En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 384.38 PTS
+0.38 %
5 375.5
+0.23 %
SBF 120 PTS
4 315.51
+0.13 %
DAX PTS
12 179.51
+0.18 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.00 %
7 494.40
+0.00 %
1.167
+0.05 %

Iran: 450 arrestations à Téhéran depuis samedi

| AFP | 343 | Aucun vote sur cette news
Image extraite d'une vidéo fournie par l'agence iranienne Mehr News montrant un groupe d'hommes tapant dans des plots de circulation dans une rue de Téhéran le 30 décembre 2017
Image extraite d'une vidéo fournie par l'agence iranienne Mehr News montrant un groupe d'hommes tapant dans des plots de circulation dans une rue de Téhéran le 30 décembre 2017 ( Handout / MEHR NEWS/AFP/Archives )

Quelque 450 personnes ont été arrêtées depuis samedi à Téhéran, moins touchée que les petites villes iraniennes par l'actuel mouvement de protestation contre les difficultés économiques et le pouvoir, a indiqué mardi un responsable.

"Deux cent personnes ont été arrêtées samedi, 150 dimanche et environ 100 lundi", a déclaré le sous-préfet de Téhéran, Ali-Asghar Nasserbakht, à l'agence Ilna, proche des réformateurs.

Ces trois derniers jours, seuls quelques centaines de personnes ont tenté de manifester dans la capitale alors que de nombreuses villes de province ont connu des violences depuis le début des protestations, jeudi à Machhad (nord-est), deuxième ville du pays.

"Nous estimons que la situation à Téhéran est plus calme que les jours précédents. Déjà hier (lundi), c'était plus calme que les jours d'avant", a déclaré M. Nasserbakht.

Il a ajouté qu'aucune demande n'avait été faite à la base Sarollah des Gardiens de la révolution, chargée de la sécurité de la capitale en cas de troubles, pour intervenir, précisant que seules les forces de l'ordre intervenaient pour le moment à Téhéran.

"Nous ne permettrons en aucune manière que l'insécurité continue à Téhéran", a toutefois déclaré le général Esmaïl Kossari, le numéro deux de la base Sarollah, selon la télévision d'Etat. "Si cela devait continuer, les responsables prendront des décisions pour en finir".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

Le rebond se poursuit...

Publié le 19/09/2018

    Communiqué de mise à disposition du rapport financier semestriel au  30 juin 2018 de CREDIT AGRICOLE HOME LOAN SFH   Montrouge, le 19 septembre…

Publié le 19/09/2018

Plateforme B2B...

Publié le 19/09/2018

D'après les données de NPD...

Publié le 19/09/2018

L'allemand va être repris par le géant américain Thor