En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 070.88 PTS
-0.90 %
5 076.50
-0.78 %
SBF 120 PTS
4 067.72
-0.88 %
DAX PTS
11 539.22
-0.43 %
Dowjones PTS
25 379.45
-1.27 %
7 116.09
+0.00 %
1.145
-0.04 %

Hand: les Françaises en finale du Mondial contre la Norvège

| AFP | 316 | Aucun vote sur cette news
Les handballeuses françaises exultent après s'être qualifiées pour la finale du Mondial en battant la Suède, le 15 décembre 2017 à Hambourg
Les handballeuses françaises exultent après s'être qualifiées pour la finale du Mondial en battant la Suède, le 15 décembre 2017 à Hambourg ( PATRIK STOLLARZ / AFP )

Les handballeuses françaises défieront la Norvège pour dominer la planète, comme les hommes il y a onze mois, après leur belle victoire sur la Suède en demi-finale du Mondial, 24 à 22, vendredi à Hambourg.

Si elle l'emporte, la France sera la deuxième nation seulement à décrocher les deux titres mondiaux la même année, après l'Union soviétique en 1982. L'affiche sera la même que celle gagnée par les garçons, fin janvier à Paris-Bercy, mais cette fois-ci ce seront les Bleues qui seront nettement outsiders face aux tenantes du titre, impressionnantes en demi-finale face aux Pays-Bas (32-23).

Quoi qu'il arrive, la neuvième médaille du handball féminin français est déjà dans la poche. Ce sera la cinquième dans un Mondial (1 or en 2003 et trois en argent en 1999, 2009, 2011) et la troisième d'affilée en compétition internationale après l'argent des Jeux de Rio et le bronze de l'Euro-2016, du jamais vu.

La dernière marche paraît très élevée face à des Norvégiennes qui leur ont rarement réussi (leur dernier match avait été perdu en demi-finale de l'Euro l'an dernier). Mais après tout, les Bleues n'ont-elles pas battu la Suède, qui elle-même avait créé la surprise en dominant sa voisine en poule?

Les Françaises avaient bénéficié d'un tableau favorable, battant la Hongrie en huitième de finale et le Monténégro en quarts. Elles savaient que face à la Suède elles devraient livrer une plus dure bataille, même si les Scandinaves découvraient ce niveau de la compétition dans un Mondial et restaient sur deux défaites contre les Bleues l'an passé, aux Jeux et à l'Euro (chez elles). Elles n'ont pas été déçues.

Le suspense a duré jusqu'à la dernière minute. Ce sont deux buts d'Allison Pineau (4 au total), plus forte à chaque sortie, un autre de Blandine Dancette et un ultime arrêt d'Amandine Leynaud, meilleure joueuse du match, qui ont apporté la délivrance.

- Un thriller en fin de match -

On ne l'aurait pas cru en début de rencontre car tout avait parfaitement débuté, les Bleues creusant un écart de quatre buts (10-6) grâce à une belle défense et à l'efficacité d'Alexandra Lacrabère en attaque (meilleure buteuse avec 5 buts au total).

Mais un vent de panique a soufflé sur les Bleues dans les dix dernières minutes, remettant en cause ce bel acquis. Après une série de 6-0, heureusement interrompue juste avant la pause par un but de Pineau, elles se sont retrouvées menées d'un but à la mi-temps (11-12).

Les vice-championnes olympiques ont retrouvé leur sérénité dès le retour des vestiaires. Deux buts de Camille Ayglon, une nouvelle fois excellente (3 buts), et de nombreux arrêts de Leynaud les ont remises dans le sens de la marche.

La demi-centre Grâce Zaadi et la pivot Laurisa Landre relayant Lacrabère comme menace offensive (3 buts chacune), on croyait les Françaises à l'abri (18-15). Mais c'était compter sans la ténacité des Suédoises, vite revenues à égalité pour imposer un "thriller" en fin de match.

Les joueuses d'Olivier Krumbholz vont tenter de relever un immense défi en finale face aux Norvégiennes, la nation qui domine le handball féminin (20 médailles internationales dont 12 d'or lors des vingt dernières années) et qui restent sur deux démonstrations face à la Russie en quarts (34-17) et aux Pays-Bas en demi-finale (32-23). Or ces deux équipes ne sont autres que les médaillées d'or et de bronze des JO de Rio.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

Le groupement Alise, piloté par Vinci Energies, et Eiffage Énergie Systèmes, ont annoncé avoir remporté le contrat de réalisation de l'ensemble de l'architecture électrique de la ligne 15 Sud…

Publié le 19/10/2018

L’équipe de TradingSat.com entrevoit un potentiel baissier sur l'action AIRBUS qui constituera le sous-jacent d’un turbo Put parfaitement adapté (Z234S). Ce produit dérivé extrêmement…

Publié le 19/10/2018

AccorHotels annonce la nomination d'Emlyn Brown au poste de Directeur du Bien-Être pour les marques Luxe et Haut de Gamme...

Publié le 19/10/2018

Bouygues dégringole de 9,77% à 32,84 euros au lendemain de la révision à la baisse des perspectives de ses activités de construction et du groupe pour 2018. Cet avertissement a été lancé deux…

Publié le 19/10/2018

AccorHotels perd du terrain (-2% à 40,7 euros) au lendemain d'une publication trimestrielle plutôt solide...