En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 153.19 PTS
+1.79 %
5 158.50
+1.94 %
SBF 120 PTS
4 084.66
+1.64 %
DAX PTS
11 299.80
+1.89 %
Dowjones PTS
25 883.25
+1.74 %
7 055.18
+0.47 %
1.129
+0.00 %

Incendie meurtrier à Paris: la suspecte mise en examen et écrouée

| AFP | 261 | Aucun vote sur cette news
Photo des pompiers de Paris de l'incendie d'un immeuble le 5 février 2019 à Paris qui a fait dix morts et 96 blessés
Photo des pompiers de Paris de l'incendie d'un immeuble le 5 février 2019 à Paris qui a fait dix morts et 96 blessés ( Benoît Moser / BSPP - Brigade de sapeurs-pompiers de Paris/AFP )

La femme souffrant de problèmes psychiatriques, soupçonnée d'avoir volontairement déclenché en début de semaine l'incendie d'un immeuble parisien, qui a fait dix morts et 96 blessés, a été mise en examen vendredi dans la soirée et placée en détention provisoire.

Cette quadragénaire, habitant cet immeuble du XVIe arrondissement, avait été interpellée en état d'ébriété dans la nuit de lundi à mardi, peu après le départ de l'incendie, qui a été le plus meurtrier dans la capitale en près de 14 ans. Elle était encore jusque récemment internée en hôpital psychiatrique.

Au terme de sa garde à vue, l'unique suspecte de l'incendie, Essia B., a été présentée à un juge d'instruction puis mise en examen dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour "destruction par incendie de nature à créer un danger pour les personnes" et "destruction par incendie ayant entraîné la mort", a précisé le parquet de Paris.

Conformément aux réquisitions du ministère public, elle a été placée en détention provisoire.

Les pompiers avaient mis six heures à maîtriser le feu, qu'ils avaient décrit comme d'une "incroyable violence". "Je suis allée chez une voisine. De chez elle, on voyait les flammes, on entendait les cris...", avait raconté à l'AFP Claudine une habitante du 19 rue Erlanger, juste à côté de l'immeuble entièrement rongé par les flammes.

Treize séjours en psychiatrie en 10 ans

Depuis le drame, le profil et le suivi psychiatriques de la suspecte sont au coeur des investigations.

Lors de ses premières auditions devant les enquêteurs, la suspecte avait nié avoir commis les faits qui lui sont reprochés. Puis, sa garde à vue avait été suspendue mardi après-midi afin de permettre aux médecins de pratiquer un examen, à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police.

Unique en France, cette structure, surnommée l'"I3P", accueille des personnes présentant à la fois un "danger imminent pour la sûreté des personnes" et "des troubles mentaux manifestes". Son audition avait ensuite pu reprendre jeudi.

D'après l'enquête, elle venait de sortir, le 30 janvier, d'un séjour de près de deux semaines à l'hôpital psychiatrique Saint-Anne à Paris. Cette hospitalisation, la treizième en dix ans, avait pris fin "sur décision médicale", a souligné mercredi le procureur de la République Rémy Heitz lors d'une conférence de presse.

La nuit du drame, un voisin avait appelé la police juste après minuit lundi pour se plaindre du bruit causé par cette femme. Cet homme, par ailleurs pompier, l'avait ensuite recroisée dans le hall après le départ des forces de l'ordre. Elle lui avait alors lancé : "Regarde-moi droit dans les yeux. Toi qui aimes les flammes, ça va te faire tout drôle quand ça va exploser", selon le récit du voisin aux enquêteurs.

Puis peu après 0H30, une habitante de l'immeuble avait alerté les pompiers d'un départ de feu dans l'immeuble. Au même moment, la suspecte était arrêtée ivre, alors qu'elle tentait de mettre le feu à une voiture, dans une rue voisine.

Des pompiers interviennent sur les lieux de l'incendie dans le XVIe arrondissement de Paris, le 5 février 2019
Des pompiers interviennent sur les lieux de l'incendie dans le XVIe arrondissement de Paris, le 5 février 2019 ( Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

Ses antécédents judiciaires font apparaître trois procédures où elle a été mise en cause, sans jamais être condamnée.

Deux d'entre elles ont été classées sans suite en 2016, en raison d'un "état mental déficient", l'une pour un "vol avec mise à feu de vêtement" et l'autre pour des violences, selon le procureur.

Par ailleurs, en 2017, une autre procédure pour "violences conjugales" avait été classée sans suite faute d'infraction suffisamment caractérisée.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 18 février 2019

CODE OFFRE : SNOW19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SNOW19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/02/2019

Total annonce mettre en œuvre son opération annuelle d’augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés du groupe. Ainsi, la participation des salariés au capital de la…

Publié le 15/02/2019

Baccarat vient de réaliser son point d’activité annuel. Ainsi, au quatrième trimestre 2018, le spécialiste des produits en cristal haut-de-gamme a publié un chiffre d'affaires de 48,7 millions…

Publié le 15/02/2019

Total met en oeuvre son opération annuelle d'augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés...

Publié le 15/02/2019

FAURECIAL'équipementier automobile publiera (avant Bourse) ses résultats annuelsICADELe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats annuelssource : AOF

Publié le 15/02/2019

Article L.233-8 II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'Autorité des marchés financiers     Dénomination sociale de l'émetteur…