En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 794.37 PTS
-0.34 %
4 818.50
+0.17 %
SBF 120 PTS
3 821.84
-0.29 %
DAX PTS
10 918.62
-0.12 %
Dowjones PTS
24 439.85
+0.96 %
6 742.16
+1.10 %
1.139
-0.06 %

Grandes manoeuvres autour d'un sommet Trump-Kim "imminent"

| AFP | 316 | Aucun vote sur cette news
Capture d'écran de la télévision chinoise CCTV du président chinois Xi Jinping (2e d) et de son épouse Peng Liyuan (d), du leader nord-coréen Kim Jong Un (2e g) et de son épouse Ri Sol Ju (g), le 9 janvier 2019 à Pékin
Capture d'écran de la télévision chinoise CCTV du président chinois Xi Jinping (2e d) et de son épouse Peng Liyuan (d), du leader nord-coréen Kim Jong Un (2e g) et de son épouse Ri Sol Ju (g), le 9 janvier 2019 à Pékin ( CCTV / CCTV/AFP )

La visite du dirigeant nord-coréen en Chine, qui lui a apporté son appui dans ses tractations avec les Etats-Unis, est le signe qu'un second sommet entre Kim Jong Un et Donald Trump semble "imminent", selon Séoul.

Kim Jong Un a achevé jeudi une visite surprise de quatre jours en Chine, son principal soutien diplomatique et économique, qui lui a réservé une nouvelle fois un accueil en grande pompe dans le cadre fastueux du Palais du peuple à Pékin. Cette quatrième visite en moins d'un an est le signe qu'un nouveau sommet avec le président américain après celui de juin à Singapour est "imminent", a estimé le président sud-coréen Moon Jae-in.

L'homme fort de Pyongyang, venu en train comme à son habitude et qui a reçu l'appui du président chinois Xi Jinping dans ses tractations avec Washington, a promis de faire en sorte que son deuxième sommet avec Donald Trump débouche sur des "résultats" qui répondront aux attentes de la communauté internationale, selon un compte rendu de l'agence Chine nouvelle.

Capture d'écran de la télévision chinoise CCTV du président chinois Xi Jinping (d) et du leader nord-coréen Kim Jong Un, le 9 janvier 2019 à Pékin
Capture d'écran de la télévision chinoise CCTV du président chinois Xi Jinping (d) et du leader nord-coréen Kim Jong Un, le 9 janvier 2019 à Pékin ( CCTV / CCTV/AFP )

Xi Jinping a de son côté appelé Nord-Coréens et Américains à "faire un pas l'un vers l'autre", soulignant qu'une "rare chance historique" s'offrait pour parvenir à un règlement politique dans la péninsule coréenne. Il "s'est félicité des mesures positives" prises par Pyongyang", selon la même source.

Simultanément, l'agence officielle nord-coréenne KCNA a annoncé que M. Kim avait fait part à M. Xi de "sa préoccupation en raison de l'impasse" dans ses relations avec les Etats-Unis.

"La position de principe" de Pyongyang visant à "parvenir à une solution pacifique par le dialogue reste inchangée", a cependant assuré Kim Jong Un.

Sanctions maintenues

De l'avis de nombreux experts, Chinois et Nord-Coréens ont cherché à Pékin à rapprocher leurs positions avant ce nouveau rendez-vous avec l'hôte de la Maison Blanche, à une date et dans un lieu inconnus.

Kim Jong Un en Chine
Kim Jong Un en Chine ( Gal ROMA / AFP )

Donald Trump a indiqué dimanche que Washington et Pyongyang négociaient le lieu de leur rencontre.

Les discussions entre Pyongyang et Washington sur les armes nucléaires nord-coréennes sont dans l'impasse depuis le sommet de Singapour. Pour le président sud-coréen Moon Jae-in, Pyongyang doit prendre "davantage de mesures audacieuses, pratiques, vers la dénucléarisation".

Les Etats-Unis martèlent que les sanctions économiques doivent être maintenues tant que le Nord n'aura pas renoncé à son arsenal atomique. Pyongyang exige leur allègement immédiat et veut des garanties sur sa sécurité en échange de l'abandon de ses armes stratégiques.

La Chine souhaite également que la communauté internationale assouplisse ces sanctions.

Le président américain Donald Trump (d) et le leader nord-coréen Kim Jong Un (g), le 12 juin 2018 à Singapour
Le président américain Donald Trump (d) et le leader nord-coréen Kim Jong Un (g), le 12 juin 2018 à Singapour ( SAUL LOEB / AFP/Archives )

La Corée du Nord "continuera à adhérer à sa position en faveur de la dénucléarisation et d'un règlement de la question de la péninsule coréenne par le dialogue et les consultations", a promis Kim Jong Un, selon Chine nouvelle.

Mais le sens que donne Pyongyang au concept de "dénucléarisation de la péninsule" pose problème aux Etats-Unis si cela doit s'accompagner d'un départ des troupes américaines basées en Corée du Sud.

"Un cauchemar"

"Si ce que le Nord met sur la table après le sommet avec la Chine ne répond pas aux attentes de Washington, il y aura des tensions et de nouveaux doutes sur la tenue d'un deuxième sommet", avertit cependant Kim Han-kwon, analyste à l'Académie diplomatique nationale de Corée, un cabinet de réflexion sud-coréen.

Trump - Kim, portraits croisés
Trump - Kim, portraits croisés ( John SAEKI / AFP )

Aucun traité de paix n'a été signé au terme de la guerre de Corée (1950-1953), la péninsule restant divisée entre deux Etats techniquement en guerre.

Au début de l'an dernier, après avoir échangé menaces et insultes, Kim Jong Un et Donald Trump ont amorcé un réchauffement spectaculaire. Pékin s'est également rapproché de Pyongyang après avoir appliqué à son encontre les sanctions internationales.

Pour Bonnie Glaser, du Centre pour les études stratégiques et internationales (CSIS), un centre de réflexion américain, la Chine espère également garder la main sur le dossier nord-coréen.

"Elle estime que ses intérêts ne sont pas menacés par de meilleures relations intercoréennes. Mais l'éventualité d'un alignement de la Corée du Nord sur les Etats-Unis, potentiellement contre Pékin, constituerait pour elle un cauchemar."

Au fil des ans, la Corée du Nord a effectué six essais nucléaires et mis au point des missiles balistiques qui, selon des experts, seraient désormais capables d'atteindre le territoire continental des Etats-Unis.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

5 prix lors des European Contact Center & Customer Service Awards (ECCCSA) dans 4 pays européens...

Publié le 17/01/2019

Martha Bejar, experte américaine dans le domaine des logiciels, est nommée en tant qu'administratrice indépendante de Neopost Paris, le 17 janvier 2019 Neopost, leader…

Publié le 17/01/2019

Fee et Covage ont signé le 17 janvier 2019 un partenariat qui permettra à Free de proposer son offre de Fibre optique sur les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) dans les territoires couverts par…

Publié le 17/01/2019

Fnac Darty annonce être en négociations exclusives avec le Groupe Lagardère, en vue de l’acquisition de Billetreduc.com par sa filiale France Billet, spécialiste de la billetterie culturelle et…

Publié le 17/01/2019

Compagnie des Alpes vient de réaliser son point d’activité au titre de son premier trimestre de l’exercice 2018-2019. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié…