En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 057.59 PTS
-0.22 %
5 046.50
-0.43 %
SBF 120 PTS
4 038.44
-0.41 %
DAX PTS
11 395.65
-0.15 %
Dowjones PTS
25 080.50
-0.81 %
6 769.87
+0.00 %
1.129
-0.20 %

F1: Hamilton égale les 5 titres de Fangio dans l'adversité

| AFP | 264 | Aucun vote sur cette news
Le pilote britannique Lewis Hamilton, sacré champion du monde de F1 pour la 5e fois, après le GP du Mexique, le 28 octobre 2018 à Mexico
Le pilote britannique Lewis Hamilton, sacré champion du monde de F1 pour la 5e fois, après le GP du Mexique, le 28 octobre 2018 à Mexico ( Rodrigo ARANGUA / AFP )

Il devient dans l'adversité l'égal de Juan Manuel Fangio: Lewis Hamilton a été sacré champion du monde de F1 pour la 5e fois malgré sa 4e place au GP du Mexique, remporté par le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) dimanche.

Celui qui n'a de cesse de dire qu'il veut "faire entrer (son) nom dans l'Histoire" de son sport rejoint à 33 ans le mythe argentin, devenu quintuple champion du monde dans les années 1950. Seul l'Allemand Michael Schumacher a fait mieux avec sept sacres entre 1994 et 2004.

L'Anglais de Mercedes n'avait besoin que d'une 7e place sur le circuit des frères Rodriguez à Mexico pour remporter le titre devant l'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari), condamné de son côté à gagner pour prolonger le suspense.

Hamilton, qui avait conquis le titre avec une 9e place à Mexico l'an dernier, espérait cette fois être sacré avec la manière, mais des difficultés avec ses pneumatiques l'ont vu rétrograder de la 2e place acquise au départ jusqu'au pied du podium.

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) lors du GP du Mexique, le 28 octobre 2018 à Mexico
Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) lors du GP du Mexique, le 28 octobre 2018 à Mexico ( Mark Thompson / GETTY/AFP )

Vettel, dans un ultime effort, est remonté de la 4e place sur la grille à la 2e place finale. Son équipier finlandais Kimi Räikkönen est 3e.

Verstappen, lui, a pris le meilleur au départ sur son équipier Daniel Ricciardo (Red Bull), parti en pole position.

L'Australien a ensuite été contraint par une panne à un 8e abandon cette saison, un record pour 2018, à dix tours de l'arrivée.

- "Pop star" des paddocks" -

Lewis Hamilton
Lewis Hamilton ( Laurence SAUBADU / AFP )

Après un début de saison contrarié, qui l'a vu attendre la quatrième manche en Azerbaïdjan pour s'imposer sur un coup du sort (erreur de pilotage de Vettel et crevaison de Bottas), le pilote Mercedes est monté en régime, comme souvent, pendant l'été.

Il a ainsi remporté six des neuf dernières courses, mais manqué pour cinq points sa première occasion d'être sacré au GP des Etats-Unis dimanche dernier.

Hamilton a aussi profité, comme l'an dernier, des errances stratégiques de Ferrari et d'une série d'erreurs de Vettel.

L'Allemand n'a plus gagné depuis le GP de Belgique fin août. Pis, il s'est à trois reprises (Italie, Japon, Etats-Unis) condamné à remonter des profondeurs du peloton après un accrochage !

La Scuderia, qui semblait pendant la première partie de saison disposer de la meilleure monoplace, a aussi perdu en performance de façon subite et inexpliquée entre les GP de Singapour et des Etats-Unis en deuxième partie de saison.

Hamilton, premier pilote noir en F1, "pop star" des paddocks et fervent catholique, a été titré pour la première fois en 2008, lors de sa deuxième saison seulement en F1, avec McLaren, qui a soutenu sa progression dans les catégories inférieures et avec qui il a couru jusqu'en 2012.

Le Britannique Lewis Hamilton lors de la parade des pilotes avant le GP de F1 du Mexique, le 28 octobre 2018 à Mexico
Le Britannique Lewis Hamilton lors de la parade des pilotes avant le GP de F1 du Mexique, le 28 octobre 2018 à Mexico ( Alfredo ESTRELLA / AFP )

Ses quatre sacres suivants l'ont été avec Mercedes, qu'il a rejoint en 2013 et avec qui il domine depuis l'introduction en 2014 des moteurs V6 turbo hybrides, dont le constructeur allemand a été le premier à percer les secrets.

Seul son coéquipier allemand Nico Rosberg, depuis retraité, lui a ravi une couronne pendant cette période, en 2016.

Après avoir enlevé l'an dernier à Schumacher son record de pole positions, l'Anglais peut désormais viser ses records de victoires (71 contre 91), de podiums (132 contre 155) et de titres.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/11/2018

La compagnie américaine Delta Air Lines aurait commandé 10 Airbus A330neo, selon les informations de Reuters. Airbus avait annoncé vendredi une commande de 10 A330neo lors de son dernier bilan…

Publié le 15/11/2018

Par courrier reçu le 14 novembre 2018 par l'AMF, la société new-yorkaise BlackRock Inc...

Publié le 15/11/2018

Pour équiper sa nouvelle flotte de B777...

Publié le 15/11/2018

Wendel (+2,49% à 115,30 euros) figure parmi les principales hausses de l’indice SBF 120, toutes les banques de l'opérateur africain d'infrastructures de tours télécoms, IHS, ont libéré les…