5 284.31 PTS
+0.32 %
5 271.50
+0.29 %
SBF 120 PTS
4 219.87
+0.28 %
DAX PTS
12 597.85
-0.02 %
Dowjones PTS
22 359.23
+0.00 %
5 934.91
-0.65 %
Nikkei PTS
20 296.45
-0.25 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Football: la Russie envisageait un plan de dopage pour le Mondial-2018 (Spiegel)

| AFP | 89 | 3 par 1 internautes
Le stade de Saransk en construction, le 25 août 2017
Le stade de Saransk en construction, le 25 août 2017 ( Mladen ANTONOV / AFP )

Le gouvernement russe avait demandé la mise en place d'un plan de dopage pour l'équipe nationale de football en vue du Mondial-2018 à domicile, affirme le magazine allemand Der Spiegel dans son édition à paraître samedi.

Selon Der Spiegel, le gouvernement avait chargé Grigory Rodchenkov, au coeur du dopage des athlètes russes pour les JO de Sotchi-2014, de lancer un plan similaire pour les footballeurs.

Chef du laboratoire antidopage de Moscou pendant dix ans, jusqu'en 2015, Rodchenkov s'est enfui aux Etats-Unis, avec l'aide du réalisateur de documentaires américain Bryan Fogel.

"Après Sotchi, il avait la charge de préparer le programme de dopage pour le Mondial-2018 de football", affirme M. Fogel au Spiegel. "Grigory était déjà en pleins préparatifs lorsque tout a été découvert", ajoute-t-il.

Interrogé par le magazine allemand, le vice-premier ministre russe Vitali Moutko, également chef du comité d'organisation du Mondial, a répondu: "L'Etat n'a aucun moyen de contrôler le travail d'un directeur de laboratoire (...) Il était mondialement reconnu et engagé comme expert pour les jeux Olympiques, nous avons évidemment pensé que tout était normal".

En juin dernier, le juriste canadien Richard McLaren, auteur d'un rapport explosif sur le dopage en Russie publié en 2016, affirmait avoir des indices graves sur des cas dans le monde du football. Interrogé par la chaîne allemande ARD, il citait des échanges de mails entre hauts responsables russes datés de 2015 laissent entendre que des échantillons d'urine positifs avaient été remplacés par des échantillons "propres".

"Des informations que nous avons, nous pouvons conclure qu'il y avait un système (de dissimulation) différent pour le football", en parallèle au système déjà dénoncé pour les autres sports, disait-il.

- Menacé de "suicide" -

Selon le Spiegel, le système mis en place à Sotchi devait être reproduit pour le Mondial-2018. Pendant les JO d'hiver 2014, Rodchenkov a de son propre aveu substitué des échantillons d'urine propre à des échantillons contaminés d'athlètes russes, comme l'a montré l'explosif documentaire "Icarus" réalisé par Bryan Fogel et diffusé sur Netflix.

Le 9 novembre 2015, l'AMA avait accusé le scientifique, sur la foi d'un rapport de 335 pages découlant d'une enquête de 11 mois, d'être le cerveau derrière l'entreprise massive de dopage sponsorisée par le gouvernement russe.

Comment les Russes ont fraudé les contrôles
Comment les Russes ont fraudé les contrôles ( Sophie RAMIS / AFP/Archives )

Dans les cinq jours qui ont suivi, M. Rodchenkov a été forcé de démissionner, a vu son laboratoire fermé et des agents des services secrets russes (FSB) débarquer chez lui. Des contacts lui ont dit que le renseignement russe préparait son "suicide".

Affolé, il a fui au Etats-Unis avec un billet d'avion acheté par Bryan Fogel. Il est arrivé chez lui à Los Angeles avec un disque dur prouvant que le programme de dopage sponsorisé par l'Etat durait depuis des décennies, non seulement en athlétisme mais à travers tout le spectre des sports russes.

Selon Rodchenkov, 30 des 73 médailles russes à Pékin en 2008 ont été obtenues grâce au dopage, et au moins la moitié des 81 médailles remportées à Londres en 2012.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/09/2017

Les sociétés Aviva Investors Global Services Limited et Aviva Investors France, agissant de concert, ont déclaré avoir franchi en baisse, le 19...

Publié le 22/09/2017

Norges Bank (Banque Centrale de Norvège) a déclaré avoir franchi en hausse, le 21 septembre 2017, le seuil de 5% du capital de Mersen, et détenir 1...

Publié le 22/09/2017

Altarea Cogedim a posé la première pierre du programme de logements haut de gamme, Domaine de Gairaut à Nice...

Publié le 22/09/2017

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of voting rights…

Publié le 22/09/2017

La compagnie turque viserait 40 gris porteurs Airbus...

CONTENUS SPONSORISÉS