En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 848.03 PTS
+0.18 %
5 844.0
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 605.13
+0.14 %
DAX PTS
13 070.72
-0.27 %
Dow Jones PTS
27 881.72
-0.1 %
8 354.29
-0.1 %
1.109
+0.01 %

Israël frappe le Hamas palestinien jusque-là à l'écart des violences

| AFP | 445 | Aucun vote sur cette news
Des véhicules militaires israéliens stationnés à Sderot dans le sud d'Israël, le 14 novembre 2019
Des véhicules militaires israéliens stationnés à Sderot dans le sud d'Israël, le 14 novembre 2019 ( AHMAD GHARABLI / AFP )

L'armée israélienne a bombardé samedi à l'aube dans la bande de Gaza des positions du Hamas, le mouvement islamiste palestinien resté jusque-là à l'écart des violences, témoignant de la fragilité d'une trêve en vigueur.

L'armée a annoncé avoir lancé des raids aériens sur la bande de Gaza, en riposte à des tirs depuis l'enclave, contrôlée par le Hamas, de deux roquettes interceptées selon elle par son bouclier antimissile "Dôme de fer".

La fragile trêve est entrée en vigueur jeudi après deux jours de violences déclenchées par une frappe israélienne qui a tué mardi à Gaza un commandant du Jihad islamique, un autre groupe armé jugé plus radical mais moins puissant dans l'enclave palestinienne.

Un cycle de violences qui ont au total coûté la vie à 34 Palestiniens, a suivi marqué par le tirs de plusieurs centaines de roquettes par le Jihad islamique sur Israël, qui n'ont pas fait de morts.

Pendant les deux jours de violences, Israël n'a pas visé le Hamas, son ennemi juré.

Mais samedi, Israël a dit avoir visé des "cibles du Hamas" et non du Jihad islamique.

Deux camps militaires de "l'organisation terroriste du Hamas" ont été visés de même que "des infrastructures souterraines de l'organisation", a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué.

Selon des sources sécuritaires palestiniennes, les frappes ont visé deux sites du Hamas dans le nord de cette enclave, où vivent deux millions de Palestiniens sous blocus israélien. Il n'y a pas eu de victimes.

Critiques

Dans sa riposte aux tirs de roquettes du Jihad islamique, l'armée n'avait pas au début visé le Hamas, qui avait conclu par l'entremise de l'ONU, de l'Egypte et du Qatar un accord de trêve avec Israël ces derniers mois.

"Au cours de l'opération, nous avons établi une distinction entre le Hamas et le Jihad islamique", avait ainsi déclaré le porte-parole de l'armée israélienne. "Nous avons voulu garder le Hamas hors des combats".

On ignore qui a tiré les roquettes samedi.

Mais le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a été critiqué par ses rivaux politiques pour avoir épargné jusque-là le Hamas.

Ce mouvement avait semble-t-il choisi de ne pas s'impliquer dans les dernières violences, ne souhaitant vraisemblablement pas compromettre la trêve avec Israël qui prévoit aussi des millions de dollars en aide mensuelle pour la bande de Gaza, une enclave palestinienne pauvre et surpeuplée, et ravagée par les guerres.

Le nouveau cessez-le-feu entré en vigueur jeudi reste précaire, l'aviation ayant bombardé déjà vendredi des cibles à Gaza après des tirs de roquettes.

Victimes civiles "inattendues"

Peu avant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, les forces israéliennes avaient tué dans une frappe huit membres d'une même famille -Rasmi Abou Malhous ainsi que ses deux épouses et cinq enfants- à Deir al-Balah, dans le sud de la bande de Gaza.

L'armée avait présenté Rasmi Abou Malhous comme un "commandant" du Jihad islamique. Le mouvement palestinien a affirmé qu'il était un simple "membre affilié".

Israël et la bande de Gaza
Israël et la bande de Gaza ( / AFP )

Vendredi, l'armée a reconnu que cette frappe avait fait des victimes civiles "inattendues". Selon les informations dont l'armée disposait lors de la frappe, il n'était pas prévu que celle-ci fasse des victimes civiles, a-t-elle précisé.

"Les forces armées israéliennes enquêtent sur le tort causé à des civils lors de la frappe", a ajouté l'armée qui avait accusé cette semaine les combattants du Jihad islamique d'utiliser des "boucliers humains" pour se prémunir des frappes.

La séquence de mardi à jeudi est la plus meurtrière à Gaza depuis des heurts entre soldats israéliens et des groupes palestiniens ayant fait environ une soixantaine de morts le 14 mai 2018, jour de l'inauguration à Jérusalem de l'ambassade des Etats-Unis.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2019

Theradiag renforce sa présence à l'international...

Publié le 10/12/2019

Deux mois après l'intervention, aucune complication n'est survenue et la patiente se porte bien. I.Ceram confirme sa volonté de se positionner en tant que leader mondial des implants en céramique…

Publié le 10/12/2019

Boeing a engrangé en novembre ses premières commandes de B-737 Max depuis que la flotte de cet l'appareil est clouée au sol, en mars dernier.

Publié le 10/12/2019

Le contrat est transféré à compter de 2020...

Publié le 10/12/2019

Les distributions afférentes à l'exercice 2019 sont donc de 0,43 euro par action...