En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.37 PTS
-0.89 %
4 835.0
-1.10 %
SBF 120 PTS
3 848.25
-1.13 %
DAX PTS
10 809.93
-1.05 %
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.00 %
1.128
-0.65 %

Indonésie: à la recherche de leur maison, la dure épreuve des survivants du séisme

| AFP | 343 | Aucun vote sur cette news
Nonlis Kando, une habitante de Petobo, un quartier de Palu, dans les décombres de son village, le 6 octobre 2018 en Indonésie
Nonlis Kando, une habitante de Petobo, un quartier de Palu, dans les décombres de son village, le 6 octobre 2018 en Indonésie ( YUSUF WAHIL / AFP )

Nonlis Kando marche avec précaution dans les décombres de son village, sur l'île indonésienne des Célèbes. Dans les ruines, elle repère une boîte à chaussures blanche décorée de lèvres rouge vif et fond en larmes.

L'employée de bureau de 35 ans vient de retrouver son domicile, du moins ce qu'il en reste, après le séisme dévastateur suivi d'un tsunami qui a rasé des quartiers entiers de Palu, localité de 350.000 habitants sur la côte occidentale des Célèbes, le 28 septembre.

Une semaine après le double désastre qui a fait plus de 1.750 morts, la jeune femme est retournée dans son quartier, pour la première fois après avoir pris la fuite en courant alors que le monde s'écroulait autour d'elle.

Nonlis Kando, une habitante de Petobo, un quartier de Palu, dans les décombres de son village, le 6 octobre 2018 en Indonésie
Nonlis Kando, une habitante de Petobo, un quartier de Palu, dans les décombres de son village, le 6 octobre 2018 en Indonésie ( YUSUF WAHIL / AFP )

Petobo, un rassemblement de villages de l'agglomération de Palu, figure parmi les sites les plus touchés. Une grande partie de l'endroit s'est enfoncé dans la terre comme aspiré, quand les secousses telluriques ont transformé le sol en sables mouvants, un processus connu sous le nom de liquéfaction.

A la suite du séisme de magnitude de 7,5, un mur d'eau a déferlé sur la côte de Palu. Les autorités estiment que près de 5.000 disparus se trouvent sous les décombres à Petobo et Balaroa, autre quartier de Palu dévasté.

Frappée d'horreur face à l'étendue de la destruction, Nonlis Kando a rejoint ses voisins désemparés, parcourant avec eux son quartier méconnaissable.

Quand elle a vu la boîte à chaussures, elle a réalisé que toute sa vie tenait désormais dans un amas de béton et de boue.

- Documents personnels -

Nonlis Kando, une habitante de Petobo, un quartier de Palu, dans les décombres de son village, le 6 octobre 2018 en Indonésie
Nonlis Kando, une habitante de Petobo, un quartier de Palu, dans les décombres de son village, le 6 octobre 2018 en Indonésie ( YUSUF WAHIL / AFP )

"Maintenant, la maison est là, derrière moi. Avant, elle était là-bas", dit-elle incrédule. "C'est ma maison, là", ajoute-t-elle, désignant un tapis souillé par la terre et quelques carreaux familiers.

Elle a néanmoins retrouvé un dossier rempli de certificats et de documents personnels importants, ce qui lui facilitera les choses quand elle tentera de reconstruire sa vie. Cette chemise est la raison pour laquelle elle est revenue, explique-t-elle.

Elle peine cependant à se faire face. "Je ressens ce que j'ai ressenti quand ça s'est passé. Mes pieds n'arrêtent pas de trembler", dit-elle d'une voix qui se brise.

Vue aérienne d'une zone dévastée de Petobo, le 7 octobre 2018 à Palu, en Indonésie
Vue aérienne d'une zone dévastée de Petobo, le 7 octobre 2018 à Palu, en Indonésie ( ADEK BERRY / AFP )

Elle s'est réfugiée chez ses parents qui habitent à des kilomètres de là, avec son mari Michael et leurs deux petites filles. Mais elle a du mal à imaginer la suite.

"Je ne sais pas ce que je vais faire", se lamente-t-elle. Pour l'instant, elle tente de se réconforter avec ses documents et quelques fragments de sa vie d'avant: deux bols en métal, un plateau, une montre d'homme et une assiette ébréchée.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Les marchés actions se replient nettement en raison de craintes sur la croissance mondiale. En Chine, la croissance de la consommation en novembre est au plus bas depuis 15 ans à +8,1% et la…

Publié le 14/12/2018

Rothschild & Co remplacera Solocal Group au sein de l’indice SBF 120 à partir du 24 décembre 2018, a annoncé Euronext.source : AOF

Publié le 14/12/2018

Le titre casse un large canal baissier en place depuis mai dernier. Du côté des indicateurs techniques, les cours évoluent au-dessus de leurs moyennes mobiles à 20 et 50 séances tandis que le RSI…

Publié le 14/12/2018

LVMH a frappé un grand coup. Le groupe français a conclu un accord pour acquérir la chaîne d'hôtels haut de gamme Belmond. La transaction valorise les fonds propres de Belmond 2,6 milliards de…

Publié le 14/12/2018

Bernin, le 14 décembre 2018       INFORMATION RELATIVE AU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL SOCIAL       (Article L. 233-8 II du Code…