ces nouvelles sanctions interviennent à huit jours d'une réunion cruciale de la Commission exécutive du CIO qui doit se prononcer le 5 décembre sur la participation ou non de la Russie aux prochains jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang.

Le CIO avait déjà sévi la semaine dernière en sanctionnant des fondeurs, dont Alexander Legkov (champion olympique du 50 km à Sotchi-2014) ainsi que des champions olympiques et médaillés en skeleton.

Depuis le début des sanctions prononcées par le CIO, la Russie a perdu au total onze médailles, dont quatre en or sur les treize remportés sur le terrain en février 2014.

Les Russes, qui avaient terminé les JO-2014 en tête du tableau des médailles, ont du coup été dépassés par la Norvège (11 titres).

Au total, le CIO a sanctionné 19 sportifs russes dans le cadre de ces auditions de la commission Oswald, mise en place par l'instance olympique après la révélation d'un dopage d'Etat dans le sport russe par le rapport McLaren, publié en juillet 2016.

D'autres sanctions pourraient tomber.

Vendredi, la Fédération russe de bobsleigh avait jugé que les décisions du CIO sont dues à "un escroc" et discuter avec le CIO "n'est possible que dans un tribunal".

La commission d'enquête présidée par le Suisse Denis Oswald, ex-président de la Fédération internationale d'aviron, membre de longue date du CIO et avocat de profession, a été mise en place après la publication du rapport du juriste canadien Richard McLaren. Ce dernier a établi en juillet 2016 l'existence d'un dopage institutionnalisé en Russie, impliquant Moscou et les services secrets russes (FSB), notamment lors des JO-2014 à Sotchi.

Jeudi, quatre pilotes de skeleton avaient été sanctionnés dont Alexander Tretiakov, champion olympique à Sotchi, et ainsi privé de son titre.

Vendredi, la Fédération internationale de bob et skeleton (IBSF) a annoncé que ces autres sportifs étaient provisoirement suspendus de la Coupe du monde.

- La décision "Legkov" publiée -

Ce n'est pas le cas des six fondeurs russes bannis à vie par le CIO, dont Alexander Legkov (champion olympique du 50 km à Sotchi-2014), Alexey Petukhov (champion du monde en 2013) et Maxim Vylegzhanin (triple médaillé d'argent olympique en 2014 et champion du monde en 2015).

La Fédération internationale de ski (FIS) avait indiqué jeudi que ces six fondeurs étaient autorisés à s'aligner provisoirement en Coupe du monde, ce qui a déclenché de vives réactions d'une partie de leurs concurrents.

La FIS avait motivé sa décision en déclarant être "obligée d'attendre la remise des conclusions de la commission de discipline du CIO et les preuves, avant de pouvoir prendre d'autres mesures".

Vendredi, le CIO avait répliqué en expliquant que "toutes les fédérations internationale concernées par des cas traités par la Commission de discipline ont reçu les preuves (...) et ont eu l'opportunité de prendre part aux auditions".

Lundi, comme il s'y était engagé, le CIO est allé plus loin en publiant les motivations de la décision de la Commission Oswald, concernant la suspension de Legkov.

"La participation de l'athlète dans le programme de dopage est établie", a jugé la Commission dans ses attendus. Son nom figure dans la liste des athlètes protégés et des "marques" de manipulation ont été découvertes sur ses deux échantillons d'urine, ajoute la Commission.

"La preuve que ces échantillons ont été manipulés constitue une preuve directe et objective de l'implication de l'athlète dans le programme" de dopage, juge-t-elle encore.

Enfin, "l'athlète Legkov figure parmi les athlètes" pour lesquels le Dr Grigory Rodchenkov, ex-patron du laboratoire antidopage de Sotchi, "a apporté des éléments de preuve supplémentaires".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Le chiffre d'affaires du troisième trimestre 2018 de Getkink s'élève à 305,9 millions d'euros, en croissance de 7% à périmètre comparable. A 276,5 millions d’euros, le chiffre d’affaires…

Publié le 23/10/2018

La première cargaison de gaz naturel liquéfié (GNL) en provenance d'Ichthys LNG a quitté Darwin, dans le Territoire du Nord en Australie, suite au démarrage de la production fin juillet, a…

Publié le 23/10/2018

Au 30 septembre 2018, la trésorerie et les équivalents de trésorerie de Genfit s’élevaient à 219,9 millions d’euros contre 113,8 millions d’euros un an plus tôt. Au 30 juin 2018, la…

Publié le 23/10/2018

Au troisième trimestre 2018, Ingenico a réalisé un chiffre d'affaires de 687 millions d'euros, en croissance de 15%. A données comparables, le chiffre d'affaires progresse de 8%. Pour autant, le…

Publié le 23/10/2018

Le chiffre d'affaires d'Atos a atteint au troisième trimestre 2,884 milliards d'euros, en hausse de 1,8% à taux de change constants et retraité d'IFRS 15 et en hausse de 0,1% à périmètre et taux…