En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Hand: Montpellier ou Nantes, le champion d'Europe sera français

| AFP | 438 | Aucun vote sur cette news
La joie des joueurs de Montpellier qualifiés pour la finale de la Ligue des champions en battant Vardar, le 26 mai 2018 à Cologne
La joie des joueurs de Montpellier qualifiés pour la finale de la Ligue des champions en battant Vardar, le 26 mai 2018 à Cologne ( Patrik STOLLARZ / AFP )

Montpellier ou Nantes, le prochain champion d'Europe de handball sera français dimanche au Final Four de Cologne, où les clubs de l'Hexagone écrivent un nouveau chapitre de la belle histoire de leur sport, dans le sillage des triomphes des Experts.

Les deux finalistes ont chacun réussi un exploit samedi pour se hisser en finale. Le MHB, seule équipe française à avoir déjà été sacrée en 2003, en éliminant le tenant du titre, le Vardar Skopje, 28 à 27. Et le "H", le moins attendu des trois prétendants français, en battant le grand favori, le Paris SG, de nouveau coupé dans son élan, 32 à 28.

Bien difficile dans ces conditions d'avancer un pronostic dans cette première finale franco-française. A l'avantage de Montpellier, sa victoire dans leur dernier duel en date, il y a seulement quinze jours, en Championnat, 33 à 28. A celui de Nantes, son succès dans la dernière finale entre les deux équipes, l'an passé en Coupe de France.

Les Montpelliérains ont eu un mérite exceptionnel, celui d'avoir réussi à surmonter en quatre jours le coup de massue reçu mardi lors du match à Saint-Raphaël, une défaite qui leur a fait perdre presque à coup sûr le titre national, au profit du PSG.

L'ailier de Montpellier Michaël Guigou face à Vardar en demi-finale de Ligue des champions, le 26 mai 2018 à Cologne
L'ailier de Montpellier Michaël Guigou face à Vardar en demi-finale de Ligue des champions, le 26 mai 2018 à Cologne ( Patrik STOLLARZ / AFP )

"C'est beau le sport! On avait le moral dans les chaussettes. Le coach a trouvé les bons mots pour transformer la déception en rage. On se donne le droit de gagner un titre pour récompenser notre saison", s'est exclamé Valentin Porte, le meilleur buteur du match.

Les Nantais aussi peuvent être fiers d'eux. Ils ont cru en leur chance contre l'armada parisienne, au budget trois fois supérieur, qui semblait cette fois lancée vers la consécration après un parcours européen sans tâche.

- "Pas une surprise" pour les Nantais -

"Pour nous, ce n'est pas une surprise. Le PSG a écrasé tout le monde en Europe, mais contre nous, ils ont toujours eu beaucoup de mal. On avait les dents qui rayaient le parquet", a commenté l'arrière Olivier Nyokas.

Le succès du "H" n'a rien du hold-up. Après avoir creusé l'écart en première période (13-8 après 21 minutes), il n'a plus jamais été rattrapé, même si le PSG, emmené par Nedim Remili (6 buts), est revenu un bref moment à un but à cinq minutes du terme. Les Parisiens n'ont pas trouvé la solution pour arrêter le jeune pivot Nicolas Tournat (8 buts).

On attendait le duo Thierry Omeyer et Rodrigo Corrales, mais c'est Cyril Dumoulin qui a brillé dans la cage, réussissant trois arrêts décisifs dans le "money time". L'international a fait déjouer les Parisiens en attaque, surtout en première période.

Les Nantais fêtent leur qualification en finale de la Ligue des champions après avoir battu le PSG, le 26 mai 2018 à Cologne
Les Nantais fêtent leur qualification en finale de la Ligue des champions après avoir battu le PSG, le 26 mai 2018 à Cologne ( Patrik STOLLARZ / AFP )

Les supporteurs montpelliérains ont eu plus de sueurs froides. En tête pendant tout le match, leur équipe s'est fait rejoindre par les mastodontes du Vardar à 1 min 40 sec de la fin. Mais un dernier but de l'Argentin Diego Simonet les a délivrés.

"On n'a pas douté une seconde!", a assuré le jeune arrière Melvyn Richardson, qui a encore montré ses formidables progrès (6 buts). "Maintenant il faut redescendre sur terre. On a des joueurs et un entraîneur d'expérience pour nous y aider".

Parmi eux, l'ailier Michaël Guigou, l'un des deux seuls avec le coach Patrice Canayer à avoir participé à l'aventure de 2003, et toujours au sommet à 36 ans (6 buts).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…