En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 269.92 PTS
-2.02 %
5 251.00
-2.19 %
SBF 120 PTS
4 172.22
-2.01 %
DAX PTS
11 364.17
-1.61 %
Dowjones PTS
25 502.32
-1.77 %
7 326.06
-2.23 %
1.130
-0.01 %

France: le cardinal Barbarin à l'heure du jugement

| AFP | 277 | Aucun vote sur cette news
Le cardinal Philippe Barbarin (C) entouré de ses avocats à son arrivée au tribunal de Lyon le 7 janvier 2019
Le cardinal Philippe Barbarin (C) entouré de ses avocats à son arrivée au tribunal de Lyon le 7 janvier 2019 ( JEFF PACHOUD / AFP/Archives )

La justice française rend jeudi sa décision concernant le cardinal Philippe Barbarin, accusé de ne pas avoir dénoncé des agressions sexuelles d'un prêtre et incarnation en France de la crise de l'Église face à la pédophilie.

"Je ne vois pas de quoi je suis coupable", avait déclaré le cardinal Philippe Barbarin à Lyon (centre-est) lors d'un procès très attendu, notamment par les catholiques victimes qui espèrent avoir ouvert "une nouvelle ère" au sein de l'Eglise, tandis qu'un sommet inédit sur la pédophilie vient de se tenir au Vatican.

En France en 2001 et en 2018, deux évêques ont déjà été condamnés dans des affaires similaires.

A l'issue du procès, la procureure Charlotte Trabut n'avait pas requis de peine à l'encontre de Philippe Barbarin, ni des cinq anciens membres du diocèse poursuivis avec lui, tout en assurant de son impartialité: "Le ministère public ne s'oppose pas aux parties civiles, pas plus qu'il ne soutient mordicus les prévenus".

Une position délicate à tenir après les témoignages, crus et poignants, livrés à la barre par d'anciens scouts à l'origine de l'affaire. Mais une position conforme à celle du parquet, qui avait classé sans suite une première enquête en 2016.

Soutenus par l'association de victimes "La Parole libérée", neuf hommes avaient d'abord accusé le père Bernard Preynat d'avoir abusé d'eux - des faits pour lesquels ce dernier n'a pas encore été jugé - avant de porter plainte contre ceux qui n'ont rien dit des agissements du prêtre. Faute de poursuites, ils ont lancé en 2017 une procédure de citation directe devant le tribunal, qui leur garantissait un procès.

Intentionnalité ?

"Je n'ai jamais cherché à cacher, encore moins à couvrir ces faits horribles", a assuré au tribunal le cardinal, âgé de 68 ans, expliquant n'avoir appris les agressions reprochées au père Preynat qu'en 2014, quand une victime se confia à lui. Pour ses accusateurs cependant, le cardinal était au courant depuis 2010 au moins, date à laquelle il s'est entretenu avec le prêtre sur les "rumeurs" qui couraient à son sujet.

En savait-il assez, à l'époque, pour le dénoncer ? L'archevêque a soutenu que non, ses accusateurs sont convaincus du contraire. La procureure a de son côté fait valoir la prescription.

Le cardinal Philippe Barbarin au tribunal de Lyon le 7 janvier 2019
Le cardinal Philippe Barbarin au tribunal de Lyon le 7 janvier 2019 ( JEFF PACHOUD / AFP/Archives )

"L'intentionnalité" de la "non-dénonciation d'agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans", rangée par le Code pénal parmi les délits d'entrave à la justice, ne serait de plus pas établie.

Aux yeux des plaignants, elle est pourtant manifeste dans un échange de mails survenu en 2015 entre Mgr Barbarin et le Vatican, qui lui conseilla d'écarter le prêtre incriminé "tout en évitant le scandale public": consigne suivie à la lettre par le cardinal, de son propre aveu.

La défense a pour sa part plaidé la relaxe tout en se disant bouleversée par la douleur des victimes. "Mais la douleur n'est pas le droit", a tonné Me Jean-Félix Luciani, avocat de Mgr Barbarin.

Le jugement est très attendu, depuis trois ans que dure cette affaire retentissante, portée à l'écran par le cinéaste français François Ozon, et après deux mois de délibéré.

Quelle que soit l'issue, les plaignants affirmaient en janvier attendre de ce procès "le début d'une nouvelle ère".

En marge de l'audience, l'évêque auxiliaire de Lyon, Mgr Emmanuel Gobilliard, les avait remerciés "d'avoir secoué l'Église".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/03/2019

Elis a signé un accord portant sur l’acquisition de 100 % de l’activité Tapis de « Blesk InCare » en Russie. La finalisation de la transaction est soumise aux conditions réglementaires…

Publié le 22/03/2019

L'assemblée générale mixte des actionnaires d'Argan a approuvé la distribution d’un dividende 2018 de 1,35 euro par action, avec option pour le paiement du dividende en action (sur la totalité…

Publié le 22/03/2019

Au 31 décembre 2018, la trésorerie s'élevait à 3,5 ME

Publié le 22/03/2019

L’Assemblée Générale Mixte des actionnaires d’Elior Group a décidé de distribuer un dividende de 0,34 euro par action, au titre de l’exercice clos le 30 septembre 2018 et a offert aux…

Publié le 22/03/2019

L'Olympique Lyonnais confirme que des discussions exclusives ont été engagées avec l'ASVEL SASP, pour une prise de participation minoritaire au sein...