En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 059.09 PTS
-0.93 %
5 068.50
-0.74 %
SBF 120 PTS
4 048.34
-0.98 %
DAX PTS
11 325.44
-1.77 %
Dowjones PTS
25 524.96
-1.79 %
6 865.25
-2.47 %
1.124
-0.82 %

Guatemala: des centaines de migrants se jettent dans le fleuve pour passer au Mexique

| AFP | 217 | Aucun vote sur cette news
Des migrants honduriens traversent la rivière Suchiate entre le Guatemala et le Mexique, le 29 octobre 2018
Des migrants honduriens traversent la rivière Suchiate entre le Guatemala et le Mexique, le 29 octobre 2018 ( Johan ORDONEZ / AFP )

Des centaines de migrants honduriens se sont jetés dans le fleuve frontalier Suchiate à Tucun Uman (Guatemala) pour passer au Mexique et poursuivre leur route vers les Etats Unis, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Afin de contourner le blocage par la police mexicaine de la frontière sur le pont frontalier la foule, qui compte des femmes, des enfants et des personnes âgées, s'est lancée dans le fleuve en crue.

Certains ont pris place sur des radeaux de fortune fabriqués avec des chambres à air, d'autres se sont lancés à la nage ou en faisant la chaîne pour ne pas être emportés par le courant.

Les autorités mexicaines avaient la veille bloqué l'entrée à des milliers de Honduriens depuis le Guatemala, à l'aide de policiers anti-émeute.

Un Hondurien est décédé dimanche après avoir été touché par un projectile, alors que les migrants tentaient de forcer le passage pour entrer au Mexique.

Selon certains témoins, il aurait été atteint par une balle en caoutchouc tirée par la police mexicaine.

Des migrants honduriens traversent la rivière Suchiate entre le Guatemala et le Mexique, le 29 octobre 2018
Des migrants honduriens traversent la rivière Suchiate entre le Guatemala et le Mexique, le 29 octobre 2018 ( Johan ORDONEZ / AFP )

Le ministre de l'Intérieur mexicain, Alfonso Navarrete, a décliné lundi toute responsabilité des forces de l'ordre. Ils ne portaient "aucune arme, ni balles en caoutchouc" a-t-il affirmé.

Pendant ce temps, la caravane de migrants a repris sa route lundi dans le sud du Mexique en direction de Mexico, alors que les Etats-Unis pourraient envoyer des milliers de soldats à la frontière pour bloquer leur arrivée qualifiée d'"invasion" par Donald Trump.

Les migrants sont partis lundi matin de Tapanatepec vers Niltepec, dans l'Etat de Oaxaca (sud), situé à environ 56 km de distance, où les organisateurs doivent donner une conférence de presse dans l'après-midi.

Beaucoup ont pu monter sur des véhicules pour effectuer ce trajet, a constaté l'AFP.

"Je vais de l'avant, jusqu'où Dieu le voudra pour un futur meilleur pour mes enfants", a déclaré Edith Mateo, 32 ans, qui voyage avec ses deux fils de 4 et 14 ans.

"Pour nous ces portes doivent s'ouvrir, si nous ferons tout le possible pour y parvenir" a commenté à l'AFP David Gonzalez, une migrant hondurien de la caravane. "Nous avons entendu que l'armée est là-bas, mais nous ne sommes contre personne, nous allons en paix" a-t-il ajouté.

Selon l'ONG Pueblos Sin Fronteras, la caravane ne compte plus que 4.000 personnes, certaines ayant décidé de s'arrêter en route ou ayant préféré retourner en Amérique centrale.

Vendredi, le président mexicain avait lancé un plan baptisé "Tu es dans ta maison", offrant aux migrants une couverture médicale, de l'éducation pour leurs enfants et du travail temporaire à condition qu'ils déposent des demandes d'asile dans les Etats du Chiapas et de Oaxaca, dans le sud du Mexique.

Mais, lors d'un vote à main levée, les migrants ont rejeté ce plan d'aide et préféré poursuivre leur route vers Mexico, où ils veulent déposer des demandes de permis migratoire pour poursuivre jusqu'aux Etats-Unis.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/11/2018

Sur les 9 premiers mois de l'année 2018, les tonnages vendus restent stables...

Publié le 12/11/2018

Au 1er trimestre de son exercice 2018-2019 (période du 1er juillet au 30 septembre 2018), OL Groupe dégage un total des produits d'activités de...

Publié le 12/11/2018

Cette étape cruciale franchie par ASIT Biotech a permis de lancer les derniers développements précliniques requis par les autorités avant d'initier un essai clinique...

Publié le 12/11/2018

Delta Drone a participé de manière innovante à la sécurité du premier Forum de la Paix à Paris...

Publié le 12/11/2018

La Française de l'Energie, leader de l'écologie industrielle, renforce son équipe de management avec la nomination d'Olivier Friedrich au poste de...