En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 215.85 PTS
+0.38 %
5 210.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 136.68
+0.39 %
DAX PTS
11 457.70
+0.30 %
Dowjones PTS
26 031.81
+0.70 %
7 090.63
+0.79 %
1.133
-0.04 %

Nom de la Macédoine: incidents lors d'une manifestation à Athènes

| AFP | 495 | Aucun vote sur cette news
Heurts lors de la manifestation contre le nouveau nom de la Macédoine, le 20 janvier 2019 à Athènes
Heurts lors de la manifestation contre le nouveau nom de la Macédoine, le 20 janvier 2019 à Athènes ( Louisa GOULIAMAKI / AFP )

Des incidents ont éclaté dimanche à Athènes faisant plus d'une vingtaine de blessés, surtout des policiers, lors d'une manifestation qui a rassemblé entre 60.000 et 100.000 personnes contre l'accord sur le nouveau nom de la Macédoine, que le parlement grec doit ratifier sous peu.

Vingt-cinq policiers ont été blessés, a indiqué un communiqué du ministère grec de la Protection du citoyen tandis que au moins deux manifestants ont été hospitalisés pour des troubles respiratoires, selon le centre de premiers soins.

Dans un premier temps, le ministère a fait état de dix policiers blessés.

La manifestation contre le nouveau nom de la Macédoine a rassemblé 60.000 personnes selon la police, 100.000 selon les organisateurs, le 20 janvier 2019 à Athènes
La manifestation contre le nouveau nom de la Macédoine a rassemblé 60.000 personnes selon la police, 100.000 selon les organisateurs, le 20 janvier 2019 à Athènes ( LOUISA GOULIAMAKI / AFP )

Des échauffourées ont eu lieu entre policiers et des jeunes encagoulés, qui ont réussi à s'infiltrer dans la manifestation et jeté des projectiles contre les forces de l'ordre en tentant de forcer la clôture du Parlement.

Les forces anti-émeutes ont riposté en lançant des gaz lacrymogènes, ce qui a provoqué la dispersion de nombreux manifestants, qui suffoquaient dans les fumées.

Le groupe de casseurs s'en est ensuite pris à des photographes et cameramen dont ils ont cassé le matériel d'un d'eux, selon une photographe de l'AFP.

Un journaliste s'est rendu à l'hôpital pour recevoir des soins après avoir été agressé par des membres du parti néonazi Aube dorée, a-t-on appris auprès de la presse étrangère.

Selon le gouvernement, "les incidents ont été provoqués par des extrémistes, des membres d'Aube dorée, qui ont tenté d'entrer dans le Parlement".

"Ils ont attaqué des policiers avec des morceaux de bois et des matraques, envoyant des dizaines de blessés à l'hôpital", indiquent les services du Premier ministre Alexis Tsipras dans un communiqué.

Heurts lors de la manifestation contre le nouveau nom de la Macédoine, le 20 janvier 2019 à Athènes
Heurts lors de la manifestation contre le nouveau nom de la Macédoine, le 20 janvier 2019 à Athènes ( Louisa GOULIAMAKI / AFP )

La police a dénombré 60.000 personnes au début de la manifestation à 12H00 GMT, les organisateurs en comptant plus de 100.000.

A l'appel surtout du "comité de lutte pour la grécité de la Macédoine", 326 autocars selon la police, en provenance de tout le pays, et plus spécialement du nord de la Grèce, ont déversé des milliers de manifestants à Athènes.

"Nous résistons"

Le centre de la capitale a été fermé à la circulation pendant presque toute la journée ainsi que les stations de métro proches de Syntagma, théâtre fréquent des grands rassemblements, devant le Parlement grec qui doit voter en fin de semaine sur l'accord controversé.

"Depuis cent ans, ils essaient de nous convaincre (...) mais nous avons une histoire de milliers d'années et nous résistons", a dit Konstantinos Synodinos, 55 ans, militaire retraité.

Des opposants à l'accord avec Skopje sur le nom de la Macédoine dans le centre d'Athènes, le 20 janvier 2019
Des opposants à l'accord avec Skopje sur le nom de la Macédoine dans le centre d'Athènes, le 20 janvier 2019 ( LOUISA GOULIAMAKI / AFP )

Officiellement, les partis d'opposition au gouvernement d'Alexis Tsipras (la droite et les socialistes), qui sont contre l'accord, ne participent pas à cette manifestation mais ont indiqué que chacun pouvait y venir à titre personnel.

Certains députés de la droite Nouvelle-Démocratie, ont toutefois participé ainsi que l'ancien Premier ministre conservateur Antonis Samaras (2012-2015).

Le parti néonazi Aube dorée avait appelé sur son site officiel à manifester.

"Pas historique"

L'accord sur le nouveau nom de la Macédoine, signé entre Athènes et Skopje en juin, vise à mettre fin à un litige de près de trente ans entre les deux pays voisins en rebaptisant ce petit pays balkanique "République de Macédoine du Nord".

Ratifié il y a dix jours par le Parlement macédonien, cet accord sera débattu cette semaine au Parlement grec avant un vote crucial d'ici à la fin de la semaine.

Manifestation à Athènes pour protester contre l'accord sur le nouveau nom de la Macédoine, le 20 janvier 2019
Manifestation à Athènes pour protester contre l'accord sur le nouveau nom de la Macédoine, le 20 janvier 2019 ( ARIS MESSINIS / AFP )

De nombreux habitants, en particulier ceux de la province du nord de la Grèce portant le même nom que le pays frontalier, estiment que l'appellation "Macédoine" n'appartient qu'au patrimoine historique grec.

Selon un sondage publié dimanche dans l'hebdomadaire Proto Thema, 69,5% se sont exprimés contre l'accord et 67% souhaitent que les élections prévues en octobre soient anticipées.

Pour Alexis Tsipras, l'accord sur le nouveau nom de la Macédoine est "un pas historique" pour les deux pays frontaliers .

Il a appelé "les forces progressistes" du pays à soutenir cet accord, lors d'un entretien à Avghi, le quotidien de son parti de gauche Syriza.

Après l'éclatement de sa coalition gouvernementale, il y a une semaine, sur fond de controverse à propos de cet accord, le Premier ministre a remporté de justesse mercredi un vote de confiance au Parlement. Il s'est montré confiant de voir ratifier l'accord par une majorité d'au moins 151 députés sur les 300 d'ici à la fin de la semaine.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Mise à disposition du Document de Référence 2018 (Rapport financier 2018 inclus)       Bezons, 22 février 2019 - Atos, un leader international de la transformation numérique, a…

Publié le 22/02/2019

Balyo annonce que son Conseil d’Administration, réuni ce jour, a décidé de procéder à l’émission d’environ 11,75 millions de Bons de Souscription d’Actions (« BSA ») attribués…

Publié le 22/02/2019

Vallourec annonce la création d'un nouveau Comité spécialisé, chargé d'assister le Conseil de Surveillance dans le suivi des questions de responsabilité sociale, environnementale et sociétale…

Publié le 22/02/2019

Touax a enregistré en 2018 un chiffre d'affaires de 154,5 millions d'euros, en repli de près de 9%. A périmètre et devises constants, il recule de 6,6%. Le chiffre d’affaires locatif annuel…

Publié le 22/02/2019

Au cours de 2018, les produits des activités de Touax s'établissent à 154,5 ME et 158,4 ME à périmètre et devises constants contre 169,7 ME en 2017,...