En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Il y a 50 ans: la couleur apparaissait à la télé en France

| AFP | 291 | Aucun vote sur cette news
1er octobre 1967: des téléspectateurs, à Paris, devant le premier programme en couleur diffusé à la télévision française
1er octobre 1967: des téléspectateurs, à Paris, devant le premier programme en couleur diffusé à la télévision française ( - / AFP/Archives )

Quatre hommes debout, l'air grave devant un sobre décor d'où émergent quelques taches plus vives, du mobilier contemporain orange et vert: telle est la première image en couleur diffusée à la télévision française il y a 50 ans.

Ce 1er octobre 1967, le ministre de l'Information, le gaulliste Georges Gorse vient inaugurer en personne le premier programme en couleurs dans les studios de la jeune deuxième chaîne de l'Office de radiodiffusion-télévision française (ORTF), qui n'existe que depuis trois ans.

La veste bleu ciel et la cravate rouge du ministre contrastent avec les costumes anthracite et les mines sombres des trois dirigeants de l'ORTF qui l'entourent.

L'AFP annonce dans une dépêche: "M. Georges Gorse, ministre de l'information, entouré de plusieurs dirigeants de l'ORTF, notamment M. Jacques-Bernard Dupont, directeur général, a annoncé à 14h30 aux téléspectateurs le début des émissions en couleur".

"Et voici la couleur, au jour fixé et à l'heure dite!" lance le ministre au moment où l'image passe du noir et blanc à la couleur, selon l'archive vidéo conservée par l'Ina (Institut national de l'audiovisuel).

Georges Gorse ne s'adresse alors qu'à une poignée de téléspectateurs, disposant d'un de ces nouveaux postes utilisant le système français de diffusion en couleur, Sécam.

- "1.500 récepteurs couleur " -

"Je sais bien que pour l'instant nos images en couleur ne sont accessibles qu'à quelques privilégiés et qu'elles ont un certain caractère confidentiel encore", reconnaît le ministre.

L'immense majorité des huit millions de téléviseurs en France sont en noir et blanc: seuls 1.500 postes sont en couleur, selon l'Ina.

Historique du développement de la télévision française de 1935 à la conversion des différentes chaînes à la couleur à partir de 1967
Historique du développement de la télévision française de 1935 à la conversion des différentes chaînes à la couleur à partir de 1967 ( Vincent LEFAI / AFP )

"Le programme, qui est diffusé aujourd'hui, est avant tout un programme de rodage" , rapporte l'AFP. "Outre les actualités, il comprend un reportage, un film, +L'eau vive+ dont les extérieurs furent tournés en couleur en Haute-Provence sur les bords de la Durance, des documentaires sur l'art, un dessin animé, des variétés, etc.".

La couleur va progressivement s'imposer sur le petit écran. La troisième chaîne française sera diffusée en couleur dès sa création fin 1972. Mais il faudra attendre la fin des années 70 et le début des années 80 pour que la première chaîne (devenue TF1 en 1975) se convertisse à la couleur après la modernisation par étape de son réseau d'émetteurs.

Sans qu'il y paraisse, l'arrivée de la couleur représente un enjeu industriel et diplomatique pour la France du général de Gaulle. Les États-Unis exploitent depuis les années 50 leur propre technologie de diffusion couleur, le système NTSC (National Television System Committee).

Mais le système américain est de qualité médiocre : il est surnommé en anglais Never Twice the Same Color ("jamais deux fois la même couleur") en référence à l'instabilité des couleurs sur les écrans.

Un ingénieur français Henri de France met au point en 1956 un procédé plus stable, le système Sécam (pour Séquentiel couleur à mémoire) tandis que le groupe allemand Telefunken développe son propre standard, Pal dérivé du système américain.

"La diplomatie gaullienne va faire de l'exploitation de cette technologie française un de ses chevaux de bataille" explique Pascal Rozat, conseiller à l'Ina dans l'article "Histoire de la télévision, une exception française?".

La norme Sécam est adoptée par l'URSS: en octobre 1967, les premières diffusions d'images en couleurs se font d'ailleurs simultanément à Paris et à Moscou. Mais elle échoue à s'imposer en Europe de l'ouest où le système Pal se répand partout.

L'isolement de la norme française prendra fin avec l'arrivée d'appareil compatibles Pal/Sécam dans les années 80. Cela n'empêchera pas le système français d'être raillé et ses initiales Sécam détournées en : "Surtout Éviter la Compatibilité Avec le Monde" et "Système Élégant Contre les Américains".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 22/09/2018

Rod Rosenstein, le numéro 2 de la Justice, à Washington, le 18 septembre 2018 ( SAUL LOEB / AFP )Donald Trump faisait face vendredi à une nouvelle polémique explosive sur sa capacité à…

Publié le 21/09/2018

La déception des joueurs de Monaco après le match nul concédé face à Nîmes, le 21 septembre 2018 au stade Louis-II ( VALERY HACHE / AFP )Monaco n'y arrive pas! L'équipe de la Principauté a…

Publié le 21/09/2018

Défilé Antonio Marras, le 21 septembre 2018 à Milan ( Andreas SOLARO / AFP )Antonio Marras a présenté vendredi à l'occasion de la semaine de la mode de Milan une collection qui poursuit sa…

Publié le 21/09/2018

Les concerts de Médine prévus les 19 et 20 octobre au Bataclan, objets d'une intense polémique, sont annulés et reportés au 9 février 2019 au Zénith ( PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives )Objet…

Publié le 21/09/2018

Selon le président du Medef départemental, en Mayenne 50% des offres d'emplois ne sont pas pourvues ( JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives )Avec un taux de chômage de 5,8%, second parmi les…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…