En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 500.72 PTS
-
5 489.50
-0.11 %
SBF 120 PTS
4 331.53
-
DAX PTS
12 245.32
-
Dowjones PTS
26 536.82
-0.04 %
7 627.05
+0.00 %
1.135
-0.16 %

Européennes: Salvini renforce son emprise sur le gouvernement populiste

| AFP | 311 | Aucun vote sur cette news
Matteo Salvini vote à Milan, le 26 mai 2019
Matteo Salvini vote à Milan, le 26 mai 2019 ( Miguel MEDINA / AFP )

L'homme fort de la politique italienne, Matteo Salvini, a encore renforcé dimanche son emprise sur le gouvernement populiste au pouvoir à Rome, après les européennes dont les résultats, encore à confirmer, placent la Ligue (extrême droite) largement en tête avec environ 30% des voix.

"Merci", a réagi le vice-Premier ministre italien et ministre de l'Intérieur, en affichant dimanche soir sur son compte Twitter une photo le montrant tout sourire brandissant une affiche avec les mots: "premier parti d'Italie, MERCI".

Selon des estimatons et des premiers résultats partiels, la Ligue de Matteo Salvini réalise un score de quelque 30%, soit son meilleur résultat obtenu, et de loin, lors d'un scrutin national. En 2014, ce parti souverainiste et allié du Rassemblement national de Marine Le Pen en France, avait obtenu un peu plus de 6% des voix, et 17% lors des législatives en mars 2018.

Surtout, il dépasse désormais largement son allié au gouvernement, le Mouvement Cinq Etoiles (M5S, antisystème), grand perdant du scrutin de dimanche avec un score aux alentours des 20% des voix, alors qu'il en avait obtenu plus de 32% en mars 2018.

Le rapport de forces déjà très déséquilibré en faveur de la Ligue est désormais acté dans les urnes, selon ces estimations, suscitant nombre d'interrogations sur la survie du gouvernement actuel.

Prenant la parole dans la nuit de dimanche à lundi depuis le siège de son parti à Milan (nord), Matteo Salvini a toutefois assuré que le gouvernement irait de l'avant.

Les européennes ? "Ca ne change rien en Italie", a-t-il réaffirmé, reprenant presque mot pour mot ce qu'il avait déclaré plus tôt dimanche et sa promesse d'aller jusqu'au bout de la législature, en 2023.

Lâcher son allié

Mais s'il ne semble pas question, au moins pour l'instant, de lâcher son allié du M5S avec qui les relations sont pourtant excécrables depuis des semaines, il a toutefois clairement imposé l'agenda du gouvernement pour les prochaines semaines.

"J'appelle à une accélération du programme de gouvernement", a lancé M. Salvini. Et d'énumérer quelques mesures phares de la Ligue: réduction des impôts, renforcement de la sécurité ou autonomie régionale. Autant de thèmes qui ne devraient pas manquer de créer de nouvelles tensions dans la majorité, tant les divergences sont profondes sur ces thèmes entre la Ligue et le M5S. La Ligue réclame aussi de choisir le prochain commissaire italien dans le futur exécutif européen, a confirmé un de ses responsables Riccardo Molinari.

Les polémiques, incessantes ces dernières semaines entre les deux alliés au sein du premier gouvernement populiste dans un pays fondateur de l'Union européenne, avaient ouvert la porte à tous les scénarios, y compris celui d'une chute inévitable de cet exécutif, lié par un "contrat de gouvernement".

Matteo Salvini vote à Milan, le 26 mai 2019
Matteo Salvini vote à Milan, le 26 mai 2019 ( Miguel MEDINA / AFP )

"La Ligue demande de voter pour elle pour les élections européennes ou pour provoquer une crise de gouvernement lundi matin?" s'est ainsi ouvertement interrogé le chef de file du M5S, Luigi Di Maio.

Désormais en position de force, M. Salvini pourrait être tenté de provoquer des élections anticipées, particulièrement s'il ne parvient pas à imposer ses vues.

Le bon résultat de l'autre parti d'extrême droite italie, Fratelli d'Italia (FdI, frères d'Italie), qui a obtenu environ 6% des voix, pourrait l'y inciter.

"Il y a toujours la possibilité de mettre sur pieds un centre-droit compact", a indiqué dimanche soir un des responsables de ce parti, Fabio Rampelli. La Ligue s'était présenté en mars 2018 aux côtés de FdI et de Forza Italia (FI, centre-droit), le parti de l'ancien Premier ministre Silvio Berlusconi. Cette coalition n'avait toutefois pas obtenu la majorité des sièges, incitant alors la Ligue à se tourner vers le M5S.

Forza Italia a de son côté obtenu quelque 10% des voix dimanche, selon ces estimations, et Silvio Berlusconi, 82 ans, n'a cessé d'appeler M. Salvini a lâcher son allié actuel pour relancer cette coalition.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/06/2019

Néovacs, leader de l'immunothérapie active pour le traitement des maladies auto-immunes, annonce la nomination du Dr...

Publié le 27/06/2019

Projet de simplification de la structure du groupe Casino en Amérique LatineParis, le 27 juin 2019,Le Conseil d'Administration de GPA, filiale du...

Publié le 27/06/2019

Bone Therapeutics annonce aujourd'hui son intention de lever des fonds pour un montant approximatif de 8,5 ME...

Publié le 27/06/2019

La FDA va examiner le dossier du candidat-vaccin méningococcique MenQuadfiTM 1PARIS - Le 27 juin 2019 - La Food and Drug Administration (FDA) des...

Publié le 27/06/2019

Le Tanneur devrait obtenir son autorisation de transfert au plus tôt le 30 août...