5 399.45 PTS
-0.51 %
5 385.5
-0.77 %
SBF 120 PTS
4 304.48
-0.47 %
DAX PTS
13 125.64
-0.44 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.17 %
Nikkei PTS
22 758.07
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Fusillade à Las Vegas: les coups de feu, "puis le silence"

| AFP | 258 | Aucun vote sur cette news
Destiny Alvers se recueille devant le mémorial aux victimes de la tuerie de Las Vegas, le 3 octobre 2017
Destiny Alvers se recueille devant le mémorial aux victimes de la tuerie de Las Vegas, le 3 octobre 2017 ( Mark RALSTON / AFP )

A Las Vegas, le recueillement est parfois trop dur. Destiny Albers fond en larmes dans les bras de sa mère avant de s'asseoir longtemps devant le petit mémorial aux victimes de la tuerie, installé près de l'hôtel-casino Mandalay Bay.

Elle revient mardi pour la première fois là où Stephen Paddock, un retraité de 64 ans, a déclenché dimanche soir un déluge de feu sur les participants à un concert de country, de l'autre côté du boulevard. Il a tué 58 personnes dimanche soir, plus qu'aucun tireur dans l'histoire moderne des Etats-Unis, avant de se suicider. Plus de 500 personnes ont également été blessées. Selon la police, il a tiré pendant environ dix minutes sur la foule.

En larmes, Destiny ne veut pas parler, alors sa mère, Bonnie Albers, raconte à l'AFP: sa fille était au concert avec une amie qui a été blessée. "Elle m'a appelé au téléphone, et m'a dit qu'elle m'aimait, elle devait aider son amie ou celle-ci allait mourir. Vous entendez les ta-ta-ta (les coups de feu, ndlr), puis le silence, et j'ai cru que c'était la fin". Ses parents ont roulé toute la nuit depuis leur domicile en Californie. Ils sont désormais réunis à Las Vegas, et l'amie de Destiny a été sauvée.

Destiny Alvers et sa mère se recueillent devant le mémorial aux victimes de la tuerie de Las Vegas, le 3 octobre 2017
Destiny Alvers et sa mère se recueillent devant le mémorial aux victimes de la tuerie de Las Vegas, le 3 octobre 2017 ( Mark RALSTON / AFP )

Ailleurs dans la ville, d'autres lieux de recueillement ont été installés. Sur un large trottoir de la partie nord du Strip, le célèbre boulevard qui traverse la ville, l'un d'eux rassemble des bougies, des ballons, des messages de paix et d'espoir au coin d'un carrefour très fréquenté.

Seuls, en couple, en famille ou en groupe, les gens viennent rendre hommage aux victimes, en faisant un moment de silence. Certains prient.

Jennifer Zuccolo, une touriste canadienne, a laissé un ourson en peluche. "Le nounours, ça me réconforte, alors j'espère que ça va aussi réconforter les autres", dit-elle.

Venue avec une amie, elle repart ce mardi soir pour Toronto. "Que quelqu'un puisse faire ça, ça me laisse sans voix. C'est vraiment dégoûtant. Je suis impatiente de comprendre ou d'avoir des réponses sur son geste".

- 'Chacun est connecté' -

Des personnes se recueillent devant un mémorial près de l'hôtel Mandalay Bay après une fusillade meurtrière, le 3 octobre 2017 à Las Vegas
Des personnes se recueillent devant un mémorial près de l'hôtel Mandalay Bay après une fusillade meurtrière, le 3 octobre 2017 à Las Vegas ( Robyn Beck / AFP )

"Notre vie a changé", affirme Briana Calderon, qui savait qu'un drame pouvait arriver dans sa ville natale.

Avec ses amis, Cynthia Olvera et Roberto Lopez, l'adolescente de 17 ans a allumé une bougie.

"C'est une petite ville, tout le monde se connaît, ça aurait pu être nos parents, n'importe qui, même nous. On a l'habitude de sortir. On n'est vraiment plus en sécurité maintenant", explique Briana.

"Nous n'avons pas peur, assure son ami Roberto Lopez, mais on est plus prudents. On savait que quelque chose pouvait arriver".

La ville, ajoute Briana Calderon, "est très touristique, c'est vraiment une cible de choix pour les terroristes".

La police de Las Vegas a qualifié l'auteur de la tuerie de "loup solitaire", martelant qu'il a agi seul. L'organisation Etat islamique (EI) a affirmé qu'il était l'un de ses "soldats", converti à l'islam, mais les autorités ont dit mardi n'avoir encore rien trouvé liant Stephen Paddock au groupe jihadiste.

"Il y a des changements dans nos vies, nous sommes plus prudents", explique Cynthia Olvera. Elle voit toutefois de bonnes choses naître de ce drame comme la solidarité dont ont fait preuve les habitants pour aider les victimes.

"Aujourd'hui plus que jamais, les communautés sont ensemble, elles sont là les unes pour les autres, chacun est connecté", dit-elle.

Avec son amie, elle a ainsi séché les cours au lycée pour aller donner son sang dans la matinée, à l'appel des autorités qui craignaient d'en manquer après le drame. Plusieurs centaines de personnes ont répondu à l'appel.

"Nous le faisons pour (aider) les blessés graves", dit Cynthia. "Il faut donner autant qu'on peut", ajoute Briana.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

Question de culture d'entreprise. L'offre ne répond pas aux intérêts de la société, ses métiers, ses employés, ses actionnaires et autres parties prenantes...

Publié le 13/12/2017

"Nous avons désormais les moyens financiers nécessaires à la poursuite de notre plan stratégique"...

Publié le 13/12/2017

Stef se situe à la 3e place des entreprises ayant le pourcentage d'actionnariat salarié le plus élevé...

Publié le 13/12/2017

Le Groupe maintient son objectif de génération de free cash-flows positifs et récurrents à la clôture de mars 2019...

Publié le 13/12/2017

A l'occasion du 30e anniversaire du premier film Predator, Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands intègre aussi du contenu exclusif...

CONTENUS SPONSORISÉS