En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 592.17 PTS
-0.46 %
5 590.00
-0.49 %
SBF 120 PTS
4 413.99
-0.41 %
DAX PTS
12 499.19
+0.07 %
Dowjones PTS
27 349.19
+0.65 %
7 954.56
+0.00 %
1.114
-0.12 %

Euro-Espoirs: miracle Bleu contre l'Angleterre

| AFP | 222 | Aucun vote sur cette news
L'équipe de France Espoirs arrache la victoire contre l'Angleterre 2-1 lors de l'Euro le 18 juin 2019
L'équipe de France Espoirs arrache la victoire contre l'Angleterre 2-1 lors de l'Euro le 18 juin 2019 ( Miguel MEDINA / AFP )

Presqu'un miracle: menée 1-0 et en ayant raté deux penalties, l'équipe de France Espoirs a renversé l'Angleterre dans les toutes dernières minutes pour décrocher une victoire (2-1) extrêmement précieuse mardi à Cesena pour son retour à l'Euro.

Toutes proportions gardées, les Bleuets ont fait aux Anglais ce que l'équipe de Zinedine Zidane avait réussi à l'étage du dessus face à David Beckham et sa bande lors de l'Euro-2004.

L'équipe aux Trois Lions menait 1-0 puis Zidane était entré en piste et avait réussi dans le temps additionnel coup franc puis penalty pour donner la victoire aux Bleus.

Mardi à Cesena, il n'y a pas eu un seul sauveur. C'est d'abord Jonathan Ikoné qui a égalisé d'une frappe sèche du gauche dans le petit filet à la 89e minute.

On pensait alors que l'équipe de Sylvain Ripoll avait au moins évité une défaite qui aurait coûté très cher. Mais elle a finalement fait mieux, sur une dernière occasion qui n'en était même pas vraiment une.

Sur un corner de Reine-Adelaïde, le ballon a traîné devant le but anglais, Mateta l'a repris d'une aile de pigeon improbable et le latéral anglais Wan-Bissaka a fini par le pousser dans ses filets (2-1, 90+5).

Deux penalties

Tout de même, c'était moins une. Car pendant que les Anglais s'effondraient au sol, les Français pouvaient se rappeler qu'ils étaient passés très près de la catastrophe et qu'ils n'y étaient pas pour rien avec ces deux penaltys ratés.

Le milieu de terrain français des moins de 21 ans buteur lors de la victoire sur l'Angleterre lors de l'Euro le 18 juin 2019 à Cesena
Le milieu de terrain français des moins de 21 ans buteur lors de la victoire sur l'Angleterre lors de l'Euro le 18 juin 2019 à Cesena ( Miguel MEDINA / AFP )

Car pendant les derniers jours ayant précédé ce retour dans une compétition qui fuyait l'équipe de France depuis 2006, il n'a été question que de ça ou presque, de ce format sans pitié qui n'envoie que les premiers de groupe et le meilleur deuxième en demi-finales.

Les Bleuets et leur sélectionneur l'ont dit et répété, ils savaient la valeur du premier match et étaient conscients qu'une défaite valait presque condamnation.

Mais les promesses d'engagement, d'entame à 100% et de conviction absolue se sont heurtées à l'excellence de l'équipe adverse, qui a archi-dominé la première demi-heure devant plusieurs milliers de supporters anglais rentrés juste à temps des plages de l'Adriatique toute proche.

Pour les Bleuets, tout était alors très dur et les coéquipiers de Lucas Tousart couraient après un ballon qui ne restait jamais bien longtemps dans leurs pieds ou dans la moitié de terrain anglaise.

Mais à la première incursion bleue dans la surface, l'arbitre sanctionnait une main de Clarke-Salter, le capitaine anglais. Dembélé avait l'occasion de placer les Français en tête, mais sa frappe, moyenne, était repoussée par Henderson (25e).

Aouar échoue aussi

Plus équilibrée ensuite, la partie basculait sur un but du très talentueux Phil Foden, meilleur joueur du Mondial U17 remporté il y a deux ans par les Anglais.

Celui dont Pep Guardiola assure qu'il sera l'un des piliers de Manchester City "pour la prochaine décennie" effaçait une moitié d'équipe à lui tout seul avant de tromper Bernardoni d'une frappe croisée (1-0 54e).

L'entraîneur des Bleuets Sylvain Ripoll lors de la victoire sur l'Angleterre à Cesena le 18 juin 2019  lors de l'Euro
L'entraîneur des Bleuets Sylvain Ripoll lors de la victoire sur l'Angleterre à Cesena le 18 juin 2019 lors de l'Euro ( Miguel MEDINA / AFP )

Mais les Français obtenaient une nouvelle chance de revenir dans le match. Bamba était fauché en pleine surface par un tacle furieux de Choudhury, sanctionné d'un nouveau penalty et d'un rouge logique.

Mais après Dembélé, un autre Lyonnais, Aouar, échouait dans l'exercice et frappait le poteau de Henderson (66e). La fin de match a ensuite été largement française et ponctuée par de nombreux ratés de Dembélé, pas dans un grand soir.

Les cinq dernières minutes ont donc fait basculer l'affaire du bon côté et, de quasi condamnés, les Bleuets se retrouvent en excellente posture. Mais rien n'est joué et la victoire 4-1 de la Roumanie face à la Croatie montre que dans ce groupe C, les plus forts ne sont peut-être pas ceux qu'on croit.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/07/2019

A contre-courant, Orpea pointe en légère hausse (+0,5% à 109,1 euros) après la confirmation de sa guidance annuelle...

Publié le 24/07/2019

10,6 ME : c'est ce qu'a coûté la grève du zèle des douaniers français au printemps selon Getlink...

Publié le 24/07/2019

Le ministre de la Justice aux Etats-Unis a ouvert une enquête antitrust sur les grandes firmes technologiques. Il cherche à savoir "si et comment les plates-formes en ligne les plus importantes sont…

Publié le 24/07/2019

Le chiffre d’affaires consolidé pour le 2ème trimestre 2019 de Memscap s’établit à 3,5 millions d’euros comparé à 3,6 millions d’euros pour le 2ème trimestre 2018, portant le chiffre…

Publié le 24/07/2019

Malgré la perte prévue pour cette année...