5 281.29 PTS
+0.27 %
5 274.00
+0.32 %
SBF 120 PTS
4 220.10
+0.28 %
DAX PTS
12 592.35
-0.06 %
Dowjones PTS
22 349.59
-0.04 %
5 932.32
-0.04 %
Nikkei PTS
20 296.45
-0.25 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Euro de volley: le rêve de doublé s'envole pour les Français

| AFP | 84 | Aucun vote sur cette news
Le Français Earvin Ngapeth (bleu) face au Tchèque Jakub Janouch en barrages de l'Euro de volley, le 30 août 2017 à Katowice
Le Français Earvin Ngapeth (bleu) face au Tchèque Jakub Janouch en barrages de l'Euro de volley, le 30 août 2017 à Katowice ( PIOTR NOWAK / AFP )

La désillusion est énorme pour les volleyeurs français. Jamais à leur meilleur niveau lors de l'Euro-2017, ils ont perdu leur couronne continentale avant même les quarts de finale, en chutant face à la République tchèque 3 sets à 1 (25-21, 21-25, 25-21, 25-20), en barrages mercredi à Katowice (Pologne).

Contre un adversaire à leur portée, les Bleus n'ont pas trouvé la bonne carburation, sauf peut-être dans le deuxième set, et ce malgré le renfort de leur vedette Earvin Ngapeth, titularisé pour la première fois dans le tournoi.

Le réceptionneur-attaquant de Modène (Italie), en manque de rythme en raison de sa blessure au dos, n'a pas fait d'étincelle et ses camarades non plus. "Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Nous n'avons pas joué de la compétition, nous n'avons pas réussi à mettre notre jeu en place et on le paie cash...", a affirmé la vedette tricolore qui rêvait de réaliser le premier doublé européen depuis douze ans.

Mais pour imiter l'Italie, sacrée en 2003 et 2005, il fallait évoluer au même niveau que lors de la Ligue mondiale, remportée pour la deuxième fois en trois ans, début juillet au Brésil. "Nous avons perdu la sérénité que nous dégagions depuis pas mal de temps. Quand on n'a pas cette sérénité et cette folie, on devient une équipe normale", estime Ngapeth.

Ses pépins physiques, une confiance évaporée et sans doute un peu d'usure physique et mentale, ont empêché la "Team Yavbou" d'entamer la compétition par le bon bout. "Le bilan est catastrophique (...) On a été pires que lors des matches de poules", déplore le libéro Jenia Grebennikov en rappelant le parcours difficile des Bleus en première phase: une défaite contre les Belges et deux victoires sans convaincre contre les Néerlandais et les Turcs dans une poule pourtant abordable.

Les Bleus avaient terminé deuxièmes (derrière les Belges), et raté du coup un billet direct pour les quarts.

- 22 erreurs au service -

Le Français Julien Lyneel  (bleu) face au Tchèque Michal Finger en barrages de l'Euro de volley, le 30 août 2017 à Katowice
Le Français Julien Lyneel (bleu) face au Tchèque Michal Finger en barrages de l'Euro de volley, le 30 août 2017 à Katowice ( PIOTR NOWAK / AFP )

Ce huitième de finale officieux contre les Tchèque s'est révélé être un match piège. Les Français ont buté sur le bloc et la défense admirable de cette équipe sans grande prétention emmenée par leur talentueux pointu Michal Finger (19 points).

Et les Bleus ont cumulé les erreurs: 33 au total dont 22 fautes au service, leur péché mignon depuis le début du tournoi!

"Ce n'est pas digne de notre rang. Mais il faut repartir de l'avant en se disant que rien n'est acquis", a commenté le capitaine et passeur Benjamin Toniutti.

C'est une occasion manquée de promouvoir le volley-ball en France, une discipline en déficit d'image par rapport aux autres sports collectifs en salle que sont le basket-ball et le handball.

Malgré la perte du trophée européen, le bilan de ces derniers mois n'est pas si décevant. Outre leur sacre en Ligue mondiale, les Bleus ont validé leur ticket pour le Mondial-2018 (10-30 septembre en Bulgarie et en Italie) lors d'un tournoi de qualification remporté haut la main fin mai à Lyon.

- Euro-2019 en France ? -

Et l'été n'est pas terminé puisqu'ils s'envoleront vers le Japon mi-septembre pour y disputer la "World grand champions cup", un tournoi réunissant tous les quatre ans, l'année suivant les jeux Olympiques, quelques-unes des meilleures équipes du monde.

Outre la France et le pays hôte, quatre autres sélections seront en lice, à savoir l'Iran et le podium des derniers JO: Brésil (or), Italie (argent) et États-Unis (bronze).

D'ici là, la Fédération française espère que son dossier de candidature pour l'Euro-2019 - élargi de 16 à 24 équipes - sera validée. Ce serait la première grande compétition sur le sol hexagonal depuis... le Mondial-1986. La FFVB souhaite coorganiser l'événement avec la Slovénie, les Pays-Bas et la Belgique.

Selon le projet, chaque pays doit héberger un groupe du premier tour et la France accueillerait en plus les demi-finales et la finale. La Fédération européenne (CEV) doit se prononcer ce vendredi.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/09/2017

Lors de l’Assemblée Générale Mixte des actionnaires d'Ubisoft, ces derniers ont approuvé toutes les résolutions à l'ordre du jour. Ils ont notamment approuvé le renouvellement des mandats…

Publié le 22/09/2017

La société Edify a conclu la totalité du capital de Thermo Technologies, holding de contrôle de Thermocompact, conformément à sa stratégie d'investissement dans des entreprises de taille…

Publié le 22/09/2017

Trigano a acquis 85% du capital de la société Protej d.o.o, propriétaire du Groupe Adria. Les 15% restants sont conservés par l'équipe de management d'Adria et pourront être acquis par Trigano…

Publié le 22/09/2017

      Information Réglementée                                                              …

Publié le 22/09/2017

Alstom a confirmé l'existence de discussions avec Siemens relatives à un possible rapprochement entre Alstom et la division Mobility de Siemens. "Aucune décision finale n'a été prise, les…

CONTENUS SPONSORISÉS