En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 816.00 PTS
-0.78 %
4 812.0
-0.70 %
SBF 120 PTS
3 830.39
-0.71 %
DAX PTS
10 801.38
-0.59 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.134
+0.30 %

Idleb: le retrait des armes lourdes de la future zone démilitarisée achevé, selon Ankara

| AFP | 222 | Aucun vote sur cette news
Des combattants rebelles syriens manoeuvrent un char après le retrait des armes lourdes de ce type de la future
Des combattants rebelles syriens manoeuvrent un char après le retrait des armes lourdes de ce type de la future "zone démilitarisée" prévue par un accord russo-turc, dans la province syrienne d'Idleb, le 9 octobre 2018 ( OMAR HAJ KADOUR / AFP )

Le retrait des armes lourdes de la future zone démilitarisée d'Idleb, dernier grand bastion rebelle en Syrie, s'est achevé mercredi, a annoncé le ministère turc de la Défense.

"La Turquie a rempli ses responsabilités en tant que pays garant", affirme le ministère dans un communiqué. "Dans ce cadre, (...) le retrait des armes lourdes dans la zone démilitarisée d'Idleb s'est achevé le 10 octobre".

Le 17 septembre, la Turquie, soutien des rebelles, et la Russie, alliée du président Bachar al-Assad, avaient conclu un accord pour éviter un assaut du régime syrien contre Idleb, dernier grand bastion insurgé et jihadiste en Syrie, pays en guerre depuis 2011.

L'accord russo-turc prévoyait le retrait avant mercredi par les insurgés et les jihadistes des armes lourdes des secteurs qui feront partie d'une future "zone démilitarisée". Celle-ci, de 15 à 20 km de large, devra séparer les territoires insurgés de ceux contrôlés par le régime.

Rebelles et jihadistes ont respecté ce délai.

Si le retrait des armes lourdes, premier volet de l'accord russo-turc, a été mis en œuvre, la création d'une "zone démilitarisée" ne prendra forme qu'après le retrait des combattants jihadistes de la zone, qui doit avoir lieu d'ici lundi prochain.

En l'absence de toute communication officielle des jihadistes, le doute plane autour du respect de cette deuxième échéance.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                             Paris, le 17 Décembre…

Publié le 17/12/2018

Ingenico (-6,45% à 53,68 euros) affiche l’une des plus fortes baisses de l’indice SBF 120, le spécialiste des transactions sécurisées ayant fermé la porte à un rapprochement avec les…

Publié le 17/12/2018

Boeing a livré ce week-end à la compagnie Air China un appareil 737 MAX. L’assemblage de l’appareil a été finalisé sur le site de Zhoushan, situé dans l’est de la Chine. Une première.…

Publié le 17/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre est sous pression après avoir stoppé son rebond technique aux environs du niveau de résistance majeur des 37.54 euros. Du côté des indicateurs techniques, le…

Publié le 17/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France. Pour les salariés ayant un salaire annuel brut inférieur à 25 000 euros,…