En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
-
5 479.50
+0.08 %
SBF 120 PTS
4 386.46
-
DAX PTS
12 374.66
-
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.00 %
1.176
-0.02 %

Inondations: des milliers d'Indiens piégés, le bilan s'alourdit

| AFP | 326 | Aucun vote sur cette news
Des sauveteurs aident à l'évacuation des habitants le 19 août 2018 dans un village de l'Etat de Kerala, dans le sud de l'Inde, frappé par les inondations
Des sauveteurs aident à l'évacuation des habitants le 19 août 2018 dans un village de l'Etat de Kerala, dans le sud de l'Inde, frappé par les inondations ( MANJUNATH KIRAN / AFP )

Les secouristes indiens, appuyés par des dizaines d'hélicoptères et des centaines de bateaux, tentaient dimanche de sauver les milliers de personnes piégées par les inondations dans l'Etat du Kerala, dans le sud du pays, qui ont fait au moins 370 morts et chassé de leurs foyers plus de 700.000 personnes.

Ces bilans s'alourdissent alors que les pluies torrentielles continuent.

Le bilan de ces inondations, les plus graves qu'ait subies cet Etat du sud de l'Inde depuis un siècle, est passé à 370 morts au moins depuis le début de la mousson le 29 mai, a précisé dimanche à l'AFP le porte-parole du gouvernement de l'Etat du Kerala, Subhash T.V.

Près de 725.000 personnes ont été relogées dans des abris, selon le porte-parole.

Pour les services météorologiques indiens, les pluies devraient se poursuivre dans l'Etat de Kerala jusqu'au 23 août.

Cette région très touristique du sud de l'Inde subit depuis la fin du mois de mai des pluies torrentielles qui ont déclenché des glissements de terrain et des inondations soudaines emportant des villages entiers.

Quelque 350.000 personnes sinistrées ont dû se réfugier dans 3.000 camps d'urgence. Des milliers d'hommes de l'armée de terre, de la marine et de l'armée de l'air ont été déployés pour venir en aide à ceux qui sont encore cernés par les inondations.

De nombreuses routes et 134 ponts ont été endommagés, isolant des districts entiers dans les zones escarpées du Kerala qui sont les plus affectées.

Des habitants paniqués lancent des appels au secours sur les réseaux sociaux, déclarant qu'ils ne parviennent pas à contacter les services de secours.

Un responsable local a confirmé que la panne des réseaux locaux de communications compliquait la capacité à contacter les populations.

Vue des quartiers du nord de la ville de Cochin, dans l'Etat du Kerala, le 18 août 2018, après le passage des pluies diluviennes
Vue des quartiers du nord de la ville de Cochin, dans l'Etat du Kerala, le 18 août 2018, après le passage des pluies diluviennes ( - / AFP )

Des hélicoptères ont été engagés pour larguer des stocks d'eau potable et de nourriture sur des zones isolées, et des trains chargés d'eau potable ont aussi été envoyés vers le Kerala.

- Une ville coupée du monde -

Des dizaines de barrages et de réservoirs ont dû être ouverts car le niveau des eaux a atteint un seuil dangereux, inondant de nombreux villages situés en aval.

Plus de 10.000 kilomètres de routes ont été endommagés, selon le gouvernement local,

La situation dans la ville de Chengannur, située à quelque 120 km au nord de la capitale du Kerala Thiruvananthapuram, et qui a été coupée du monde pendant quatre jours, était particulièrement alarmante.

Des bateaux de l'armée et des militaires ont été envoyés dans cette ville, où selon les medias des corps ont été découverts.

Saji Cherian, qui représente Chengannur à l'Assemblée du Kerala, a dit craindre à la télévision Asianet TV un bilan d'au moins cinquante morts dans sa ville, et a éclaté en sanglots en réclamant des hélicoptères pour sauver les habitants.

Des régions isolées ont été approvisionnées en eau, médicaments et vivres par hélicoptères.

L'aéroport international de Kochi sera quant à lui fermé jusqu'au 26 août au moins.

Le Kerala a reçu plus d'un million de touristes l'année dernière, selon des statistiques officielles.

Des habitants sont évacués par des secouristes de la Marine indienne au cours d'une opération de sauvetage à Paravur près de la ville de Cochin, le 18 août 2018
Des habitants sont évacués par des secouristes de la Marine indienne au cours d'une opération de sauvetage à Paravur près de la ville de Cochin, le 18 août 2018 ( - / AFP )

Cet Etat subit chaque année des pluies abondantes au moment de la mousson (de juin à septembre), mais les précipitations sont particulièrement abondantes cette fois-ci.

Selon le ministère indien de l'Intérieur, 868 personnes sont mortes dans sept Etats indiens depuis le début de la mousson.

Selon le gouvernement local, les pertes causées par ces intempéries catastrophiques sont de 2,9 milliards de dollars "selon des estimations préliminaires". Le coût définitif "ne pourra être établi que lorsque l'eau se sera retirée", précise le communiqué.

Pour renforcer les opérations de secours, le chef de l'exécutif du Kerala a demandé des financements supplémentaires ainsi que l'envoi de 20 hélicoptères et de 600 bateaux à moteur en plus de ceux qui sont déjà déployés sur le terrain.

Le Premier ministre indien Narendra Modi, qui a survolé samedi en hélicoptère l'Etat sinistré, a annoncé une aide immédiate de 75 millions de dollars.

Des secouristes ont raconté à l'agence Press Trust of India comment ils avaient lutté toute la nuit de samedi à dimanche pour sauver une mère et son nouveau-né des eaux montantes dans la région montagneuse d'Idukki.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/09/2018

Date : 9/26/2018Sous-jacent : Cac 40 (ISIN : FR0003500008).Warrant : Put 07IBB (ISIN : NL0012949655).Échéance : 15/03/2019Prix d'exercice : 5450,0000 Point pivot : 5507,00Notre préférence :…

Publié le 26/09/2018

Le chiffre d'affaires non audité est resté globalement stable à 7 millions d'euros grâce aux bonnes performances des divisions Primerdesign et Lab21...

Publié le 26/09/2018

Blackstone, bientôt propriétaire de la division Financial & Risk de Thomson Reuters, pourrait se séparer de FXall, une plate-forme de trading de...

Publié le 26/09/2018

L'autorité chargée du contrôle des investissements étrangers en Australie a rendu un avis écrit indiquant que le Commonwealth d'Australie n'a aucune...

Publié le 26/09/2018

Cegereal annonce la signature d`un nouveau bail avec KPMG, qui avait déjà étendu son implantation dans les étages jardins de la tour Europlaza au...