En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 403.41 PTS
-0.16 %
5 421.00
+0.17 %
SBF 120 PTS
4 329.99
-0.16 %
DAX PTS
12 358.87
+0.00 %
Dowjones PTS
25 304.45
+0.46 %
7 446.22
+0.61 %
1.134
-0.52 %

Géorgie: le Premier ministre démissionne après des manifestations

| AFP | 131 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre géorgien Guiorgui Kvirikachvili en conférence de presse à Berlin en Allemagne, le 15 juin 2016
Le Premier ministre géorgien Guiorgui Kvirikachvili en conférence de presse à Berlin en Allemagne, le 15 juin 2016 ( Adam BERRY / AFP/Archives )

Le Premier ministre géorgien Guiorgui Kvirikachvili a annoncé mercredi sa démission à la suite d'une série de mouvements de mécontentement, notamment des manifestations provoquées par des accusations de trafic d'influence au sein de l'appareil judiciaire.

Lors d'un discours à la télévision, M. Kvirikachvili a indiqué que sa décision était également motivée par "des désaccords fondamentaux" avec le président du parti au pouvoir Rêve géorgien, le très influent milliardaire et ex-Premier ministre Bidzina Ivanichvili.

Selon la Constitution géorgienne, cette démission entraîne celle de l'ensemble du gouvernement de cette ex-république soviétique du Caucase. Le parti au pouvoir a sept jours pour choisir un candidat au poste de Premier ministre, qui sera acceptée ou refusée par le président du pays, dont la fonction est principalement protocolaire.

Le gouvernement de M. Kvirikachvili a été confronté ces derniers mois à des manifestations notamment contre sa politique économique.

Le 1er juin, des milliers de personnes se sont aussi réunies à Tbilissi pour exiger la démission du Premier ministre et celle du procureur général, Irakli Chotadzé, dans le cadre d'un scandale judiciaire.

Ce dernier était accusé d'être intervenu lors d'un procès pour meurtre en faveur d'un des suspects, fils d'un ancien collègue. Jugé après la mort de plusieurs adolescents lors d'une bagarre à Tbilissi en 2017, le suspect avait vu son chef d'accusation revu à la baisse.

Le procureur général avait alors démissionné, tandis que M. Kvirikachvili avait ordonné une nouvelle enquête sur ces meurtres.

Ces manifestations avaient été suivies d'une grève du métro, paralysant la capitale où vivent 1,2 million de personnes.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

L'international français avait exprimé, à plusieurs reprises, sa volonté d'obtenir un temps de jeu plus régulier...

Publié le 14/08/2018

Innelec Multimedia a réalisé un chiffre d’affaires de 14,2 millions d’euros au titre de son premier trimestre 2018/2018 (clos fin juin). Ce chiffre est en baisse de 7,2% à données publiées et…

Publié le 14/08/2018

Net recul de l'activité caoutchouc, en raison de la baisse des prix.

Publié le 14/08/2018

SII a enregistré au cours de 1er trimestre de l'exercice 2018/2019 un chiffre d'affaires de 147,61 ME, en croissance de 13,9%...

Publié le 14/08/2018

En juillet 2018, le trafic de Paris Aéroport est ressorti en hausse de 3,7% par rapport au mois de juillet 2017, avec 10,4 millions de passagers accueillis, dont 7,2 millions à Paris-Charles de…