En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
-
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
-
DAX PTS
13 282.72
-
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0. %
1.114
+0.21 %

Irak: les manifestants enterrent leurs morts après une des pires journées de contestation

| AFP | 285 | 5 par 1 internautes
Funérailles des manifestants tués lors de mouvements de contestation, le 29 novembre 2019 à Najaf, en Irak
Funérailles des manifestants tués lors de mouvements de contestation, le 29 novembre 2019 à Najaf, en Irak ( Haidar HAMDANI / AFP )

Un important cortège funéraire a défilé vendredi à Najaf, où 16 manifestants ont été tués la veille, selon des médecins dans la ville sainte du sud de l'Irak où des manifestants ont récemment incendié le consulat d'Iran, a constaté un correspondant de l'AFP.

Au lendemain d'une des journées les plus violentes en deux mois de contestation contre le pouvoir à Bagdad et son parrain iranien, le calme régnait à Najaf, ainsi qu'à Nassiriya, où en quelques heures 25 manifestants, officiellement, sont tombés sous les tirs intenses des forces de sécurité emmenées par un haut-gradé dépêché par Bagdad et rappelé dans le chaos.

A Najaf, visitée chaque année par des millions de pèlerins chiites, notamment venus d'Iran, sept cercueils ont été portés par la foule, alors que les médecins font état d'un bilan de 16 morts pour la seule journée de jeudi.

Irak : manifestations anti-gouvvernement
Irak : manifestations anti-gouvvernement ( / AFP )

Avec les 43 morts de jeudi --et près d'un millier de blessés--, le bilan des deux mois de contestation atteint près de 400 morts en Irak, selon des chiffres compilés par l'AFP auprès de sources médicales et policières.

Mercredi en soirée, la violence a pris un tour nouveau à Najaf, alors que des hommes habillés en tenue traditionnelle ont tiré sur les manifestants, près du consulat d'Iran mais aussi de sièges de partis.

Les tirs ont résonné jusqu'aux premières heures du jour, avant que le calme ne revienne, ont rapporté des correspondants de l'AFP.

A Nassiriya, les manifestants se regroupent de nouveau sur une place du centre-ville où ils réclament la "chute du régime" et le renouvellement complet d'une classe politique qu'ils accusent d'être corrompue et incompétente dans un des pays les plus riches en pétrole du monde où 20% de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Un blessé est évacué lors d'une manifestation, le 28 novembre 2019 à Najaf, en Irak
Un blessé est évacué lors d'une manifestation, le 28 novembre 2019 à Najaf, en Irak ( Haidar HAMDANI / AFP )

Jeudi, la ville a été le théâtre de "scènes de guerre", selon Amnesty International, alors que des médecins ont rapporté à l'AFP avoir mené des dizaines d'opérations chirurgicales lourdes dans des hôpitaux bondés où les blessés --qui se comptent par centaines-- devaient attendre longtemps avant de pouvoir être pris en charge.

Alors que Nassiriya redoutait l'envoi par Bagdad de renforts policiers et militaires dans la région, des combattants tribaux en armes coupaient l'autoroute venant de la capitale pour protéger les manifestants de davantage de répression. Ils n'étaient plus visibles vendredi, ont rapporté des témoins.

Des manifestants brûlent le consulat iranien à Najaf, au sud de Bagdad, le 27 novembre 2019
Des manifestants brûlent le consulat iranien à Najaf, au sud de Bagdad, le 27 novembre 2019 ( Haidar HAMDANI / AFP )

Les Irakiens attendent désormais la prière hebdomadaire et le sermon de la mi-journée du grand ayatollah Ali Sistani.

Cette figure tutélaire de la politique soutient les revendications des manifestants mais n'a pas jusqu'ici retiré sa confiance au gouvernement, qu'elle a appelé à de multiples reprises à la "retenue". Les violences de jeudi pourrait changer la donne.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/12/2019

Dans le cadre de son nouveau plan stratégique "ONE FORCE 2022", SQLI renforce son équipe de management et accueillera Olivier Stéphan au sein du...

Publié le 16/12/2019

Dans le cadre de son recentrage stratégique sur Lagardère Publishing et Lagardère Travel Retail, le groupe Lagardère a reçu une offre d'achat de H...

Publié le 16/12/2019

Aperam, le producteur d'acier inoxydable le plus vert du monde annonce aujourd'hui ses objectifs pour réduire significativement son empreinte...

Publié le 16/12/2019

Mauna Kea Technologies inventeur de Cellvizio, la plateforme multidisciplinaire d'endomicroscopie laser confocale par minisonde et par aiguille...

Publié le 16/12/2019

Le besoin de financement de Crossject s'élève à 12 ME pour les 12 prochains mois...