5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Inde: des victimes d'attaques à l'acide à un défilé haute couture

| AFP | 951 | 5 par 8 internautes
Reshma Bano Qureshi, 20 ans, survivante indienne d'une attaque à l'acide et modèle lors d'un défilé à New Delhi, le 25 novembre 2017.
Reshma Bano Qureshi, 20 ans, survivante indienne d'une attaque à l'acide et modèle lors d'un défilé à New Delhi, le 25 novembre 2017. ( DOMINIQUE FAGET / AFP )

Neuf femmes défigurées par de l'acide ont défilé samedi soir lors du premier événement de haute couture réservé aux survivantes du fléau que représente ce type d’agressions en Inde.

Ces femmes, presque toutes victimes de leurs maris ou d'un parent proche, ont défilé dans des robes réalisées par les meilleurs designers indiens, comme Rohit Bal, Ranna Gill et Archana Kochhar. Aucune n'a couvert son visage.

"J'étais très nerveuse", a déclaré Meena Khatoon après son aventure sur le podium. Mais cette mère d'un jeune fils, originaire de New Delhi, qui a été attaquée par son ex-mari, a insisté sur le fait qu'elle avait quelque chose à prouver.

"Les gens détournaient souvent le regard quand je sortais dans la rue. Ils changeaient de direction quand ils me voyaient. Je devais faire face à beaucoup de problèmes", a-t-elle reconnu à l'AFP.

"Mais un jour je me suis dit, si c'est comme ça que tu vois les choses, ainsi soit-il. Je dois construire ma vie, je veux que mon fils fasse des études et je dois le soutenir". Meena Khatoon dirige maintenant sa propre petite entreprise de réparation de téléphones portables.

Elle a été aidée par Make Love Not Scars, qui organisait le défilé samedi. L'ONG aide les survivantes à reconstruire leur vie et, dans de nombreux cas, leur visage.

- des milliers de cas -

L'ONG a notamment aidé Reshma Bano Qureshi, 20 ans, qui est apparue l'année dernière à la fashion week de New York et qui est en train d'écrire un livre.

La survivante indienne d'une attaque à l'acide et modèle Anupanra lors d'un défilé à New Delhi, le 25 novembre 2017.
La survivante indienne d'une attaque à l'acide et modèle Anupanra lors d'un défilé à New Delhi, le 25 novembre 2017. ( DOMINIQUE FAGET / AFP )

La jeune femme, agressée il y a trois ans par son beau-frère, qui pensait jeter de l'acide sur sa femme, craignait également de quitter sa maison pour affronter les regards.

"J'avais peur que ça se reproduise. J'étais mal à l'aise avec la réaction des gens dans la rue".

"Les gens diraient 'qu'est-ce qu'il t'est arrivé?', 'personne ne t'épousera' ou 'avec un visage déformé tu n'es pas belle', mais je suis fière de moi et j'ai confiance en ce que je suis. Je veux que les gens sachent que le visage n'est pas ce qui te rend beau, c'est ton coeur".

Des centaines d'attaques à l'acide sont signalées chaque année en Inde, mais Tania Singh, vice-présidente de Make Love Not Scars, croit qu'il s'agit plutôt de milliers d'attaques.

Selon elle, les gouvernements locaux ne rapportent pas tous les cas. De plus, certaines femmes meurent avant qu'une enquête criminelle ne soit lancée et certaines choisissent de rester avec des familles violentes.

"Nous avons eu un cas où une femme a été attaquée trois fois par son mari mais continue à vivre avec lui".

L'hôtel Lalit, où le défilé de mode se tenait, a fourni une chambre à une femme attaquée il y a deux semaines et qui attend de l'aide.

Neuf femmes défigurées par de l'acide ont défilé lors du premier événement de haute couture réservé aux survivantes du fléau que représente ce type d'aggressions en Inde, à New Delhi le 25 novembre 2017.
Neuf femmes défigurées par de l'acide ont défilé lors du premier événement de haute couture réservé aux survivantes du fléau que représente ce type d'aggressions en Inde, à New Delhi le 25 novembre 2017. ( DOMINIQUE FAGET / AFP )

Pour Tania Singh, le défilé était un très bon moyen pour que les survivantes reprennent confiance en elles.

Au début, beaucoup de femmes refusent d'enlever leur voile quand elles vont à Make Love Not Scars.

"Elles disent 'nous ne pouvons pas le faire, nous sommes vraiment laides' et nous leur disons que ce n'est pas vrai, vous n'êtes pas laides, c'est la société qui est laide."

Le défilé de mode est "l'occasion de réaliser qu'elles méritent la reconnaissance, l'amour et leur place dans la société. Maintenant, elles peuvent retourner dans la rue et dire au monde qu'elles n'ont pas à cacher leur visage et leurs cicatrices. C'est au monde de changer sa façon de penser. "

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
8 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/12/2017

Depuis fin novembre, les 450 élèves du collège Saint-Exupéry de Vincennes, doivent apprendre sur ordinateur, leur établissement ayant été fermé après la découverte d'un solvant chloré…

Publié le 16/12/2017

Bruno Le Maire à l'Assemblée nationale le 6 décembre 2017 à Paris ( BERTRAND GUAY / AFP )L'Assemblée a rétabli vendredi, en nouvelle lecture au projet de budget 2018, l'impôt sur la fortune…

Publié le 16/12/2017

Marine Le Pen le 8 décembre à Nanterre, au nord-ouest de Paris ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )Des dirigeants de partis d'extrême droite européens, dont Marine Le Pen et Geert Wilders,…

Publié le 15/12/2017

Traders sur le parquet du New York Stock Exchange le 13 décembre 2017 ( Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )Wall Street, euphorique quant à une adoption de la réforme…

Publié le 15/12/2017

Des policiers à l'aéroport d'Amsterdam-Schipol, le 15 décembre 2017 ( Evert Elzinga / ANP/AFP )Des agents de la police militaire néerlandaise ont tiré vendredi sur un homme qui est entré…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS