5 363.77 PTS
-0.37 %
5 363.50
-0.36 %
SBF 120 PTS
4 282.14
-0.45 %
DAX PTS
12 978.26
-0.50 %
Dowjones PTS
23 157.60
+0.70 %
6 114.35
-0.13 %
Nikkei PTS
21 448.52
+0.40 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Etats-Unis: les républicains renoncent à voter sur l'abrogation d'Obamacare

| AFP | 131 | Aucun vote sur cette news
Le sénateur républicain Lindsey Graham à Washington, le 13 septembre 2017
Le sénateur républicain Lindsey Graham à Washington, le 13 septembre 2017 ( JIM WATSON / AFP )

La majorité républicaine du Sénat américain a renoncé mardi à voter cette semaine sur un projet d'abrogation partielle de la loi sur la couverture maladie de Barack Obama, faute de consensus au sein du parti et malgré la pression imposée par Donald Trump.

Les deux sénateurs coauteurs du projet de réforme l'ont annoncé à la presse au Capitole après une réunion de groupe, culmination de huit mois de tergiversations et de batailles internes au Congrès. Abroger "Obamacare" était l'une des grandes promesses électorales du parti républicain depuis l'adoption de la loi démocrate en 2010, un engagement repris par Donald Trump durant sa campagne.

"Nous avons décidé, puisque nous n'avons pas les voix, de reporter le vote", a déclaré Bill Cassidy, entouré de l'état-major républicain du Sénat.

"Nous y arriverons un jour", a ajouté son collègue Lindsey Graham.

Le chef de la majorité, Mitch McConnell, a immédiatement tourné la page et confirmé que la priorité était désormais la réforme des impôts désirée à la fois par les républicains du Congrès et par le président américain.

Les républicains n'avaient en réalité guère le choix après la défection annoncée de trois des 52 sénateurs de la majorité, sur un total de 100 sièges, ce qui empêchait mathématiquement un succès.

En juillet, une version précédente avait été rejetée par le Sénat, là encore en raison de défections, notamment de John McCain.

La nouvelle mouture de la réforme, dite Graham-Cassidy, n'aurait pas aboli entièrement Obamacare, mais aurait supprimé des pans entiers de la loi, ce qui aurait conduit, selon le Bureau du budget du Congrès, à la sortie de millions de personnes du système de couverture-maladie.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2017

0,36% du capital échangé d'un coup

Publié le 19/10/2017

Le premier Airbus A330neo a décollé ce matin à Blagnac à Toulouse, à 09h57 heure locale, pour son vol inaugural sur le sud-ouest de la France. L'avion, MSN1795, est un A330-900 et le premier des…

Publié le 19/10/2017

Objectif 2 millions l'année prochaine...

Publié le 19/10/2017

  Paris, 19 octobre 2017 - Atos, leader international de la transformation digitale, a été choisi par Ulster Bank, filiale de Natwest (groupe RBS) comptant 1,9 million de clients…

Publié le 19/10/2017

Le titre a cassé le niveau de résistance des 87 euros, et réalise de nouveaux plus hauts depuis juillet 2015. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50 semaines ont…

CONTENUS SPONSORISÉS