En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 825.72 PTS
-0.58 %
4 817.0
-0.60 %
SBF 120 PTS
3 834.03
-0.61 %
DAX PTS
10 815.30
-0.46 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.134
+0.38 %

Guterres déplore "un monde de plus en plus chaotique" en ouvrant l'AG de l'ONU

| AFP | 232 | 3 par 2 internautes
Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres à l'ouverture de l'Assemblée générale annuelle de l'organisation, à New York le 25 septembre 2018
Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres à l'ouverture de l'Assemblée générale annuelle de l'organisation, à New York le 25 septembre 2018 ( Bryan R. Smith / AFP )

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a déploré mardi un "monde de plus en plus chaotique" à l'ouverture de l'Assemblée générale annuelle de l'organisation, regrettant que "le multilatéralisme soit autant critiqué au moment où il est le plus nécessaire".

"Parmi les pays, la coopération est moins certaine et plus difficile. Les divisions au sein du Conseil de sécurité sont graves", a-t-il résumé, le visage grave, en donnant le coup d'envoi de six jours de discours des 193 pays formant les Nations unies.

Au Conseil de sécurité, sur les deux sujets phares de la semaine --Iran et Corée du Nord--, les 15 membres de la plus haute instance de l'ONU ne parlent pas --ou plus-- d'une même voix.

Si les Européens sont d'accord pour réduire l'influence iranienne au Moyen-Orient, ils sont en profond désaccord avec Donald Trump sur sa rupture avec l'accord nucléaire de 2015. Et si 2017 a vu un Conseil unanime sanctionner à trois reprises Pyongyang, la Russie et la Chine réclament de plus en plus ouvertement à Washington (qui refuse) des gestes pour enclencher une dénucléarisation de la péninsule coréenne.

"Aujourd'hui, l'ordre mondial est de plus en plus chaotique, les relations de pouvoir sont moins claires, les valeurs universelles s'érodent", a égrené Antonio Guterres d'un ton pessimiste. Et d'évoquer "les principes démocratiques attaqués, l'Etat de droit sapé, l'impunité en développement".

"Plus le monde est connecté et plus les sociétés sont fragmentées", a aussi déploré le Portugais.

Certes, le monde devient "multipolaire", "mais la multipolarité n'est pas en soi une garantie de paix ou de solution globale aux problèmes", a-t-il estimé. "Aujourd'hui, avec les changements dans les équilibres de pouvoir, les risques de confrontation pourraient s'accroître".

"Nous devons renouveler nos engagements en faveur d'un ordre reposant sur des règles, avec les Nations unies au centre", a-t-il réclamé, en appelant à restaurer la confiance des peuples en un avenir meilleur.

"Notre incapacité à mettre un terme aux guerres en Syrie, au Yémen et ailleurs est un scandale", a-t-il aussi lancé. "Le peuple Rohingya est exilé", "les Palestiniens et les Israéliens demeurent dans un conflit sans fin, avec une solution à deux Etats qui s'éloigne", s'est aussi insurgé Antonio Guterres.

Le secrétaire général a enfin estimé que les efforts pour limiter le réchauffement de la planète --"une menace directe pour notre existence"-- étaient largement insuffisants. "Nous devons être plus ambitieux et faire preuve d'une plus grande urgence", a-t-il demandé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/12/2018

Le barrage Lower Sesan 2, plus grand barrage hydroélectrique jamais construit au Cambodge, le 17 décembre 2018 ( Ly LAY / AFP )Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a inauguré lundi le plus…

Publié le 17/12/2018

Désormais plus forte baisse de l’indice SBF 120, Ingenico Group chute de 6,24% à 53,80 euros après avoir décidé de ne pas donner suite aux approches préliminaires dont il a fait l'objet en vue…

Publié le 17/12/2018

La ministre du Travail Muriel Pénicaud le 5 décembre 2018 à Paris ( ludovic MARIN / AFP/Archives )Alors que tous les salariés au Smic ne verront pas augmenter leur salaire de 100 euros net…

Publié le 17/12/2018

Par courrier reçu le 14 décembre 2018 par l'AMF, la société new-yorkaise BlackRock Inc...

Publié le 16/12/2018

Les Françaises soulèvent le trophée de championnes d'Europe de handball, à l'issue de la victoire sur la Russie à Paris, le 16 décembre 2018 ( FRANCK FIFE / AFP )Toujours plus haut! Les…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                             Paris, le 17 Décembre…

Publié le 17/12/2018

Ingenico (-6,45% à 53,68 euros) affiche l’une des plus fortes baisses de l’indice SBF 120, le spécialiste des transactions sécurisées ayant fermé la porte à un rapprochement avec les…

Publié le 17/12/2018

Boeing a livré ce week-end à la compagnie Air China un appareil 737 MAX. L’assemblage de l’appareil a été finalisé sur le site de Zhoushan, situé dans l’est de la Chine. Une première.…

Publié le 17/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre est sous pression après avoir stoppé son rebond technique aux environs du niveau de résistance majeur des 37.54 euros. Du côté des indicateurs techniques, le…

Publié le 17/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France. Pour les salariés ayant un salaire annuel brut inférieur à 25 000 euros,…