En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Israéliennes et Palestiniennes marchent pour la paix

| AFP | 331 | 3.50 par 2 internautes
Des milliers de femmes israéliennes et palestiniennes marchent pour la paix de deux semaines à travers Israël et la Cisjordanie occupée pour
Des milliers de femmes israéliennes et palestiniennes marchent pour la paix de deux semaines à travers Israël et la Cisjordanie occupée pour "exiger un accord de paix" entre Israéliens et Palestiniens, le 8 octobre 2017  ( MENAHEM KAHANA / AFP )

Des milliers de femmes israéliennes et palestiniennes ont terminé dimanche à Jérusalem une marche pour la paix de deux semaines à travers Israël et la Cisjordanie occupée pour "exiger un accord de paix" entre Israéliens et Palestiniens.

Le mouvement "Women Wage Peace" ("Les femmes font la paix") a organisé cette marche afin de "faire entendre la voix de ces dizaines de milliers de femmes israéliennes juives et arabes, de gauche, centre et droite et de leurs partenaires palestiniennes, qui main dans la main ont pris ensemble cette route de la paix", explique l'une des organisatrices Marie-Lyne Smadja.

Les femmes se sont rendues dans des villes juives et arabes d'Israël ainsi qu'en Cisjordanie occupée où une rencontre s'est déroulée en présence de dizaines de femmes palestiniennes et de femmes vivant dans des colonies.

"Nous avons besoin de créer un (vivre)"ensemble" afin de pouvoir construire la paix que nous voulons tous", affirme à l'AFP Michal Frouman, une mère de famille vivant dans la colonie de Tekoa en Cisjordanie.

La jeune femme qui a été poignardée en janvier 2016 par un Palestinien alors qu'elle attendait son 5e enfant veut "croire en la paix".

"En tant que femme religieuse, je dis que ne pas croire en la paix, c'est ne pas croire en Dieu", déclare-t-elle.

Pour l'organisatrice Huda Abuarquob, une Palestinienne de Hébron, "cette marche n'est pas une manifestation de plus mais le moyen de dire que nous voulons la paix et qu'ensemble, nous pouvons l'obtenir".

Plus de 25.000 femmes se sont inscrites sur le site de l'association, une réussite pour Orna Ashkenazy, 60 ans, une des fondatrices du mouvement qui est convaincue que "trois ans après sa création, "Women Wage Peace" ne peut plus être ignoré".

Parmi les personnalités israéliennes qui ont soutenu ou participé à cette marche figurent des députés de l'opposition mais aussi de la coalition de droite ainsi que des artistes et écrivains.

Le mouvement voulait créer dimanche un "Parlement de femmes" palestiniennes et israéliennes qui se fixe comme objectif de rappeler aux dirigeants palestiniens et israéliens que les accords de paix doivent être une priorité, selon Mme Smadja.

"Les femmes israéliennes veulent empêcher une prochaine guerre (...)et tenter le plus rapidement possible d'arriver à un accord entre Israéliens et Palestiniens", ajoute Mme Smadja.

Plusieurs milliers de femmes, essentiellement israéliennes, sont arrivées en fin d'après midi à Jérusalem, la plupart habillées en blanc avec des pancartes demandant un accord de paix.

"On ne s’arrête pas tant qu'il n'y a pas d'accord de paix", pouvait- on lire notamment sur leurs pancartes.

"Les hommes qui ont le pouvoir ne croyaient qu'à la guerre mais par la force des femmes nous pouvons apporter autre chose, quelque chose de neuf", affirme à l'AFP Amira Zidan, une mère de famille arabe israélienne qui fait partie des fondatrices de Women Wage Peace.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…