5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Iran: 2e nuit calme à Téhéran, nouveaux rassemblements pro-régime en province

| AFP | 93 | Aucun vote sur cette news
Photo prise le 3 janvier 2018 dans le centre-ville de Téhéran, la capitale iranienne
Photo prise le 3 janvier 2018 dans le centre-ville de Téhéran, la capitale iranienne ( ATTA KENARE / AFP )

Téhéran et la plupart des villes iraniennes ont passé une deuxième nuit calme, après plusieurs jours de protestations dans le pays, tandis que d'importantes manifestations pro-régime ont à nouveau lieu jeudi matin selon la télévision d'Etat.

Les médias et les réseaux sociaux n'ont fait état d'aucune manifestation nocturne à Téhéran, et la grande majorité des villes de province ont également été calme, même si quelque vidéos de rassemblements sporadiques ont été publiées sans qu'on puisse les vérifier.

En matinée, la TV iranienne diffusait les images de nouvelles manifestations importantes en soutien au pouvoir dans les villes d'Ispahan (centre), Machhad (nord-est), Oroumieh (nord-ouest), Babol ou encore Ardebil (nord).

"Nous sommes tous ensemble, derrière le guide", l'ayatollah Ali Khamenei, scandent ces manifestants, selon les images de la télévision.

Les manifestants reprennent aussi les slogans "mort à l'Amérique", "mort à Israël" ou encore "mort à monafegh", (hypocrite en persan), terme qui désigne dans la bouche des autorités les Moudjahidine du peuple, principal groupe d'opposition en exil, interdit en Iran.

Déjà, mercredi, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans une vingtaine d'autres villes de province pour soutenir le pouvoir et condamner les violences.

Les autorités accusent les "groupes contre-révolutionnaires" et les Moudjahidine du peuple d'avoir profité des manifestations "légitimes" de la population contre les difficultés économiques pour créer des troubles.

L'armée d'élite du pouvoir, les Gardiens de la révolution, a proclamé mercredi la fin du mouvement de contestation, qualifié de "sédition", qui a secoué l'Iran depuis le 28 décembre.

Ces troubles ont fait 21 morts -en majorité des manifestants- et entraîné des centaines d'arrestations.

La classe politique en Iran -réformateurs comme conservateurs- s'est positionnée contre les violences lors des manifestations, tout en soulignant la nécessité de trouver une solution aux problèmes économiques, principalement le chômage qui atteint 30% chez les jeunes.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS