En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 260.64 PTS
-
5 253.00
+0.05 %
SBF 120 PTS
4 158.74
+0.00 %
DAX PTS
11 346.65
-
Dowjones PTS
25 516.83
+0.06 %
7 316.96
+0.00 %
1.131
-0.05 %

Euro d'athlétisme: les hurdlers français perpétuent la tradition

| AFP | 153 | Aucun vote sur cette news
Les Français Aurel Manga (g) en bronze et Pascal Martinot-Lagarde en argent au 50 m haies de l'Euro de Glasgow le 3 mars 2019
Les Français Aurel Manga (g) en bronze et Pascal Martinot-Lagarde en argent au 50 m haies de l'Euro de Glasgow le 3 mars 2019 ( Ben STANSALL / AFP )

Quatre ans après le triplé de Prague, les spécialistes français du 60 m haies ont de nouveau frappé un grand coup en montant à deux sur le podium de l'Euro en salle de Glasgow: Pascal Martinot-Lagarde est 2e, Aurel Manga 3e.

Avec cinq médailles (deux en argent, trois en bronze), l'équipe de France reste dans ses standards des deux dernières éditions (3 en 2017 à Belgrade, 5 en 2015 à Prague), mais manque l'or pour la première fois depuis 2007, en l'absence de nombreux cadres (Kevin Mayer, Renaud Lavillenie, Mahiedine Mekhissi...).

Les médailles, Pascal Martinot-Lagarde commence à les collectioner: il a remporté dimanche sa 6e au niveau européen, la 4e en salle, en prenant l'argent en 7 sec 61/100, un centième derrière le surprenant chypriote Milan Trajkovic.

Les Français Aurel Manga (d), 3e du 60 m haies et Pascal Martinot-Lagarde (g), 2e, sur le podium, aux Championnats d'Europe en salle, le 3 mars 2019 à Glasgow
Les Français Aurel Manga (d), 3e du 60 m haies et Pascal Martinot-Lagarde (g), 2e, sur le podium, aux Championnats d'Europe en salle, le 3 mars 2019 à Glasgow ( Ben STANSALL / AFP )

"J'ai fait la course qui ne fallait pas faire, avec des erreurs. J'ai fait une finale… pas très +clean+. Je reste un peu sur ma faim, a-t-il réagi en zone mixte, après une course "lente" pour ce niveau de compétition. Perdre pour un centième avec les erreurs que j'ai faites, ça a tout d'une finale frustrante. Mais je reste content de ramener une médaille à la maison, il ne faut pas banaliser les médailles".

Après son titre de champion d'Europe l'été dernier, "PML" (27 ans) enchaîne avec régularité au plus haut niveau. Alors qu'il s'entraîne à Reims depuis un an, sans sa compagne et ses deux jeunes enfants qu'il retrouve le week-end à Paris, il estime avoir trouvé "le bon cocktail de vie", lui permettant d'éviter les blessures.

Objectif Tokyo-2020

Les Bleus n'ont pas réalisé le triplé comme à Prague il y a quatre ans, mais perpétuent la tradition de leurs glorieux ainés (Guy Drut, Stéphane Caristan, Ladji Doucouré) avec un doublé grâce au bronze d'Aurel Manga (26 ans), la même place qu'aux Mondiaux en salle l'année dernière.

"C'est bien de continuer à alimenter ce compteur que j'ai débloqué il y a un an. Même si la salle compte moins, ce n'est pas donné à tous de faire des médailles internationales", s'est réjoui le très costaud (1,90 m, 89 kg) étudiant en Master 2 Sciences de l'ingénieur à la Sorbonne, qui partage son temps entre l'université et le tartan.

Les Français Aurel Manga (g), 3e du 60 m haies et Pascal Martinot-Lagarde, 2e, fêtent leurs places sur le podium, aux Championnats d'Europe en salle, le 3 mars 2019 à Glasgow
Les Français Aurel Manga (g), 3e du 60 m haies et Pascal Martinot-Lagarde, 2e, fêtent leurs places sur le podium, aux Championnats d'Europe en salle, le 3 mars 2019 à Glasgow ( Ben STANSALL / AFP )

"Je me suis donné la chance d'en arriver là. Il faut continuer sachant que l'objectif principal, c'est les Jeux" de Tokyo en 2020.

Rénelle Lamote aussi a perpétué sa "tradition" en devenant vice-championne d'Europe du 800 m pour la 3e fois, la première en salle. Lamote a essayé presque toute la course, sans y parvenir, de doubler la Britannique Shelayna Oskan-Clarke, courant ainsi beaucoup à l'extérieur, la faisant manquer d'énergie dans le final.

"Je ne sais pas encore courir correctement dans les courses à enjeux. J'ai du mal à me placer. Mais j'étais quand même offensive", a-t-elle expliqué. Psychologiquement je suis arrivée fatiguée, j'étais sur les nerfs, donc une médaille dans ces conditions je suis super contente".

Le relais 4x400 m masculin est venu améliorer le bilan des Bleus, avec une 3e place obtenue au finish par le jeune Fabrisio Saidy (19 ans), deux jours après la confirmation du potentiel de Solène Ndama (20 ans), en bronze sur le pentathlon.

"C'est un bilan conforme à nos prévisions (...) bien sûr c'est toujours frustrant pour les athlètes de ne pas ramener une médaille d'or, mais quand vous voyez que l'or du 60 m haies se joue à un centième c'est presque rien du tout, c'est la loi du sport", a estimé le président de la Fédération française d'athlétisme André Giraud.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/03/2019

Le groupe StreamWIDE devrait confirmer, développer et conforter sa position d'acteur majeur en 2019...

Publié le 26/03/2019

"Cette reconnaissance illustre l'intérêt, la qualité et la diversité de la recherche translationnelle que nous menons actuellement avec AsiDNA", indique Onxeo...

Publié le 26/03/2019

  Communiqué de presse       Banque Profil de Gestion SA : Rapport annuel 2018       Genève, le 26 mars 2019 - La Banque Profil de Gestion SA (SIX Swiss Exchange : BPDG) a…

Publié le 26/03/2019

La stratégie du groupe Delta Drone repose sur la dronification de secteurs d'activité ciblés...

Publié le 26/03/2019

Le ton monte entre CIAM et Scor en vue de l'Assemblée générale...