5 317.37 PTS
+0.15 %
5 334.5
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 256.95
+0.13 %
DAX PTS
12 483.79
+0.18 %
Dowjones PTS
25 309.99
+1.39 %
6 896.60
+1.99 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Grippe: craintes d'effets secondaires et doutes sur l'efficacité freinent la vaccination chez les seniors

| AFP | 231 | Aucun vote sur cette news
Un vaccin contre la grippe, le 6 octobre 2017 à Bordeaux
Un vaccin contre la grippe, le 6 octobre 2017 à Bordeaux ( GEORGES GOBET / AFP/Archives )

La crainte d'effets secondaires et un manque présumé d'efficacité freinent la vaccination contre la grippe chez les 65-75 ans, montre une étude publiée mardi, qui appelle à lutter contre ces "fausses croyances" pour éviter des centaines de décès chaque année.

Moins de la moitié (45,9%) des personnes de cette tranche d'âge déclaraient s'être fait vacciner contre la grippe lors de l'hiver 2015-2016, note l'étude, publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l'agence Santé publique France, alors que la campagne de vaccination pour l'hiver prochain vient de débuter.

Les plus de 65 ans représentent pourtant "une des populations les plus vulnérables face à la grippe saisonnière en termes de mortalité" et de complications graves, et la vaccination est donc particulièrement recommandée dans ce groupe de population, rappellent les auteurs.

"Certaines perceptions" du vaccin antigrippal "semblent pouvoir expliquer cette faible couverture", avancent-ils.

Si 81,3% des 65-75 ans considèrent la grippe comme "grave", et 92,1% comme "fréquente", plus du tiers (35,7%) doute de l'efficacité du vaccin et près de la moitié (46,9%) pense qu'il peut provoquer des effets secondaires graves, selon des réponses recueillies dans le cadre du Baromètre santé 2016, une large enquête réalisée tous les ans par l'agence sanitaire.

"La perception de l'efficacité du vaccin est le facteur qui influence le plus fortement le geste vaccinal: la probabilité de s'être fait vacciner est cinq fois plus importante chez les 65-75 ans déclarant que le vaccin est efficace", ajoutent les auteurs.

Le fait de considérer la grippe comme une maladie grave est là aussi "fortement lié au fait de s'être fait vacciner", tandis que ceux qui pensent que le vaccin peut provoquer des effets secondaires graves sont moins nombreux à y avoir recours.

Ces résultats montrent que, pour augmenter la couverture vaccinale, "les campagnes d'information et de communication sur la grippe doivent continuer (...) à lutter contre les fausses croyances", estiment les chercheurs.

La composition du vaccin est modifiée chaque année en fonction de l'évolution des souches du virus en circulation. Ces souches peuvent parfois muter entre le moment où le vaccin est conçu et l'arrivée effective de l'épidémie, ce qui diminue alors son efficacité.

Mais même avec une efficacité modérée, l'impact global sur la mortalité des personnes âgées reste sensible. Selon une étude publiée en 2015, portant sur la période 2000-2009, plus de 2.000 décès par an ont été évités grâce à la vaccination, avec une efficacité moyenne du vaccin chez les personnes âgées évaluée à 35%.

Et une couverture vaccinale portée à 75% permettrait d'en éviter 3.000 supplémentaires, selon la même étude.

Quant à son éventuelle dangerosité, le vaccin antigrippal est "considéré comme sans danger par l'Organisation mondiale de la santé" et n'entraîne que "des effets indésirables classiques et bénins": réactions locales au point d'injection, fièvre ou douleurs musculaires, soulignent les auteurs.

Le taux de vaccination contre la grippe des plus de 65 ans était encore de 63,9% en 2009-2010, mais il a chuté dans les années suivantes, après la campagne de vaccination controversée contre la pandémie de grippe H1N1 de 2009.

L'an dernier, la grippe a été responsable d'environ 14.400 décès, selon les estimations de Santé publique France.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 23/02/2018

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Énergie Systèmes, a conclu un accord en vue d’acquérir 51 % du groupe Kropman, basé à Nimègue, aux Pays-Bas, spécialisé dans les domaines multi…

Publié le 23/02/2018

AXA a annoncé avoir publié au Bulletin des annonces légales obligatoires les résolutions que le Conseil d'administration soumettra à la prochaine Assemblée générale annuelle des actionnaires,…

Publié le 23/02/2018

BLEECKER   Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au capital de 20.787.356,70 EUR 39, Avenue George V - PARIS (75008) 572 920 650 RCS PARIS       Paris, le 23…

Publié le 23/02/2018

Natixis soumettra au vote de ses actionnaires, le 23 mai, le versement d'un dividende ordinaire, payé en numéraire, de 0,37 euro par action, au titre de l'année fiscale 2017. Le dividende sera…

CONTENUS SPONSORISÉS