En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
-
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
0. %

Au moins six morts et un éboulement dans de nouvelles intempéries dans le Sud-Est

| AFP | 426 | Aucun vote sur cette news
Route inondée près de Mantelieu-la-Napoule, le 2 décembre 2019
Route inondée près de Mantelieu-la-Napoule, le 2 décembre 2019 ( Valery HACHE / AFP )

Un lourd bilan humain et de gros dégâts: pour la deuxième fois en quelques jours, le Sud-Est était endeuillé lundi, après de violentes intempéries qui ont fait au moins six morts et provoqué un éboulement spectaculaire dans un village des Alpes-de-Haute-Provence.

Une partie d'un des grands rochers surplombant la commune des Mées, connus sous le nom des "Pénitents" s'est effondrée sur quelques maisons lundi après-midi selon la préfecture, qui met en avant "les conditions météorologiques très défavorables de ces derniers jours" qui ont rendu une partie du terrain instable.

Deux personnes blessées ont été "prises en charge", selon la préfecture. Il s'agit d'une femme, qui circulait dans la rue quand les rochers sont tombés, et d'un homme, secouru alors qu'il avait été pris au piège dans sa maison, a-t-on appris de source proche des secours. Une vingtaine de personnes ont été évacuées de manière préventive et accueillie dans une salle communale.

"Les pompiers m'ont dit d'évacuer car la maison était menacée et il y avait un risque d'incendie", a témoigné Sihane, 40 ans, dont la maison est en contrebas des Pénitents.

Les routes d'accès au village ont été bloquées et les recherches se poursuivaient dans la soirée même s'il n'y avait pas à ce moment de "suspicion de personne disparue", a déclaré sur BFMTV le directeur de cabinet des services du préfet, Christophe Cousin. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner s'est rendu brièvement sur place.

Dans les Alpes maritimes, ces ont plusieurs dizaines de clients de la station de sport d'hiver d'Isola 2000, qui se sont retrouvés coupés du monde lundi soir après que la route nationale redescendant dans la vallée a été coupée à la circulation en raison d'un éboulement provoqué par les intempéries.

En Vaucluse, la situation s’était améliorée lundi mais certains secteurs étaient toujours inondés et des routes encore coupées. A Pertuis (sud), plusieurs centaines de moutons sont morts noyés.

Intempéries meurtrières
Intempéries meurtrières ( / AFP )

Une semaine après des intempéries déjà meurtrières, les pluies diluviennes qui se sont abattues sur plusieurs départements du Sud-Est de la France dimanche ont à nouveau fait au moins six morts, trois personnes emportées par les eaux dans le Var et trois secouristes tués dans un accident d'hélicoptère, près de Marseille.

Parmi les victimes dans le Var, un berger à Saint-Paul-en-Forêt et le propriétaire d'une pension pour chevaux à Fréjus qui tentait de sauver ses bêtes. Une femme a également été retrouvée morte dans sa voiture.

- Une femme disparue -

Et le bilan pourrait encore s'alourdir, une femme de 61 ans étant toujours portée disparue lundi soir dans ce même département. "Avec la baisse du niveau des eaux ce lundi, son véhicule a été retrouvé dans le lit de +La Garde+ à Grimaud, fenêtres ouvertes", selon la préfecture.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et le préfet Pierre Dartout (à droite), le 2 décembre 2019 à proximité du site où s'est écrasé un hélicoptère de secours avec trois personnes à son bord
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et le préfet Pierre Dartout (à droite), le 2 décembre 2019 à proximité du site où s'est écrasé un hélicoptère de secours avec trois personnes à son bord ( CLEMENT MAHOUDEAU / AFP )

En une dizaine de jours, 12 personnes sont mortes dans le Sud-Est de la France lors de ces deux épisodes méditerranéens - pluies diluviennes, inondations, vent - qui ont engendré des alertes rouge de Météo-France.

"L'alerte rouge est levée, mais laisse derrière elle des terres dévastées et endeuillées par les inondations. Mes pensées à tous ceux qui ont subi ces dernières semaines les intempéries dans le Sud. En particulier aux familles et proches de nos concitoyens qui y ont perdu la vie", a réagi sur Twitter le chef de l'Etat Emmanuel Macron.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a rendu hommage de son côté aux trois secouristes morts dans le crash de leur hélicoptère Dragon 30 alors qu'ils allaient porter secours à des victimes d'intempéries.

Les victimes sont un pilote de la sécurité civile, un mécanicien opérateur de bord et un secouriste des pompiers des Bouches-du-Rhône.

"C’est une épreuve pour la sécurité civile mais ils se redresseront, ils ne baisseront pas les bras", a déclaré le ministre, qui s'est rendu à proximité des lieux de l'accident.

Les habitants de Mandelieu-la-Napoule, commencent les opérations de nettoyage après des pluies diluviennes le 2 décembre 2019
Les habitants de Mandelieu-la-Napoule, commencent les opérations de nettoyage après des pluies diluviennes le 2 décembre 2019 ( Valery HACHE / AFP )

C'est "une très très grande tristesse. Je suis allé à la caserne de Martigues ce matin, tout le monde était effondré. Il y avait un plafond bas, ils ont dû bêtement percuter la colline à cause du brouillard", a aussi décrit à des journalistes Richard Mallié, président du conseil d'administration des services d'incendie et de secours (Sdis) des Bouches-du-Rhône.

L'hélicoptère s'est écrasé dans les collines du massif de la Nerthe, au nord de Marseille, sur la commune des Pennes-Mirabeau, pour une raison encore inconnue, dans une région qui n'avait pas été placée en alerte rouge par Météo-France.

"Ras-le-bol"

A Mandelieu-la-Napoule, une des villes des Alpes-Maritimes les plus touchées, des habitants et commerçants nettoyaient lundi à coup de raclettes et de pelles la boue. "Le centre-ville, c'est de la gadoue, on est un peu sous le choc", a décrit à l'AFP Claudie, 71 ans, lasse de ces inondations à répétition.

Cette fois-ci, aucune victime n'a été enregistrée à Mandelieu, contrairement à 2015, quand huit personnes avaient trouvé la mort dans un épisode similaire. Mais pour ses habitants le traumatisme est ravivé. Josiane Dubochet, ambulancière, est au bord des larmes: "Maintenant, on en a ras-le-bol". La semaine denière, en rentrant d'avoir déposé un patient dialysé, elle a frôlé l'accident sur une route submergée et pense sérieusement à déménager: "Je ne veux pas y laisser ma peau".

Le week-end dernier déjà, un épisode méditerranéen violent avait frappé la Côte d'Azur, faisant six morts.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

L'opération se conclut à 590 ME pour 50% de participation...

Publié le 13/12/2019

La société anglaise Clugston, associée au Groupe CNIM en tant que génie civiliste pour plusieurs contrats de réalisation d'usines de valorisation de...

Publié le 13/12/2019

Wendel et d'autres actionnaires existants d'Allied Universal ont finalisé la cession d'une part majoritaire de leur participation dans la société à...

Publié le 13/12/2019

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropCorp a essuyé une perte nette, part du groupe, de 22,7 millions d’euros contre une perte de 88,9 millions d’euros, un an plus tôt. Le premier…

Publié le 13/12/2019

En novembre 2019, le trafic de Paris Aéroport ressort en hausse de 0,9 % par rapport au mois de novembre 2018 avec 7,9 millions de passagers accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle…