En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 095.07 PTS
-0.02 %
5 090.00
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 073.02
-0.12 %
DAX PTS
11 614.16
+0.78 %
Dowjones PTS
25 250.55
-0.35 %
7 068.67
-1.24 %
1.158
+0.01 %

GP des Etats-Unis: Hamilton toujours plus près du titre

| AFP | 393 | Aucun vote sur cette news
Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) pose avec son trophée après sa victoire au GP des Etats-Unis de F1, le 22 octobre 2017 à Austin
Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) pose avec son trophée après sa victoire au GP des Etats-Unis de F1, le 22 octobre 2017 à Austin ( CLIVE ROSE / Getty/AFP )

Lewis Hamilton n'a pas décroché son quatrième titre de champion du monde de F1 dimanche à Austin, mais c'est tout comme: vainqueur du Grand Prix des Etats-Unis pour la sixième fois, un record, il a complètement écœuré son grand rival, Sebastian Vettel.

Les nouveaux propriétaires américains de la Formule 1 ont eu le show qu'ils espéraient: à grands renforts de paillettes, ils ont présenté avant le départ de la 17e course de la saison le duel entre Hamilton et Vettel à la manière d'un combat de boxe et ils ont obtenu devant la star de l'athlétisme Usain Bolt, néo-retraité, un KO!

A moins d'une improbable série de déconvenues dans les trois dernières courses de la saison, Hamilton devrait être sacré champion du monde comme en 2008, 2014 et 2015, même s'il refuse encore de parler ouvertement du titre.

"Je veux juste remporter les courses à venir, je ne veux pas perdre ma concentration en pensant au titre mondial, il y a encore beaucoup de points en jeu (75, NDLR), cela peut se jouer lors de la dernière course", a-t-il prévenu.

Mais au vu de son impressionnant week-end texan, Hamilton n'a pas beaucoup de soucis à se faire: dominateur lors des essais libres, auteur de la pole position samedi, il a signé la 62e victoire de sa carrière, la neuvième en 2017, avec autorité.

- 'Difficile de faire mieux' -

Il s'est pourtant fait surprendre au départ par Vettel qui, mieux parti, a pris l'avantage avant le premier virage au volant de sa Ferrari.

Mais l'Allemand, qui restait sur une tournée asiatique calamiteuse avec deux abandons et une 4e place en trois courses, a vite compris qu'il ne pourrait pas lutter.

Son avance n'a jamais dépassé les trois secondes et il a rapidement vu la Flèche d'argent d'Hamilton revenir et le dépasser sans mal durant le 6e tour.

"J'ai pris un bon départ, mais ma voiture n'était pas assez performante, les pneus se sont vite dégradés. Avec la différence de performances entre les deux voitures, c'était difficile de faire mieux", a admis le quadruple champion du monde qui ne cachait pas sa déception, voire son abattement.

"Je pensais vraiment qu'on serait plus performants. Le bilan est clair: nous avons été nettement battus", a-t-il lâché.

Avec deux arrêts au stand, un de plus que les autres pilotes des écuries de pointe, Vettel a dû batailler pour arracher la 2e place, en passant le coéquipier finlandais d'Hamilton, Valtteri Bottas, à cinq tours de l'arrivée.

Pendant ce temps-là, Hamilton se promenait sur le spectaculaire circuit des Amériques: "C'est mon circuit préféré, j'ai pris un maximum de plaisir durant cette course, j'adore l'enthousiasme du public, le show d'avant-course", a-t-il assuré en descendant de sa voiture.

Même s'il aurait pu être sacré dès ce dimanche en marquant 16 points de plus que Vettel, Hamilton qui a offert à Mercedes un quatrième titre des constructeurs consécutif, ne peut pas être déçu et abordera le Grand de Prix du Mexique dimanche prochain en confiance.

- 66 points d'avance -

Il arrivera à Mexico avec 66 points d'avance sur Vettel qui doit réaliser un sans-faute et compter sur des défaillances d'un Hamilton qui a toujours rallié l'arrivée cette saison.

Si le duel Hamilton-Vettel a tourné court, le public américain a pu se passionner pour l'incroyable remontée de Max Verstappen.

Parti en 17e position après avoir été pénalisé de 15 places sur la grille de départ, le prodige néerlandais de Red Bull a fait le spectacle.

Résultat du Grand Prix des Etats-Unis
Résultat du Grand Prix des Etats-Unis ( AFP / AFP )

Il est même passé brièvement en tête de la course, entre les 21e et 23e tours, et croyait avoir décroché in extremis la dernière place sur le podium en dépassant dans le dernier tour Kimi Räikkonen (Ferrari).

Mais il a été pénalisé de cinq secondes, synonyme de 4e place, pour avoir coupé légèrement un virage lors de sa manœuvre face au Finlandais.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

Performance au rendez-vous...

Publié le 15/10/2018

Le projet bénéficiera d'un contrat de rémunération d'une durée de 10 ans à compter de sa mise en service prévue à la fin de l'année 2019...

Publié le 15/10/2018

Les deux sociétés de communications et d'électronique de défense Harris et L3 ont annoncé dimanche une "fusion entre égaux", qui créera un ensemble affichant des ventes annuelles de 16 Mds$.

Publié le 15/10/2018

Muriel Benedetto Marmilloud travaillera aux côtés du Président Directeur Général, Olivier Jallabert...

Publié le 15/10/2018

  Notice sur les opérations de stabilisation   Paris, le 15 octobre 2018   Ne pas transmettre, diffuser, publier ou distribuer, directement ou indirectement aux États-Unis,…