En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 188.52 PTS
+0.30 %
5 192.50
+0.41 %
SBF 120 PTS
4 162.48
+0.52 %
DAX PTS
11 780.61
+0.03 %
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+0.00 %
1.157
-0.01 %

Gard: poursuite de la garde à vue des deux responsables de la colonie allemande inondée

| AFP | 284 | Aucun vote sur cette news
Des sauveteurs dans le camping inondé de Saint-Julien-de-Peyrolas le 9 août 2018
Des sauveteurs dans le camping inondé de Saint-Julien-de-Peyrolas le 9 août 2018 ( Boris HORVAT / AFP )

Les gardes à vue des deux responsables allemands de la colonie de vacances installée sans autorisation à Saint-Julien-de-Peyrolas (Gard) où neuf enfants ont été légèrement blessés par la montée des eaux et un homme a disparu, se poursuivaient samedi, a-t-on appris auprès du parquet de Nîmes.

"Il est désormais établi que l’endroit où se trouvait la colonie était dans une zone à risque inondable et que les responsables du camping le savaient", a déclaré à l'AFP le procureur de le République de Nîmes, Eric Maurel.

Le président et le vice-président allemands de l'association Jugendförderung Saint-Antonius propriétaire du terrain de camping de la colonie sont en garde à vue depuis jeudi 18H00 dans le cadre d'une enquête de flagrance ouverte pour "blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui, travail dissimulé et exploitation d'un camping sans autorisation".

Les recherches se poursuivaient samedi pour retrouver un Allemand de 66 ans, un accompagnateur de la colonie, qui se trouvait sur le terrain privé occupé par celle-ci pendant les violents orages de jeudi.

Les fortes pluies qui se sont abattues sur Saint-Julien-de-Peyrolas, dans le nord du Gard, avaient entraîné l'évacuation de quelque 180 personnes dont les enfants de la colonie. Neuf d'entre eux ont été légèrement blessés et les tentes, caravanes et installations ont été dévastées par le ruisseau du Valat d'Aiguèze, proche de la rivière Ardèche, transformé en torrent.

Selon des pompiers sauveteurs, certains enfants ont été retrouvés "accrochés dans les arbres", l'eau, arrivée en vague brutale, étant montée au moins jusqu'à la taille d'un adulte.

La colonie était devenue de fait un camping, sans autorisation de la préfecture et "était installée en zone inondable", avait souligné le procureur au lendemain des inondations.

Le maire de Saint-Julien-de-Peyrolas, René Fabrègue, "avait alerté les responsables de l'association. Il avait même saisi le tribunal administratif et dans les 48 heures avant le drame, les autorités municipales avaient alerté les responsables de l'association sur le danger à rester là en raison de la montée éventuelle des eaux", selon le parquet.

"Tout au long de l'année le procureur de la République en lien avec les services de la préfecture, les différentes administrations concernées et l'ensemble des élus du Gard travaillent sur la question du risque inondation qui est un sujet extrêmement sensible pour le Gard", a souligné M. Maurel.

A cause de fortes pluies sur le centre-est et le sud-est de la France, 750 personnes ont été évacuées dans l'ensemble du Gard jeudi, classé en vigilance orange pour des orages-pluies-inondations.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 15/10/2018

Cinq mineurs sont en garde à vue après une énième rixe en Seine-Saint-Denis ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )Une bagarre entre adolescents à coups de barre de fer, la mort d'un collégien de…

Publié le 15/10/2018

Les principaux marchés actions européens ont clôturé en hausse timide ce lundi. Les investisseurs reprennent leurs esprits après une semaine dernière éprouvante. Le CAC 40 s'est…

Publié le 15/10/2018

Cinq mineurs sont en garde à vue après une énième rixe en Seine-Saint-Denis ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )Une bagarre entre adolescents à coups de barre de fer, un motif encore inconnu et…

Publié le 09/10/2018

Derrière les effets d'annonces, parfois repris sans discernement, il y a souvent des réalités bien différentes ! À vrai dire, après trente ans dans les affaires, je trouve…

Publié le 08/10/2018

Le PDG d'Aéroports de Paris, Augustin de Romanet, a confirmé ce lundi que le processus de privatisation pourrait se dérouler vers "la fin du premier semestre" avec un bouclage fin 2019. Dimanche,…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

L’équipementier aéronautique Latécoère, au travers de sa branche Systèmes d'Interconnexion, et Sabena technics (groupe TAT), spécialiste de la maintenance aéronautique en France, collaborent…

Publié le 17/10/2018

Dans les premières positions du SRD, STMicroelectronics (+5,5% à 15,6 euros) et Soitec (+4,6% à 62,9 euros) se distinguent dans le sillage d'ASML qui...

Publié le 17/10/2018

Transaction entièrement en numéraire évaluée à environ 278 M$...

Publié le 17/10/2018

Visiativ a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 95,3 millions d'euros sur les neuf premiers mois de son exercice 2018, matérialisant une croissance de 23%, dont +4% en organique. " Le…

Publié le 17/10/2018

CIS enregistre au troisième trimestre 2018 un chiffre d’affaires, à taux de change constant, de 54 millions d'euros contre 60 millions d'euros, un an plus tôt. Les impacts de change, qui sont en…