En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-0.34 %
5 374.50
-0.18 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-0.31 %
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 686.15
-0.06 %
7 287.81
+0.83 %
Nikkei PTS
22 555.43
-

Harvard et les universités américaines dominent encore une fois le classement de Shanghai

| AFP | 290 | Aucun vote sur cette news
Des étudiants sur le campus de Stanford en Californie, le 22 mai 2014
Des étudiants sur le campus de Stanford en Californie, le 22 mai 2014 ( JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Harvard et les universités américaines continuent de caracoler en tête du classement de Shanghai publié mardi, alors que l'université Pierre et Marie Curie reste la meilleure française, en 40e position.

Pour la 15e année consécutive, Harvard arrive en 2017 en tête de ce classement réalisé par le cabinet indépendant Shanghai Ranking Consultancy, qui distingue 500 établissements d'enseignement supérieur dans le monde.

Les deux premières places du podium (et huit des dix premières du classement) sont occupées par des universités américaines, puisque Stanford se place deuxième comme l'an dernier. La troisième place est prise par l'université britannique Cambridge (une place de mieux qu'en 2016).

On trouve ensuite les américaines MIT (4e), qui gagne une place, Berkeley (5e) qui descend de deux places, et Princeton (6e comme l'an dernier).

Le classement de Shanghai, créé en 2003, prend en compte six critères, dont le nombre de Nobel parmi les anciens élèves, le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline et le nombre de publications dans "Science" et "Nature".

Si le cabinet décrit ce classement comme "le plus fiable", ces critères sont dénoncés par de nombreux responsables européens comme un biais dommageable pour leurs établissements.

Seuls quatre établissements non-américains atteignent le top 20: Cambridge à la 3e place, Oxford à la 7e place (inchangé), l'University College de Londres à la 16e place (+1), et l'Institut fédéral de technologie de Zurich à la 19e place (inchangé).

En 2017, la France demeure 6e du classement mondial, avec 20 établissements classés parmi les 500 premiers.

L'université Pierre et Marie Curie (40e) perd une place, Paris-Sud (41e) en gagne cinq, et l'Ecole normale supérieure (69e) en gagne 18.

Pour Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, ce rapport "souligne l'amélioration progressive de la visibilité des universités françaises dans les classements internationaux".

Deux établissements qui figuraient dans le top 400 progressent et entrent dans le top 300, souligne le ministère dans un communiqué: l'université de Montpellier et l'Ecole normale supérieure de Lyon.

En revanche, l'université Paris Sorbonne et l'université Versailles Saint Quentin, entrées dans le top 500 en 2016, n'y figurent plus.

Selon le ministère, il est nécessaire que les classements internationaux "puissent refléter fidèlement la nouvelle organisation de l'enseignement supérieur français". "Ainsi, les grandes universités de recherche qui émergent actuellement à partir de regroupements universitaires ne figurent pas dans l'immense majorité des classements, à la différence de leurs membres".

L'année dernière marquait par ailleurs l'entrée d'universités chinoises dans les cent premières du classement de Shanghai. L'université de Tsinghua gagne cette année dix places et arrive 58e, et Pékin conserve sa 71e place.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

"Nous souhaitions nous rapprocher d'un industriel partageant nos valeurs"...

Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…

Publié le 20/06/2018

Deux acquisitions dont le montant n'est pas dévoilé...

Publié le 20/06/2018

Les partenaires vont proposer une solution de dosage d'insuline complète s'inscrivant dans le continuum des soins...

Publié le 20/06/2018

A la suite de cette opération, le capital social d'Eiffage s'élève à 392.000.000 euros...