5 319.17 PTS
-
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 376.17
-0.09 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Harcèlement dans les transports: "il y a des comportements à dénoncer"

| AFP | 171 | Aucun vote sur cette news
Un policier de la Brigade des Réseaux ferrés patrouille dans le métro de Paris, le 2 novembre 2016
Un policier de la Brigade des Réseaux ferrés patrouille dans le métro de Paris, le 2 novembre 2016 ( FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives )

Une main aux fesses, un regard insistant, des "vas-y que je te colle": les transports publics sont propices aux comportements sexistes, un problème qui appelle à adopter certaines "stratégies d'évitement", témoignent des usagères.

"Bonjour, vous empruntez cette ligne régulièrement? Vous sentez-vous en sécurité?": postées à un arrêt du Tramway 1, à Bobigny près de Paris, Romane Parent et Camille Reynaud interrogent des femmes.

Dans le cadre du Tour de France de l'Egalité, lancé par le gouvernement, ces deux femmes de 23 ans en service civique à la Direction régionale aux Droits des femmes ont décidé de s'intéresser au harcèlement dans les transports et "donner la parole à celles qu'on n'interroge jamais".

"Le but, c'est de mettre en lumière les risques pour les femmes dans les transports publics et la fréquence de ces risques", explique à l'AFP Romane.

Véronique, habitante de Bobigny, emprunte cette ligne qui dessert plusieurs villes de Seine-Saint-Denis et des Hauts-de-Seine "plusieurs fois par jour" pour aller au travail et récupérer sa fille tous les soirs au conservatoire.

"Je n'ai pas peur pour moi, mais pour elle. Elle a 14 ans, je ne veux pas qu'elle rentre seule le soir", leur répond-elle. "Il y a encore quelques semaines, le tramway a dû être arrêté et évacué après une bagarre: un homme avait mal regardé la petite amie d'un autre".

- "Éviter les regards" -

Chiffre éloquent, 100% des utilisatrices des transports en commun ont subi au moins une fois dans leur vie harcèlement sexiste ou agression sexuelle, selon un rapport du Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes basé sur les réponses de 600 Franciliennes.

"Des mains aux fesses, des sifflements, des inconnus qui me suivent, j'en ai connus. Pas sur cette ligne, mais dans le métro, le RER", témoigne à un autre arrêt Carmelle, 29 ans. "Le pire c'est aux heures de pointe: vas-y que je te colle."

Selon elle, il faudrait "un agent posté à chaque entrée de métro, de RER ou de tram aux heures de pointe. On éviterait la fraude, on créerait des liens avec les usagers, et les femmes auraient quelqu'un vers qui se tourner en cas de souci".

Promiscuité dans les wagons, manque de places assises, faible éclairage le soir, présence majoritairement masculine à certaines heures... Au fil des questionnaires, Camille et Romane entendent les mêmes remarques.

Dans un moment de libération de la parole après l'Affaire Weinstein, Hania, 22 ans, juge important de "dénoncer aussi les comportements inappropriés, ici, dans les transports".

"C'est beaucoup de ressenti, heureusement tout n'est pas suivi d'actes, mais quand on subit des remarques, des regards tous les matins, ça ne met pas de bonne humeur pour commencer la journée", témoigne cette étudiante.

Comme beaucoup, elle adopte des stratégies d'évitement: "Je prends un livre, un magazine, ou je regarde mon téléphone pour éviter les regards".

Pour Claire Vercken, déléguée aux Droits des femmes et à l'Egalité en Seine-Saint-Denis, cette étude doit être vue comme un "point de départ" pour travailler avec la RATP, les collectivités, et "nourrir une réflexion globale" sur la sécurité dans les transports.

"La mobilité des femmes et leur place dans l'espace public sont des questions importantes. L'insécurité dans les transports peut entraver la mobilité, c'est donc un grand enjeu, notamment en termes d'emploi", justifie-t-elle.

Depuis 2016, SNCF et RATP ont mis en commun le numéro d'alerte 3117 (31177 par SMS), joignable à tout moment pour signaler agression ou harcèlement. Il sera prochainement disponible sur l'application mobile vianavigo, a précisé à l'AFP IDF Mobilités.

Début 2018, les opérateurs de transports publics lanceront une nouvelle campagne de sensibilisation au harcèlement. L'une des dernières rappelait les peines encourues: 6 mois de prison et 22.500 euros d'amende pour injures ou menaces, cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende pour baisers forcés, mains aux fesses, frottements.

Après Nantes, Bordeaux expérimente depuis lundi l'arrêt à la demande dans deux lignes de bus de nuit, entre deux arrêts, pour "déposer le voyageur au plus près de son domicile".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/11/2017

Robert Mugabe à Harare, le 19 novembre 2017 ( STR / AFP )Le président zimbabwéen Robert Mugabe a, dans un discours à la nation dimanche, défié les attentes en s'abstenant de démissionner,…

Publié le 19/11/2017

Robert Mugabe lors de son 90e anniversaire à Marondera, ler 23 février 2014 ( Jekesai NJIKIZANA / AFP/Archives )Rappel des derniers développements au Zimbabwe depuis l'intervention de l'armée…

Publié le 19/11/2017

David Poisson, le 16 janvier 2016 à Wengen ( FABRICE COFFRINI / AFP/Archives )Les skieurs français, endeuillés par le décès à l'entraînement de David Poisson le 13 novembre, ont décidé de…

Publié le 19/11/2017

Florian Thauvin, porteur d'espoir marseillais à Bordeaux ( Valery HACHE / AFP/Archives )De paria à chouchou, Florian Thauvin a retourné Marseille et l'OM aura bien besoin de ses inspirations…

Publié le 19/11/2017

Le pape François lors d'un déjeuner au Vatican avec des exclus, le 19 novembre 2017 ( Vincenzo PINTO / AFP )Le pape François a convié dimanche pour un déjeuner au Vatican plusieurs milliers…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Gennevilliers, le 17 novembre 2017, Communiqué de presse Réalisation définitive de la fusion-absorption par Prologue de sa filiale Imecom…

Publié le 17/11/2017

Les fluctuations d'activité rencontrées par le fret ferroviaire n'ont pour l'instant pas d'impact sur l'activité de la société...

Publié le 17/11/2017

L'actuel Directeur Général d'EuropaCorp Television, Thomas Anargyros, s'est porté acquéreur. La transaction ne comprend pas Taken...

Publié le 17/11/2017

Le centre, situé à proximité de la gare Montparnasse, dégage un loyer annuel de 690 kE...

Publié le 17/11/2017

Une stratégie de réorganisation structurelle dont la finalisation demeure sujette à l'approbation de l'extension des agréments de sa filiale de gestion monégasque par les autorités…

CONTENUS SPONSORISÉS