5 289.35 PTS
-0.24 %
5 286.5
-0.25 %
SBF 120 PTS
4 234.87
-0.38 %
DAX PTS
12 394.51
-0.61 %
Dowjones PTS
24 797.78
-0.67 %
6 759.26
+0.00 %
Nikkei PTS
21 736.44
-1.07 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Fourgon-bélier à Marseille: l'auteur présumé fait appel de son placement en détention

| AFP | 232 | Aucun vote sur cette news
Le corps d'une victime renversée par un homme à Marseille évacué par ambulance le 21 août 2017
Le corps d'une victime renversée par un homme à Marseille évacué par ambulance le 21 août 2017 ( boris HORVAT / AFP/Archives )

L'homme atteint de troubles psychiatriques qui a foncé sur deux abribus à Marseille le 21 août, faisant un mort et un blessé, a fait appel de son placement en détention provisoire et demande à être hospitalisé, a-t-on appris mercredi auprès de son avocate.

"Nous avons fait appel lundi", a déclaré à l'AFP Me Mathilde Dumoulin, confirmant une information de La Provence. Me Dumoulin assure avec Sofien Dridi la défense de l'auteur présumé des attaques au fourgon-bélier, mis en examen et écroué aux Baumettes pour assassinat, tentative d'assassinat et vol.

L'homme de 35 ans "a vraiment besoin d'être hospitalisé. Il est dans un état presque léthargique, il semble ne pas comprendre ce qui se passe. C'est très préoccupant. Si son placement en détention s'explique par une opinion publique survoltée en période d'attentats, sa place n'est pas en milieu pénitentiaire", affirme Me Dumoulin.

Alors que le mode opératoire avait laissé craindre un acte terroriste, le parquet avait rapidement indiqué qu'il ne privilégiait pas cette hypothèse, au vu des premiers éléments recueillis. L'homme originaire de l'Isère, avait fini sa course près du Vieux-Port, arrêté par la police.

Devant les enquêteurs, il a affirmé n'en avoir aucun souvenir et avait simplement reconnu le vol du véhicule. Préalablement à son audition, la justice avait ordonné une expertise médicale, qui avait conclu à un "probable processus psychotique". Il était hospitalisé, sans mesure restrictive de liberté, en psychiatrie à Allauch (Bouches-du-Rhône), une commune qui jouxte Marseille. En novembre 2015, une expertise psychiatrique avait décelé chez lui "une absence d'état dangereux", selon le parquet.

L'homme a déjà plusieurs mentions au casier judiciaire, et était sorti de prison le 17 mai après avoir purgé une peine de trois ans de prison dont deux ans avec sursis pour vol et tentative de vol aggravé, prononcée fin 2015. Il était sous le coup d'un sursis avec mise à l'épreuve lorsqu'il est passé à l'acte.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

La Commission européenne a autorisé, en vertu des règles de l'Union européenne relatives aux aides d'État, l'organisation d'appels d'offres pour la construction et l'exploitation en France de 180…

Publié le 22/02/2018

Journée difficile pour les clients d'Air France en ce jeudi de grève...

Publié le 22/02/2018

Parmi les nombreuses publications du jour, Arkema se distingue avec une hausse qui approche les 3% à 106,4 euros...

CONTENUS SPONSORISÉS