En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 216.24 PTS
+0.39 %
5 212.00
+0.35 %
SBF 120 PTS
4 136.06
+0.37 %
DAX PTS
11 476.92
+0.47 %
Dowjones PTS
25 850.63
-0.40 %
7 035.16
-0.38 %
1.134
+0.01 %

Implants mammaires Allergan: des femmes déposent plaintes contre X

| AFP | 208 | Aucun vote sur cette news
Des femmes portant des implants mammaires de marque Allergan, déposent plainte à Paris et à Marseille pour
Des femmes portant des implants mammaires de marque Allergan, déposent plainte à Paris et à Marseille pour "mise en danger délibérée de la vie d'autrui" ( JEAN-PIERRE CLATOT / AFP/Archives )

Des femmes portant des implants mammaires de marque Allergan, dont l'une souffre d'un cancer, déposent plainte à Paris et à Marseille pour "mise en danger délibérée de la vie d'autrui", a-t-on appris jeudi auprès de leurs avocats.

Une première plainte concernant deux femmes a été déposée mercredi auprès du tribunal de grande instance (TGI) de Paris, par Me Laurent Gaudon, a indiqué ce dernier à l'AFP, confirmant une information de Radio France et du Monde. L'avocat, qui avait défendu des victimes des implants PIP, a vu "plus d'une cliente sur 4 se faire poser des prothèses Allergan après PIP".

"Dès 2015, il y a eu des doutes sérieux sur ces implants, l'Inca (Institut national du cancer), alors dirigé par (la ministre de la Santé) Agnès Buzyn, a rapporté que sur 18 cas de lymphome suite à la pose d'implants, 14 étaient de marque Allergan", dénonce-t-il.

Jeudi matin, une autre femme de 42 ans, victime d'un lymphome anaplasique à grandes cellules, va porter plainte auprès du pôle santé publique du TGI de Marseille, selon son avocat Me Emmanuel Molina.

"Elle a été victime dans sa chair de dommages irréversibles", décrit-il à l'AFP, "et nous avons des éléments qui attestent le lien de causalité entre les prothèses et le déclenchement de ce cancer très agressif".

Les deux plaintes visent "à la fois le laboratoire, l'organisme de certification et les autorités sanitaires", assure Me Molina, ajoutant "redouter un scandale sanitaire de grande ampleur".

Sur environ 500.000 femmes porteuses d'implants mammaires en France, une cinquantaine de cas d'une forme rare de cancer, le lymphome anaplasique à grandes cellules (LGAC), a été recensée depuis 2011, principalement concernant des implants à enveloppe texturée.

Ce type d'implants mammaires représente 85% du marché français et Allergan est l'un des acteurs majeurs de ce segment dans le pays.

Mi-décembre, le géant pharmaceutique avait défendu dans un communiqué le profil de "bénéfice-risque" de ses implants mammaires texturés.

Allergan avait perdu quelques jours plus tôt le marquage CE pour ses implants mammaires à enveloppe texturée parce qu'il n'avait pas pu présenter des données additionnelles sur ces produits dans les délais impartis, a-t-il expliqué.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Plusieurs domaines clés, incluant la 5G...

Publié le 22/02/2019

Valeo perd 2,58% à 27,22 euros, après avoir fait part de résultats 2018 dégradés et annoncé qu’il entendait réviser ses perspectives de moyen terme. Pourtant, l’équipementier automobile…

Publié le 22/02/2019

Le 14 novembre 2018, Ageas a conclu un accord portant sur l'acquisition de 40% du capital social de la compagnie indienne d'assurance non-vie Royal Sundaram General Insurance…

Publié le 22/02/2019

Société d'actifs dédiée au développement de la mobilité hydrogène en région parisienne...

Publié le 22/02/2019

Réduire la pollution plastique...