En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 683.87 PTS
-0.32 %
5 690.00
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 486.47
-0.20 %
DAX PTS
12 635.13
+0.04 %
Dowjones PTS
27 024.80
+0.89 %
7 942.85
+0.00 %
1.103
+0.02 %

Héritiers des bâtisseurs, les Compagnons prêts pour le chantier de Notre-Dame

| AFP | 667 | Aucun vote sur cette news
Un apprenti travaille dans le centre de formation des
Un apprenti travaille dans le centre de formation des "Compagnons du Tour de France", le 18 avril 2019 à Saint-Thibault-des-Vignes, près de Paris ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP )

A genoux, le nez sur l'ouvrage, l'apprenti tire son trait au crayon: l'essence même du métier de charpentier qu'il apprend au contact des maîtres Compagnons du Tour de France, l'aristocratie des bâtisseurs de cathédrales depuis le 13è siècle.

A 18 ans, Clément Le Fur se verrait bien, en digne héritier de ce savoir-faire, participer à la restauration de Notre-Dame de Paris dont le toit a tellement souffert, en partie effondré par l'incendie qui l'a dévoré pendant neuf heures lundi soir.

Des apprentis au centre de formation des
Des apprentis au centre de formation des "Compagnons du Tour de France", le 18 avril 2019, à Saint-Thibault-des-Vignes, près de Paris ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP )

"C'est dommage c'est sûr... mais ça permet aussi aux jeunes de travailler sur un monument historique" ose-t-il avec candeur quand le monde entier pleure les cendres de la cathédrale. "Et ça redonne aux métiers manuels toute leur noblesse".

Parce qu'il rêvait, gamin, de "construire des maisons en rondins au Canada", le garçon a rejoint en banlieue parisienne le Centre de formation de la Fédération des Compagnons du Tour de France.

Avec l'Union Compagnonnique et l'Association Ouvrière des Compagnons du devoir, les trois organisations perpétuent la tradition des artisans du Moyen-Age qui se formaient sur les chantiers des cathédrales et dont les signatures - "les marques" - ornaient jusqu'à sa disparition la "forêt" de Notre-Dame, sa charpente en chênes huit fois centenaires.

"Restaurer la Joconde"

Ici, on apprend à devenir charpentier, couvreur, menuisier, serrurier... Des métiers indispensables quand l'heure viendra de rebâtir Notre-Dame.

"Qui ne rêverait de restaurer la Joconde?!" glisse Vincent Gérardi, concepteur graphique en reconversion chez les Compagnons "pour sortir du bureau".

Les compagnons, "c'est l'élite, le summum, le prestige, la noblesse...", reprend Clément qui prépare le concours du Meilleur Apprenti de France, première étape sur la voie de l'Excellence. D'ici deux ans, après sa qualification, il compte bien entamer un Tour de France qui, de maître en maître et de ville en ville, le conduira en cinq ans environ au plus près de la perfection.

Centre de formation des
Centre de formation des "Compagnons du Tour de France", le 18 avril 2019 à Saint-Thibault-des-Vignes, près de Paris ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP )

Jonathan Proudowsky, qui l'assiste et l'encourage, est en voie d'achever le sien. Pour ce trentenaire, la charpenterie est déjà une seconde vie: après six ans d'études d'économie, il s'est tourné vers les Compagnons pour "leur savoir-faire et leur capacité de transmission".

Après son CAP (certificat d'aptitude professionnelle), il avait déjà 25 ans, "les anciens m'ont conseillé d'entamer un tour de France": un parcours initiatique "enrichissant mais éprouvant". Etre "itinérant", c'est enchaîner une journée de travail complète chez un employeur, puis deux heures de cours le soir et encore le samedi, une nouvelle ville tous les huit à neuf mois et enfin un "chef d’œuvre", ou "travail de réception" qui couronne ce parcours unique. Avec l’obligation pendant deux ans au moins de former les jeunes bénévolement.

"C'est exigeant mais on apprend beaucoup, sur le métier et sur soi-même", estime-t-il en vantant "les qualités d'entraide, de solidarité et de fraternité" trouvées en chemin.

En l'accueillant, ses pairs lui ont décerné son nom de Compagnon qui désigne l'impétrant par sa région natale et son trait de caractère le plus saillant. Jonathan est ainsi devenu "Languedoc La Philosophie", qui se retrouve dans la devise des Compagnons: "Servir, sans s'asservir ni se servir".

"Ici on se fait confiance"

"Le contraire de cette société du chacun pour soi", fustige-t-il. "Ici on se fait confiance" - indispensable quand on est perché sur un clocher à 70 mètres en surplomb de la terre.

"La dimension patrimoniale est très forte. Mais l'idée du plaisir dans le travail aussi. Si l'envie est là, peu importe ton niveau, on t'accompagne et on te fera progresser", insiste le délégué général de la fédération Patrice Bernard - "Angevin l'Ami du trait" - charpentier. "Le plus important c’est de donner le meilleur de soi-même".

Des apprentis à l'ouvrage au centre de formation des
Des apprentis à l'ouvrage au centre de formation des "Compagnons du Tour de France", le 18 avril 2019, à Saint-Thibault-des-Vignes, près de Paris ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP )

Rejoindre les Compagnons, "c'est intégrer une deuxième "famille", souligne Auguste Nogueira, menuisier et responsable pédagogique du centre de formation, qui vante "le sentiment d'appartenir à une société particulière".

Lundi soir, il a regardé les flammes dévorer Notre-Dame avec "la chair de poule. Incrédule. C'est comme si on avait volé la Tour Eiffel".

Aujourd'hui, il souhaite juste que "les Compagnons participent au chantier de la reconstruction. Avec honneur et fierté". Entre les apprentis et les "itinérants", rien que la Fédération en forme actuellement plus de 1.100 dont 700 charpentiers.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2019

Sur un marché parisien déprimé, Pierre & Vacances se distingue à la faveur d’un gain de 2,85% à 15,16 euros. Le spécialiste des villages de vacances et des résidences profite de la forte…

Publié le 16/10/2019

Air Liquide a conclu un nouvel accord de long terme avec le Kazakhstan. Le groupe français, en partenariat avec la compagnie pétrolière nationale KazMunayGaz construira, détiendra et opérera une…

Publié le 16/10/2019

Atos a décroché un "contrat majeur" auprès de l'Allemand Bayer, leader pharmaceutique et agrochimique, lui confiant la mise en oeuvre et la fourniture...

Publié le 16/10/2019

Natixis nomme Joseph Pinto Chief operating officer (COO) de Natixis Investment Managers et Philippe Setbon directeur général (CEO) d’Ostrum Asset Management. Joseph Pinto et Philippe Setbon seront…

Publié le 16/10/2019

1 MdE de résultat dans le viseur...