En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 173.05 PTS
+1.53 %
5 178.50
+1.66 %
SBF 120 PTS
4 141.15
+1.67 %
DAX PTS
11 776.55
+1.40 %
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+2.94 %
1.157
+0.01 %

Affaire Evra: fin de partie pour "Tonton Pat" à l'OM

| AFP | 378 | Aucun vote sur cette news
Le défenseur de l'OM Patrice Evra après avoir donné un coup de pied au visage d'un supporter qu'il l'insultait, le 2 novembre 2017 à Guimaraes
Le défenseur de l'OM Patrice Evra après avoir donné un coup de pied au visage d'un supporter qu'il l'insultait, le 2 novembre 2017 à Guimaraes ( MIGUEL RIOPA / AFP/Archives )

Contrat résilié avec l'Olympique de Marseille et suspension des compétitions européennes cette saison: voilà ce qu'a coûté à Patrice Evra son coup de pied à un supporter, geste "irréparable" selon le communiqué du club, vendredi.

"Le contrat du joueur est résilié avec effet immédiat", est-il écrit dans le texte préparé conjointement par l'OM et l'agent italien du joueur, Federico Pastorello, pour une rupture "d'un commun accord".

"Rien, dans le fond et surtout dans la forme, ne justifiait un tel dérapage, surtout de la part d'un joueur cadre aussi expérimenté (qui) doit inspirer les plus jeunes", a écrit l'OM.

Le 2 novembre, Evra, 36 ans, avait donné un coup de pied haut à un supporter qui l'invectivait, avant la défaite à Guimaraes (1-0) en Europa League. Son geste lui avait valu d'être exclu avant même le coup d'envoi.

Le lendemain il était mis à pied par son club. Dimanche contre Caen (5-0) le divorce était officialisé par les supporters, qui l'ont insulté en chansons et ont déployé des banderoles sans appel: "Tu t'es cru au-dessus de l'institution OM (...) Evra casse-toi".

- Suspendu en compétitions européennes -

Le Marseillais Patrice Evra retenu par ses coéquipiers alors qu'il assène un coup de pied à un supporter de son équipe à Guimaraes, le 2 novembre 2017
Le Marseillais Patrice Evra retenu par ses coéquipiers alors qu'il assène un coup de pied à un supporter de son équipe à Guimaraes, le 2 novembre 2017 ( MIGUEL RIOPA / AFP/Archives )

Peu avant la parution du communiqué, l'UEFA avait annoncé sa sanction pour ce "high-kick" devenu aussi célèbre que celui d'Éric Cantona en 1995. "Tonton Pat" est suspendu de toutes compétitions européennes jusqu'au 30 juin 2018 et écope d'une amende de 10.000 euros. En revanche, l'UEFA n'a pas demandé d'extension de la suspension à la Fifa, ce qui aurait empêché Evra de jouer pour un autre club dans le monde, a appris l'AFP de source proche des instances.

La séparation à l'amiable a rendu moins cruciale la nécessité d'une entrevue entre Patrice Evra et le président du directoire de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, que s'il s'était agi d'un licenciement. Selon l'entourage du joueur, les deux hommes ne se sont pas rencontrés vendredi comme attendu. Evra ne s'est pas non plus rendu à Nyon au siège de l'UEFA.

Le club a tout de même souligné que l'arrière gauche de l'équipe de France lors de la finale perdue de l'Euro-2016 avait jusqu'alors eu "un comportement exemplaire sur le terrain et dans les vestiaires. Il a joué un rôle important dans la relance de l'équipe", classée 4e de Ligue 1.

Mais l'OM vise également ses propres supporters en expliquant que son désormais ex-joueur "a commis l'irréparable en répondant à des provocations indignes d'une poignée d'individus".

Alors que les relations sont difficiles entre la nouvelle direction, en place depuis un peu plus d'un an, et les influents groupes de supporters, l'OM souligne que le public marseillais est "le meilleur 12e homme de France et une référence du supportérisme européen".

- Sanctionner les 'dérapages' de supporters -

Le propriétaire Frank McCourt ayant mis en avant la "fan experience" dans son "projet OM champion", le communiqué admet que "le club est particulièrement attaché à l'ambiance dans les virages et reconnaît le travail inlassable et parfois difficile des groupes de supporters".

Mais le club "entend sanctionner ceux (...) qui commettent ce genre de dérapages". L'OM dénonce "l'attitude inacceptable d'un petit nombre de personnes qui a proféré des insultes et des menaces verbales d'une rare violence vis-à-vis du joueur et de sa famille, puis envahi le terrain au mépris de la réglementation".

Le défenseur de l'OM Patrice Evra, le 23 août 2017 à Marseille
Le défenseur de l'OM Patrice Evra, le 23 août 2017 à Marseille ( BORIS HORVAT / AFP/Archives )

La ministre des sports Laura Flessel a trouvé "normal que le joueur soit sanctionné", mais a ajouté sur Twitter qu'il fallait "veiller à ce qu'il en soit de même pour les supporters concernés".

"C'était insultant, mais à la marseillaise, hein", a raconté à l'AFP Michel Tonini, leader historique du groupe des Yankee, témoin du coup de pied de Guimaraes.

"J'en ai vu des joueurs insultés, même Rudi Völler se faire caillasser, et on allait être champions d'Europe (en 1993), Marseille ça a toujours été comme ça", relativisait-il.

"A côté de tout ce que j'ai connu c'en était même gentil, c'était: +Rentre chez ta mère! Casse-toi de là! Tu es dégueulasse! Va faire tes vidéos!+", a relaté Tonini.

Evra "a bien évidemment compris toutes les conséquences de son geste", a dit Eyraud dans le communiqué, où il fait part de sa "tristesse". "JHE" avait fait de l'arrivée de "Tonton Pat" un de ses gros coups du mercato, en janvier 2017. Il sera resté moins d'un an, et aura terni son image.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2018

L'opération de Thales devrait être réalisée peu de temps après l'obtention de toutes les Autorisations Règlementaires, ce qui est envisagé au 1er trimestre 2019.

Publié le 16/10/2018

La box Noviacare by Pharmagest est associée à des capteurs dont l'objectif est d'accompagner le senior dans son quotidien et de détecter les situations à risque éventuelles...

Publié le 16/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 16/10/2018

Le tronçon complet de la L2 Nord sera mis en circulation le 25 octobre...

Publié le 16/10/2018

Stanislas de Gramont a réalisé l'essentiel de sa carrière chez Danone où il a exercé différentes fonctions de direction générale...